dimanche 24 juillet 2011

A losing game

« Les gens célèbres meurent souvent prématurément. C’est ce qui fait leur talent. »
Jeune con anonyme réagissant au micro-trottoir d’I-Télé après le décès de la chanteuse Amy Winehouse.

Comme prévu, Amy est allée au bout du concept marketing. Celle qui a incarné de ses textes, à son attitude sur scène en passant par son nom, le binge-drinking, meurt à 27 ans après une déchéance artistique de trois années consécutives à un très bon album, mais le devant tout autant à la production qu’à sa voix. La voix est d'abord un don avant de demander un peu de travail, même si dans les esprits Star-Académisés de ses fans tout se mélange sans hiérarchie sauf celle d’être célèbre à tout prix. 

Désormais incapable de tenir un concert ou un enregistrement, la prochaine étape pour les costards-cravates qui vendent de l'Heil-pod, du kilo de pneu, du salarié ou de l'Amy ? Que le boulet se carbonise et que les ventes de compil repartent en flèche. S'en allant après un album et demi, les mêmes qui la moquaient la semaine dernière sur You Tube crient au génie. Nul doute que ce mot sera apposé en sticker sur les rééditions CD-Blu-Ray à l’hypermarché de nos réflexes conditionnés. Elle fait déjà partie du "club des 27"TM. Après "la nouvelle Aretha", "la chanteuse déglinguée", entre ici temporaire concept marketing : "la légende partie trop tôt comme Jim, Jimi et Janis". 

Tiens je crois que "The Rose" est encore dispo sur la VOD d'Arte.

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Article court et efficace. Bravo et bon dimanche.

Anonyme a dit…

Tous ceux qui ont profité de sa voix et des images de sa déchéance ou qui vont en profiter encore demain, devraient être traduits en justice s'ils n'ont pas porté secours à Amy Winehouse.
Notamment à Belgrade, un suicide artistique en direct, avant le suicide marketing final du week end, personne ne semble avoir appelé d'ambulance ce qui aurait été un minimum (assistance à personne en danger) quand on la voit, de la part des musiciens, de la part des fans spectateurs, des organisateurs, voyeurisme et marketing insoutenables, et toute impunité,

bembelly a dit…

Apres l' "Amy Nitel" de @jegoun, l'Amy WineHouse...
Elle entre dans le "Cas banon" du Sélect Club 27.
R.I.P

des pas perdus a dit…

Elle était déjà ailleurs depuis bien longtemps...

hugzzz a dit…

Moi je vote pour appliquer ce plan marketing à toutes les stars académiques et chanteurs de variét' mais en avançant la date de péremption à 20 ans.