mercredi 19 juin 2013

[Exclusif] Les vraies raisons du vote FN


Il faudra d’abord retenir du premier tour de la législative partielle à Villeneuve-sur-Lot qu’un type de 23 ans sans l'once d'un début de programme peut désormais faire 26% au premier tour sur la seule base de son étiquette FN.

Ou, quand le clash de kikoolols s'applique à la démocratie.

Alors oui, je sais, il n'est pas raisonnable de faire de projection sur les prochains scrutins nationaux à partir d'un scrutin local, et le FN ne gagne ici qu'un millier de voix en un an, là ou le PS (dont c'est la huitième torgnole électorale en un an) en perd 14.790. Et puis c'était la circo de Cahuzac, et puis il a fait beau aussi...

Toutefois avançons quelques craintes de voir ce type de résultats se reproduire aux prochaines élections si le gouvernement n'obtient pas des résultats significatifs sur l'emploi très rapidement, et en usant d'un langage intelligible si possible (sans répéter Allemagne et compétitivité quatre fois par phrase).

Quelles sont les raisons qui pousseraient en 2014 (et après) ce peuple de France avec un profond sens de l'Histoire et une grande mémoire à voter pour un FN qui, malgré ses efforts de ripolinage, suinte à 300 bornes à la ronde le racisme et l'incompétence ?

Elles sont plus complexes qu'il n'y parait, et au nombre de 712[1] car la force d'un bon marchand de glaces c'est la diversité des parfums proposés :

- Les affaires,
- La dogme de l’Europe à tout prix (quitte à un peu chier sur les peuples),
- La fraude fiscale des élites,
- Les élites,
- La corruption réelle,
- La corruption fantasmée,
- La politique sociale-libérale du gouvernement,
- Les reniements des promesses du même gouvernement,
- La complaisance des médias en quête de spectacle et les efforts répétés de l'éditocratie pour dédiaboliser le parti,
- Le Hollande-bashing,
- L'Hollandisme béat,
- Les déclinologues qui prospèrent en pérorant sur l'effondrement de la France depuis un demi siècle à la télé avec un ton toujours plus alarmiste,
- Les journalistes qui les relaient encore et toujours,
- Les émissions de télé à la con à toute heure de la journée qui avilissent ou terrorisent,
- Les fonctionnaires parce qu'il y en a trop,
- Les fonctionnaires parce qu'il y en a pas assez dans mon village et que je dois faire cinquante bornes pour remplir un papier,
- Les radars automatiques et l'essence trop chère,
- La relégation loin des centres d'activité à cause de l'immobilier trop cher,
- L'intransigeance à mon égard, le laxisme envers les autres,
- La TNT gratuite,
- La publicité,
- Toutes ces choses que je ne peux pas acheter, 
- Les Grandes gueules d'RMC
- La mobylette qui passe dans la rue,
- L'insécurité (y en a partout. Oui bon pas chez moi, mais j'en ai vu à la télé),
- Ceux qui gagnent plus que moi alors qu'ils en font moins,
- Les assistés en Mercedes,
- Les Rroms qui n'ont pas payé pour leur terrain alors que nous ça nous a coûté 20 ans de crédit,
- Les étrangers. Parce que faut pas déconner on n'est plus chez nous avec tous ces gens à cartes d'identité française (mais attention je ne suis pas raciste, c'est dépassé tout ça, Marine c'est pas son père),
- Les bobos (Fiente parisienne dont j'achète les marques favorites sur le bon coin et écoute les musiques avec six mois de retard),
- Nos traditions qui se perdent, (Jeanne d'Arc, De Gaulle et euh... putain j'ai oublié le troisième, vous voyez ça commence !),
- Le mariage des pédés, 
- Le fait qu'on parle trop du mariage des pédés,
- La censure envers les anti mariage pédés,
- La persécution envers le politiquement incorrect dans ce pays c'trop intolérable,
- Allez osons l'avouer, ils n'auront pas notre liberté de penser : la dictature socialiste.
- Les impôts ouais y en a beaucoup trop (Personnellement j'en paye pas, mais ça bloque le pays),
- Mon chef (en plus il n'a pas un nom très catholique),
- La chef de mon chef, (oui, parce qu'en plus c'est une femme qui dirige le service, elles nous dévirilisent j'vous dis !),
- Le voisin qui fait encore des travaux chez lui (putain mais avec quel argent ?),
- Ceux qui me traitent de "gros con" parce que je dis que dès fois Marine n'a pas tort,
- Ceux qui tentent de comprendre et d'excuser mon vote. Je les aime bien ils me rendent intelligent, 
- L'extrémisme de l'extrême-gauche qui provoque les skins dans la rue alors qu'ils allaient tranquillement acheter un bouquet de fleurs pour la fête des mères,
- La faiblesse des mots de la gauche,
- La rhétorique de l'UMP,
- La perdition de l'UMP,
- L'explosion de l'UMP,
- Sarkozy qui a ouvert la voie, trahi, échoué et qui va se représenter, trahir, échouer.
- La cécité d'une partie du PS,
- Le retour du religieux,
- La théorie du genre (hein ? Oui, je sais pas ce que ça veut dire, mais y a le mot théorie dedans ça me donne un genre),
- Le soutien discret de la bourgeoisie (mais qui, ça ne fait pas un pli, en cas de duel préféra toujours l'extrême-droite à la gauche même tiède),
- L'appui des libéraux qui la rejoindront en remuant la queue impatients d'en foutre plein la gueule aux feignants aux 35 heures alors qu'ils pourraient facile en faire 90 comme les enfants chinois,
- Le chômage évidemment,
- Le travail mal payé aussi,
- Le travail pas payé, surtout,
- Le travail que tue l'espoir d'une vie meilleure,
- Le travail que je ne trouve jamais plus de deux mois d’affilé et jamais avec des horaires décents ou un salaire correct mais dont on me répète qu'il va falloir que je m'y colle jusqu'à la fin parce que je vis plus longtemps et que c'est une évidence SCIEN-TI-FI-QUE alors que je n'ai même plus de quoi me soigner mes hémorroïdes,
- Ma colère,
- Ma tristesse,
- Mes hémorroïdes, 
- Ceux qui disent que le vote FN va inexorablement monter,
- Ceux qui le sous estiment,
- Quand Marine parle,
- Quand Marine se tait (car finalement avec tout ça, elle n'a plus grand-chose à dire pour engranger).

Et bien sûr, last but not least :

- Et puis quoi, où est le mal ? On n'a jamais essayé le FN. On peut bien essayer ? 
(NDLR: marche aussi avec le saut à l’élastique sans élastique)

Nos conclusions sont formelles. A ce jour, TOUT strictement TOUT profite au vote d'adhésion au FN. Car, et je suis d'accord sur ce point avec Florian Philippot, n°2 du parti, qui affirmait dimanche soir: "le FN est aujourd'hui un vote d’adhésion". Oui, on ne peut faire l'impasse sur la nature profonde, morale et économique, de ce vote de merde. Et l'électeur doit faire face à ses responsabilités. Le vote FN, libéral un jour, populaire le lendemain, xénophobe toujours, est le plus simple pour ne surtout pas se remettre en cause personnellement. D'un coup de baguette magique : changer les autres sans avoir à se changer soi. 

En cela, c'est un vote profondément dans l'air du temps et promis à un bel avenir.

[1] liste non exhaustive que nous vous invitons à compléter en prospectant dans votre entourage. Vous verrez, en tapotant un peu, ça tombe tout seul de l'arbre.

21 commentaires:

Politeeks a dit…

tout cela est terriblement vrai (sauf 2 ou 3 points). Mais voilà on va te dire que tu tire contre ton camp, ou qu'il faut donner du temps au temps, et autres non ?


mikehammerpapatamandropov a dit…

Bella Billet, merveilleux, et si juste...

Petit Louis a dit…

je lis ça sur mon déjeuner, je me suis régalé...

John Edwards a dit…

Le FN est en passe de remplacer le parti communiste d'antan et de fédérer toutes les "parias" qui ne se reconnaissent pas dans les idéaux de gauche ou de droite.

Marine vient tous les ans dans ma campagne pour fustiger l’élite parisienne qui méprise le reste de la France. Il lui est facile de faire des promesses en l'air car la région n’intéresse aucun autre parti politique, et le FN obtient de très bon scores.

Toutatis a dit…

"changer les autres sans avoir à se changer soi"

faut faire gaffe quand même, c'est un complément qu'on peut facilement retourner.

jian khan a dit…

"ce peuple de France avec un profond sens de l'Histoire et une grande mémoire"


Haha.

Non, sérieux, les blagues comme ça quand je me réveille, faut pas.

Raphaël Aulas a dit…

Ce qui fait monter le FN, c'est surtout la défiance généralisée ( dont on voit de beaux éxemples dans les commentaires ci avant).
Mais non desespérons pas. Le FN est à l'inverse des valeurs de la France. Il n'y a pas en ce sens d'équivalence entre le vote FN, vote désespéré et de défiance, et l'ex vote PC, qui fédérait ceux qui espéraient que ça aille mieux.
Comme la vie est plus forte que tout, et que la vie c'est l"espoir, le FN n'a aucun avenir. N'en déplaisent aux Cassandre et journaleux.

John Edwards a dit…

@Raphaël Aulas

J’espère sincèrement que les hommes politiques n'ont pas la bêtise de croire que c'est la "défiance generalisee" et le désespoir qui fait monter le FN. Même si elles ne sont pas plaisantes, les idées que défend le parti sont malheureusement fédératrices. D'ailleurs, la droite traditionnelle a repris nombre des idées d'extreme-droite.

J’espère sincèrement que le soi-disant "vote de protestation FN" est une stratégie de communication des autres partis. On est très mal barre sinon.

Lo a dit…

Sauf que l'antienne "on n'a jamais essayé" est en partie fausse et très agaçante : le FN a géré plusieurs municipalités, notamment dans ma belle région PACA, où des affaires de clientélisme, corruption et autres salamalecs identiques aux zaffaires UMPS* les ont largement entâchés eux aussi. Voir Toulon, Marignane, Vitrolles. Voir aussi Orange, où Bompard le dissident est un représentant de ce courant extrêmiste, (ancien FN reconverti en "Ligue du Sud" c'est du pareil au même). Le FN est donc bel et bien en charge de responsabilités, locales certes, mais "on l'a essayé". Les politiciens FN sont les mêmes que les autres, on s'en doute, mais on en a aussi des preuves. Il m'est donc particulièrement désagréable d'entendre ou de lire cette bonne raison qui est fausse. Voir ici par exemple
http://www.mediapart.fr/dossier/france/fn-quatre-gestions-municipales-quatre-echecs

C'est Médiapart, c'est orienté me direz-vous, soit. Mais Le Monde, plus mesuré n'est-ce pas, a lui aussi déjà évoqué l'incompétence économique du FN aux manettes de municipalités, ainsi que ses méthodes pour le moins douteuses.
http://www.lemonde.fr/politique/article/2009/07/02/comment-le-fn-gerait-ses-villes_1214087_823448.html

L'argument "qu'est-ce qu'on risque à leur laisser appliquer leurs méthodes inédites" ne tient pas, il serait salutaire d'en avoir conscience !


* Vous avez remarqué, on a fini par intégrer leur vocabulaire, ils sont forts en comm' au FN, tout le monde ou presque, à commencer par les mélenchonnistes convaincus, utilise cette expression : UMPS. 712 bonnes raisons pour ça sans doute aussi...

jian khan a dit…

"tout le monde ou presque, ..., utilise cette expression : UMPS."

Peut-être parce qu'elle est particulièrement réaliste.
Les gauche/droite se succèdent, mais la politique politicienne reste rigoureusement la même depuis la fin de De Gaulle, bien libérale, hormis (des fois) un simple changement de vocabulaire et quelques soupapes genre rmi et autres. tout le reste, c'est bonnet blanc et blanc bonnet. Mêmes affaires, mêmes magouilles, mêmes repris de justices à des postes gouvernementaux, mêmes bourgeois plus intéressés par leurs "carrières" plutôt qu'au bien commun, mêmes copains-copines placés à coups de pistons. Et ça vaut pour tout les partis ayant accès au pouvoir, quel qu'il soit.
Je trouve que cette expression, umps, est particulièrement bien trouvé, qu'elle vienne du fn ou pas.

jian khan a dit…

Arrf, plein de fautes, désolé, mais j'ai tapé ça vite comme ça sortait.
Pays de veaux, comme dirait l'ancien.

Fred Camino a dit…

Tellement vrai et tu as quand même oublié dans ta liste non-exhaustive l'augmentation du gazoil et aussi que y a pu d'saison.

seb musset a dit…

@Lo > exact. On l'oublie et je l'oublie trop souvent.

@jlan > Vrai que c'est tentant UMPS. Mais dans les faits, sur l'ideologie le FNUMP est encore plus pertinent.

@FredCamino > Bon, j'ai parlé de l'essence quand même. Mais bon j'ai oublié les mosquées à chaque coin de rue. Ou ai-je la tête ?

Couleurs Versatiles a dit…

Mais alors donc, il faut voter FN ou pas ?
:p

Lo a dit…

@jlan Mais oui elle est bien trouvée cette expression, synthétique itou itou. Je faisais juste cette remarque par auto-dérision puisque je l'ai moi-même utilisée, et aussi pour pointer un fait sur lequel réfléchir (n'ayant pas de solution je me dis qu'à plusieurs on peut avancer là-dessus?) : le FN est le champion de l'immixtion lente et efficace. Combien de partis disent ainsi que "le FN pose les vrais problèmes mais donne de fausses solutions" ?
Le fait de lancer des éléments de langage tellement pertinents qu'ils sont repris par tous procède de la même efficacité, et c'est symbolique à mon avis de leur assise sur la scène politique, de leur poids, je ne trouve pas le bon mot à vrai dire.

@Seb La nouvelle expression FNUMP est tout aussi pertinente, mais désigne autre chose. Si les 2 expressions arrivent à cheminer ensemble à égalité, on peut se dire en bonne logique mathématique que l'influence de la 1e en sera amoindrie. On peut aussi redouter que l'amalgame UMP et FN mène tout un tas d'électeurs à choisir le FN si proche de l'UMP, pour les 711 raisons énoncées dans ton billet.
Arrrgh c'est un cercle vicieux dont on ne sort pas... Sauf à passer par une période de FN élu qui nous en fasse baver des ronds de chapeau et unisse enfin les citoyens réveillés. Dites, on pourrait pas éviter ça quand même ?

Unknown a dit…

"Vrai que c'est tentant UMPS. Mais dans les faits, sur l'ideologie le FNUMP est encore plus pertinent."

Mon boulot est de retranscrire des réunions administratives politiques (séances plénières de conseils généraux, régionaux, etc.). La France dite profonde, et Paris et alentours aussi un peu.

Allez fouiller un peu dans ce que disent les différentes sections PS locales de façon officielle (c'est-à-dire quand elles prennent des décisions politiques et les expliquent), et vous verrez que l'idéologie du PS n'est pas si éloignée que ça de celle de l'UMP, notamment en matière économique (qui conditionne tous les autres sujets, étant donné que faire de la politique à un niveau local consiste purement et simplement à voter le budget). Il y a de quoi être effaré par cette idéologie du PS quand on pense à ce que veut dire être de gauche.

Machin De Montréal a dit…

il manque l'héritage, le gène, l'histoire du beauf de France : de Boulanger, de Mauras, des anti-dreyfusards, des Croix de Feux, de la Cagoule, d'Henriot, de Poujade, de l'OAS. Il n'y a pas de génération spontanée.

Sam a dit…

Je suis outrée en tant que musulmane de ne pas faire partie de cette super liste...
Pourtant, ma religion y a bien une place d'honneur...
Dans le bleu des yeux de la Marine, on nous fantasme voilées, soumises et excisées, on nous imagine usine à reproduction, on nous veut extrémiste.
Alors je dis crotte! S'il y avait qu'une seule explication, l'islamisation rampante aurait du être la seule!

Signée : une française musulmane qui travaille et, malgré un solide sens de l'humour (parfois incompris), ne supporte toujours pas les phrases du genre "ouaiiiiis mais toiiiii c'est pô pareiiiiil)
Message personnel : Francine, c'est bien moi!!

Sam

La Petite Sissone a dit…

A propos des décisions, en matière économique, qui, de gauche ou de droite, sont les mêmes ou presque, et des politiques qui sont tous pourris:

Quand on est fraîchement élu, on est enthousiaste, on se dit que tous nos idéaux ne demandent qu'à s'exprimer, qu'on va tout changer, ça va être génial.

Et puis on commence les réunions. Les dossiers. Les débats.

On regarde les financements et on pleure. On écoute les gens dans la rue qui grognent et on pleure. On voit le temps qui reste pour prendre une décision et on pleure.

On commence à se sentir frustré, en colère, on se dit que ça va rien changer, et puis qu'il n'y a pas de mauvaise décision. Et puis on se dit que cette décision là est peut être meilleure pour nous, à défaut d'être égalitaire.

Et puis on se souvient de monsieur Martin, dans la rue, qui nous traitait de pourri parce qu'on est élu. Et puis on se rappelle que lui même n'avait pas déclaré l'extension de sa cave l'année dernière: faites ce que je dis, pas ce que je fais.

On a les élus qu'on mérite.

Faites de la politique. Et d'abord sur soi-même. Tout les jours, on ment, on dissimule, on détourne. Mais nous, c'pas grand chose, un petit boulot au black, un petit griffonnage sur mes heures travaillées ça fait de mal à personne? N'est-ce pas?

Anonyme a dit…

Moi j'ai voté FN.

Par dépit, par dégoût, par colère.

Je veux foutre en l'air ces menteurs, ces voleurs, ces gens qui nous traitent mal.

Ne pas respecter les citoyens, les voler, leur mentir, c'est ça le scandale qui a fait monter le FN.

Penser que le reflex républicain qui fait reporter son vote du FN vers un autre parti, au second tour des élections, rassure les grands partis et leur permettra de continuer à ne pas faire ce pourquoi ils ont été élus ...
Un jour Marine passera au premier tour, quand la colère citoyenne sera juste assez grande.

Pas d'autre solution, puisque nous élisons nos maîtres et non pas nos représentants.

Nous ne sommes déjà plus en démocratie, bientôt ce sera pire.

Philippe.

Anonyme a dit…

FNUMP ou UMPS ?

en fait,

- niveau démagogie, et discours anti-migrants,
c est FNUMP, mais le PS de Valls envoie la police/gendarmerie/armée sur les camps pour les détruire, et ne leur ouvre pas l accès vers l angleterre =>

on ne veut pas les accueillir chez nous... mais on ne veut pas qu'ils partent.... (alors qu'ils veulent juste traverser le tunnel, par ex, sur un train-plateaux (sans wagons), entre 2 eurotunnels)

Ainsi, il s agit du FNUMPS dans les faits, même si certains du PS (ceux qui ne gouvernent pas...) n'approuvent pas toujours les actes fait sous le commandement de Valls.



- niveau économique :
on a l expérience des municipalités, et autres votes FN : malgré leurs discours, parfois copiant des discours de gauche, leur votes sont toujours ultra-libéraux.
là aussi, il s agit de FNUMPS, ou de FNUMPHollande-Valls-Macron

Seuls les rares personnes de gauches encore au PS, et la vraie gauche, offrent une alternative à ce FNUMPShollandais

--
Petite info, au passage :
en espagne, on expulse et on chasse moins les migrants et roms qu'en france
résultats ?
au lieu de devoir faire de la subsistance (donc des vols pour manger ou pour revendre pour manger) comme en france, ils s insérent dans les petits jobs (travail journalier, jardinage, baby-sitter,..) et enrichissent l économie locale....

En sachant que pour trouve run petit job, il faut plusieurs mois à plusieurs années : la stabilité est indispensable, pour que tes connaissances installées aient noué des liens de confiance avec toi : en france, en les chassant tous les 1 à 2 ans, on empêche que les liens de confiance n abouttissent à des petits jobs (payés au noir, ou pas (chèque service, autre)).

Ainsi, nous, en france, on perd de l argent à financer des primes exceptionnelle à des policiers et gendarmes, pour des actions que la morale humaine réprouve... et qui n apportent aucune solution pérenne...

Jean-Marc