mercredi 10 juin 2009

Osram, le nouveau monde est un chien écrasé

La direction d'OSRAM n'est pas du genre à draper son poing américain de velours : C'était la baisse des salaires ou la porte. Comme des salariés ont encore de la dignité, le fabricant d'ampoules licencie 108 employés victimes (collatérales mon œil) de la fin des lampes à incandescence décrétée par l'Europe.

Ce fut l'objet d'une brève de 10 secondes en fin de journal sur France Inter ce matin. Après la possibilité d'une carabine à la maternelle, après l'aileron de l'airbus, après les sempiternels atermoiements dans la fausse commune du PS... Au moins, la station en aura parlé.


Un grand média à une heure de grande écoute va t-il un jour faire le constat et dresser une analyse avec des mots simples (car c'est très simple) de ce qui se joue actuellement ? A savoir :

- Le calibrage des salaires vers le bas pour la sauvegarde des marges de ceux qui ont déjà beaucoup trop.

- La destruction progressive des protections du travailleur (avec généralisation progressive à toutes les autres catégories : Retraités, enfants, handicapés...).

- La lente capture des masses laborieuses dans une logique de compétition et de résultats qui étouffera toute velléité de révolte chez le faible solitaire (qui se croira fort) et profitera encore plus à la collective des forts (qui sait, elle, où et comment l'on débusque l'effort au meilleur coût) : Que l'individu devienne un esclave privé, esclave et patron dans un même corps. Auto-entrepreneur, salarié sous-payé ou esclave à domicile via le télé-travail : Seul contre les autres (donc toujours perdant).

Pour les courageux candidats à des salaires en récession sachez qu'Osram recrute toujours...

Par ailleurs, j'ai cherché une trace du dégazage salarial sur le site de l'entreprise.

Rien trouvé. Ou presque : Si l'on sait lire entre les lignes de la newsletter de janvier :


Remplaçons le terme "ampoules" par "salariés" et nous y serons. Dans le reste du communiqué, il est question "d'écologie", "d'économie" pour l'usager mais jamais de "production".


Retour en vidéo sur ce sujet et sur l'intox de Frédéric Lefebvre concernant le travail durant les arrêts-maladies lancée pour introduire l'opinion à l'idée que le télé-travail c'est sensass. Petit retour également sur le statut d'auto-entrepreneur... et autres ingrédients du cocktail du nouveau monde.




10 commentaires:

stephane a dit…

Ben vouai Seb, l'arnaque totale. Mais nos chers zélites a force d'a force de casser tout le systéme scie la branche sur laquelle elle est perchée. Prochaine étape la robotisation total du travail.

Michel a dit…

"Ce qui m'accable c'est le comportement des gens de l'autre coté. C'est à dire que personne ne se révolte"
Bien sûr. J'en connais même qui ne consentent même pas à perdre quelques minutes de leur temps un dimanche pour aller voter. Même avec l'espoir que cela puisse faire un peu baisser l'arrogance de l'UMP.
Pas de révolution, pas de révolte, pas de vote adverse, c'est sûr que comme ça les choses vont certainement changer...

seb musset a dit…

Question de point de vue. Je vais à chaque fois voter mais sur cette élection, rien à faire.
Comme je l'ai dit si j'étais allé voter cela aurait été pour "Europe Ecologie".
Donc droite mise à part, mais comment la mettre à part, les résultats sont plutôt positifs, enfin si l'on considère qu'à 60% d'abstention tout cela signifie encore quelque chose.

(sans compter ceux qui ne sont pas inscrits et j'en connais des pelletés)

Protop a dit…

Effectievement, y a pas a discuter, "des faux debats qui font les beaux" comme diraient certains troubadours du sud de la france.
Il y a juste un truc qui manque dans ton anlyse Seb, c est l agriculture... comment on peut lire les problemes de l agriculture (et des travailleurs agricoles) a travers le prisme du teletravail?

cedh007 a dit…

les etres humains ou le vivant en general ne sont plus perçu que comme des marchandises et du betails,corvéables a merci. le but d'une poignée de connards comme lefevre,faire dans la surenchère de la déshumanisation,pour exister dans le zoo politicomediatique. il me rappelle l'ideologue du 3eme reich jugé a nuremberg dont je ne me souviens plus le nom,qui disait ne pas comprendre ce qu'il avait fait de mal. il n'avait meme pas conscience de la violence que ses propos avait engendré. lefevre est de la meme trempe.

stephane a dit…

Seb : moi j'ai voter FRONT DE GAUCHE, je aurai été sur paris je voter PAS.
Il n'y aura pas de revolution, car les gens sont anesthesier, il n'y a aucune solidarité, le systéme a trop individualisé, ceci depuis la tendre enfance, grace a la TV, et a l'education scolaire qui part en couille (voir le niveau d'orthographe entre un vieux avec son certif. et un bac +3 actuel , y a pas photo)
Si revolution il y a : sa sera sporadique, comme dit GF "a cause du prix d'une tranche de jambon", mais sa sera tout de suite recuperé.

La seule chose que le gouvernement sarkoziste craint c'est que les universitaire ouvre les yeux des banlieues, en leurs montrant qui est le vrai ennemi, la sa sera la technique des territoires occupés ...

Ne vous trompez pas d'ennemi, voir :
http://www.youtube.com/watch?v=ltT21vZFTS4
ecoutez les 2:30 premiéres minutes et vous serez pourquoi et comment Sarko est devenu président.

ERIC a dit…

Messieurs,

DACCORD avec votre analyse que je publie sur mon blog:

www.penseeunique.fr

Sincèrement,

Batman a dit…

Cette annonce sur Osram me touche d'autant plus, qu'elle concerne quelqu'un de mon entourage, qui d'ailleurs en a écrit un article sur mon blog.

Je vous le conseille :

http://www.lebloginfo.fr/?p=980

Femme_de_meninges a dit…

Respect aux 108 salariés qui ont choisi leur dignité ! Quant aux autres, ceux qui ont cédé à la peur du chômage, je les comprends et ne les blame pas. Souhaitons-leur que leur sacrifice ne les conduise pas à la même issue que les Continental qui avaient cru que renoncer à leurs 35h les sauveraient... Notre malheur ne provient que de ce que nous acceptons de subir...

Olivier M a dit…

"Pourquoi les dominés se révoltent-ils rarement" ? Si tel était le sens de ta question sur le "[...] comportement des gens de l'autre coté [...]" alors peut-être y a-t-il des éléments de réponse dans cet article sur le site de la Fondation Copernic

http://www.fondation-copernic.org/spip.php?article189