samedi 19 août 2006

DE L'INFLUENCE DE WELLES SUR MON ALIMENTATION

Grand François prépare son départ de Montfort L’Amaury pour cause d’huissiers insistants.

GRAND FRANCOIS
Putain, j’aurais pas rencontré Orson Welles, je serais milliardaire.

Lui même, par ses conseils, sa sagesse prématurée et son œil aiguisé,a largement contribué à ma ruine personnelle. Seuls les chansons du temps nous séparent. Il s’est ruiné en dilapidant sa fortune, je ne l’ai pas constitué, préférant penser à deux fois avant de m’acheter un paquet de Granola plutôt que de perdre mon indépendance.

Aucun commentaire: