jeudi 30 novembre 2006

DER DRITTE GENERATION

Je visionne Der dritte generation (1979) tourné par Rainer Fassbinder à la suite de Maria Braun. Film ouvertement politique, précisément encré dans une époque l’hiver 79, à la fois documentaire, farce et caricature froide d’une génération de terroristes de pacotilles post-Bader, fils et filles de bourgeois, coquilles vides narcissiques, conjointement manipulés par la police et le capital. Je ne connais rien de Fassbinder mais les compositions de ses plans parfois poussées à l’extrême des possibilités du moment et son propos mêlant opacité déconcertante et théorèmes socio-historiques énoncés avec l’évidence de la simplicité sont, j’imagine, de ces images et pensées qui restent encrés dans l’esprit du spectateur bien longtemps après la vision initiale de ses films, expérience proprement sidérante à chaque séance.
Sur l’affiche de Der dritte generation, cet autographe signé Fassbinder qui pourrait être la page d’entrée de mon site si seulement j’étais plus productif :

Je ne pose pas de bombes, je fais des films

Aucun commentaire: