Quand l'info rend schizo (Hadopi enhanced)

Hier soir, je rentre à mon home ragaillardi par l'annonce sur Twitter de la censure des censeurs. Je décide donc pour vérifier tout cela et écouter ce qu'aurait à en dire l'Albanel au JT de Pujadas. Propre et net : Cet Hadopi me semble bien fini. Reste que la bataille ne fait que commencer et que j'ai de plus en plus le sentiment que ce feuilleton par artistes crédules interposés, écrit pour foirer, n'était qu'un leurre pour faire oublier Loppsi.

Célébrons dans la confiance mais ne nous laissons pas endormir par cette victoire. Tapi dans les propositions de décrets, se cache encore pour chaque citoyen un bien plus grand malheur que la fin "hypothétique" de la rente de situation de Didier Barbelivien.


Donc, fini la fête. Attaquons le cœur du billet.

Emporté par la fougue légendaire du présentateur, je regarde la suite de son JT d'hier et je tombe sur ça. Deux sujets à la suite, aux conclusions contradictoires, qui laissent comme un arrière-goût de culpabilité. Sur le ton du commentaire, je vous laisse juger...



S'ils sont si doués à France 2, qu'ils nous expliquent comment ils éduquent leurs enfants ! (si possible entre les deux sujets.)

Suggestion de réponse :
- Ah bah, je sais pas... J'bosse au JT. Gros salaire, beaucoup de responsabilités. C'est la nounou qui s'en occupe.

2eme suggestion :
- Ta gueule coco : une audience coupable est une audience captive !

Trop. Pas Assez. Ces parents... de vrais enfants.

12 commentaires:

Snaken a dit…

ça ne me paraît pas anormal de sanctionner les excès. Amha, dans ce cas là, tes raccourcis sont un peu simples et faciles.

seb musset a dit…

Je ne juge pas les responsabilités ou les faits mais la façon dont ils sont relatés dans un média de grande audience.

Edelihan a dit…

Suis personnellement arrivé à la même conclusion que toi concernant la diffusion de ces deux faits divers.

Il est important de se rapeller qu'il est impossible, dans un journal de 25 minutes, de parler de tous les faits divers de la journée ; on choisi donc les sujets que l'on diffusera entre une myriade de petit choses sans réelles importances.

On ne peut remarquer, ici, qu'un message visant à infantiliser les parents.

Il est aussi important de remarquer que toutes les personnes que l'on entend parler sont issus des milieux populaires.

Avez vous déjà entendu parler, dans un tel journal, d'un cas de maltraitance sur enfant ; disons, dans le 16è arrondissement de Paris ?

Au sujet de Lopsi, je ne suis pas complètement d'accord, par contre. Je pense au contraire que le gouvernement ne va pas chercher si loin ; ils voulaient les deux depuis le début, les deux "réformes" étant bonne (à leur intérêt, et de leur point de vue, évidemment)pour l'oligarchie pseudo-artistique et/ou le contrôle de la population.

Après, que Hadopi soit l'écran de fumée de Lopsi, c'est une autre histoire. On pourrait aussi dire que cette dernière a été caché derrière la chaine de l'enfant...

Snaken a dit…

Oui mais dans ce cas, je n'ai pas interprété comme vous. D'un le journal dénonce les parents qui délaisse leur enfant. C-à-d, ceux qui ne s'occupent pas de leur éducation correctement. Et le deuxième message, à mon sens, était là pour ne pas "donner carte blanche" à ceux qui ont la main un peu trop facile.

Alors, certes, ça semble infantilisant envers les parents. Mais des "parents enfants" irresponsables, il y en a un paquet aujourd'hui.

C'est symptomatique de notre société...

Juanes josé-miguel a dit…

double contrainte c'est ça le message. donc manipulation, mais faut-il le démontrer ? etc...

" 90 % des gens sont cons, donc je travail pour les cons, les autres ne sont pas assez nombreux pour peser"
dixit frêche georges.

Ami 10 % le combat est perdu d'avance, le monde appartient au plus grand nombre, la lutte reste noble continuons d'éveiller.

stephane a dit…

La pension militaire jusqu'a 18 ans !!! aprés l'armée ou le mariage. Sinon ont les louent a un labo pour rembourser les degats.
c'est pas une bonne solution ?

Ma grand mére savoyarde disait toujours : "qui fait son veau, le leche" comprend qui veut...

ARRETE DE REGARDER LA TV !!!!!!!!

Edelihan a dit…

@snaken : Le recul que tu apportes à ta réflexion n'est pas le même que celui de la majorité des téléspectateurs, certaines choses te choqueront, d'autres pas, il en est de même pour d'autres personnes.

Pour la "carte blanche" : difficile de le voir sous cet angle. Sa voisine l'a dénoncé, sa maison, sa famille a été filmée (plus ou moins discrètement) bref, le type est catalogué dans le quartier comme étant un tortionnaire d'enfant... De plus, il risque la prison. Nous avons connu mieux comme "carte blanche".

Baudricourt a dit…

Comment ne pas apprécier ce condensé schizophrénique
De notre société moderniste.
Promotion du dégenrage en tout sens et de l'islam ?
Anti-racisme qui compte de prétendus divers dans le poste de tévé ?
Écologie et taux de croissance ?
Charge de la preuve pour HADOPI mais pas pour la HALDE ?
Article de fond sur les femmes émancipés noyés parmi les publicités de cosmétiques des magazines féminins ?
Pleurs et lamentations de la violence des djeun's et chaines musicales la glorifiant ?
Etc.
Savourons, en tout cas j'ai bien ri !

stephane a dit…

un documentaire sur la propagande :

http://dl.free.fr/getfile.pl?file=/IHNUpg48

stephane a dit…

Braves gens !

Les nourrissons qui pleurent vont bientôt être placés en garde à vue, et il y aura toujours des ânes pour applaudir.

Les gendarmes et policiers qui arrêtaient les juifs, les résistants aussi, « n’ont fait que leur métier, je dirais même leur devoir, c’est à dire d’appliquer la procédure ».

leur devoir !

Et il y a des chefs (?) qui les on envoyés, et peut-être même un magistrat pour les diriger !

Il y aura distribution de médailles du mérite, un jour où l’autre.

Pendant ce temps les noms des grands parrains de la haute pègre sont dans tous les livres à la mode, mais personne ne les inquiètent. Et les parents, dont les enfants sont détruits par la drogue vendue par ces gens n’ont pas l’idée de porter plainte.

Mais pour une torgnole, oui !.

Des gens qui se précipitent au commissariat pour un oui ou pour un non, ça a toujours existé. Avant, on les renvoyait chez eux en disant que ça ne relevait pas de la police. Maintenant, on saute sur l’occasion pour améliorer les statistiques de faits élucidés, histoire d’avoir une bonne prime.
Chacun, même le plus humble, même le plus jeune, est responsable de ses fautes et doit être puni pour celles-ci : voilà cette pseudo-doctrine ultralibérale qui fait de chacun un coupable en puissance et donne l’impression à tous que la justice règne.
Pendant ce temps, les pires injustices, les plus méprisables méfaits , les inégalités les plus insupportables règnent dans la vie économique et sociale, où le plus beau coup des aigrefins légaux de la finance est de réaliser des milliards de bénéfices puis de faire renflouer leurs bateaux pourris par les contribuables quand la tempête les coule.
Ainsi la justice règne-t-elle dans les cours de récré, tandis que les entreprises les plus respectables ses soustraient au fisc par des filiales dans les paradis fiscaux.

Sarkozy est sans doute à l’image de son temps ; il incarne et personnifie à merveille les outrances de notre époque ; la haine que nous lui portons est à ce titre rassurante, parce qu’elle témoigne de l’horreur que nous commençons à avoir de ce monde dans lequel nous vivons. Mais il n’est qu’un symptôme, en aucun cas la »racine du mal" ; lui jeter la pierre ne doit pas nous dispenser de nous regarder en face dans le miroir. Il faut réfléchir objectivement sur les causes profondes de cette tendance lourde de nos sociétés vers le tout-sécuritaire et la déresponsabilisation des autorités traditionnelles (parents, écoles).
Vous risquez de découvrir qu’elle ne date pas d’hier, ni même d’avant-hier.

cedh007 a dit…

le fait de jouer sur la culpabilisation est un phénomène culturel en france. d'abord parce que c'est un pays a tradition catholique,l'autoflagellation y est decrit comme une forme d'expiation face a des actes futurs ou fantasmés,cela sert aussi a une certaine elite,qui n'a aucune envie de voir le peuple lacher sa merde sur elle. c'est une diversion en quelque sorte. la tete de pè de david pujadas est a elle toute seule le reflet du malaise français. un homme lisse,d'une banalité affligeante,avec une culture avoisinant le zéro absolu,que l'on pourrait prendre pour un vendeur de voiture d'occasion. il n'est donc en rien etonnant qu'il puisse faire une transition aussi grotesque sans meme s'apercevoir des enormités de ce que l'on cherche a nous faire avaler. habillez le en treilli militaire avec une casquette kaki,mettez une photo d'un missile ballistique derriere et faites lui lire des fiches ou un prompteur,et vous aurez l'union sovietique des années brejnev,le glamour en moins.

cpolitic a dit…

Un Pujadas chazalisé et une rédaction de France 2 TFunisé explique cela.
Heureusement qu'il y a Mon Oeil à 13h avec la présentation de Delahousse.