vendredi 19 septembre 2008

Conversation avec Seb Musset > 15.09.08

Actuellement, mes journées sont simples :

Réveil : 9h00. Annonce sur RMC de la taxe gouvernementale du jour.

Journée : Travail à la con pour la gloire d'un autre. (Pas pour longtemps, je vous l'assure !)

Soir : Lecture de la presse économique et ses compte-rendus des injections quotidiennes du gouvernement US (à coup de centaines de milliards de dollars) pour sauver la grande finance. (Notons au passage qu'au moment où le gouvernement américain nationalise à tour de bras, le gouvernement français, dans sa grande clairvoyance, envisage de privatiser La Poste.)

Coucher : Je m'endors avec BFM Radio, bercé par les constats accablants d'une crise financière magistrale et les appels hallucinants d'économistes "à en finir" avec le capitalisme fou.

Ci-joint, un petit épanchement vidéo-nerveux sur la politique intérieure de notre gouvernement, le grand détournement de la grande distribution, le cumul des taxes, la recrudescence des "Converses" dans les lieux publics et la grandeur du Pharaon.
Je conclus par un vibrant plaidoyer pour la jouissance à court terme !

1 commentaire:

OUTREMEUH a dit…

Ce billet explique le succès des dictatures au cours de l'histoire.
Au delà de la peur, de la terreur organisée dans ce genre de régimes, l'individu n'a pas de choix, il est bien plus facile de n'avoir rien à penser, bien plus confortable de ne pas avoir de décision à prendre et de s'en remettre à papa-grand-frère.

Les braves gens aiment les régimes autoritaires dans nos sociétés occidentales post-démocratiques.

En dépit du bon sens, ils élisent les pires abrutis-apprentis-fascistes qu'ils trouvent...et les réélisent, merci mon chien !

Ça promet pour notre beau pays !