mardi 3 septembre 2013

[J-38] Amour et trahison


Le pouvoir de gauche, saison 2. 

Résumé des derniers épisodes.

En quelques jours, nous avons assisté :

1 / Au baiser avec la langue du Ministre de l'Economie au patron des patrons à l’université d'été du MEDEF, 

2 / Aux rodomontades marketing d'un Ministre de l'Intérieur en mode Sarkozy Turbo-Pinpon (Note au PS : Même acclamé par la presse, Manuel Valls ne vous fera jamais gagner une seule voix aux Municipales avec un discours DE DROITE), 

3 / A la fière présentation par notre Premier Ministre d’une régression sociale, plus habile dans l'énoncé mais tout aussi violente que celle concoctée par Eric Woerth trois ans plus tôt : Une réforme des retraites et un rallongement de la durée de cotisation qui affecteront prioritairement les jeunes (Note aux électeurs. Les jeunes étaient "la priorité" de notre président en campagne). Réforme où chacun sera mis à contribution ...sauf les entreprises même si elles prétendent le contraire (d'où le bisou baveux susmentionné).

4 /  Et maintenant, cette lubie présidentielle de "punition" de la Syrie[1]. Tout de suite parce que là quand même c'est soudainement urgent, mais enfin bon on peut attendre un peu, hein ?

Soyons honnête, ce gouvernement est pour le moment plus qu’une déception. Il est déjà en partie une trahison. 

Heureusement, dans 38 jours sort un beau livre plein d'amour[2]. 

Abondant play-list - sample #2
Roxy Music. Love is the Drug (1982)



[1] dixit M.Sapin dans Tous Politiques sur F.Inter le 01/09/2013.
[2] et de trahison aussi.

6 commentaires:

Rosa Elle a dit…

Je comprends tout à fait le ton de ton billet.
La ligne du gouvernement devient très confuse.
Comme si l'urgence sociale n'était pas la priorité...
Ayant pris mes distances très tôt, je pense néanmoins que de ne pas soutenir coûte que coûte peut les infléchir différemment.
Mais ayant pris mes distances assez tôt, j'en attendais moins. J'ai commencé à me poser des questions quand ils n'ont pas mis en place l'allocation jeunes pour la formation de 450 euros qu'ils auraient du mettre en place selon les promesses et que le "quinquennat de la Jeunesse" est devenu...on ne sait pas quoi.
Puis il y a eu le refus du droit de vote aux étrangers, la remise au calendes grecques de la fin de vie, celle du non-cumul des mandats et surtout le refus d'augmenter les minimas sociaux, ce qui a plombé l'ambiance.
Bref, je ne me sens pas trahie car au fond, les illusions ont vite cédé le pas à la réalité.
Donc je suis quand même à espérer qu'ils redressent le tir avant les municipales, mais avec l'intervention en Syrie, je pense qu'il y aura un vote sanction

cdg a dit…

@rosa elle
les municipales sont perdues. Non pas a cause de la syrie ou du printemps pourri ou de je ne sais quoi.
Elles sont perdues car:
1) le PS part de tres haut car il etait jusque la dans l opposition et il beneficiait du vote sanction
2) la situation de la france ne s est pas amelioree depuis 2012. donc le vote sanction ce coup ci c est le PS qui va se le prendre

Notez que le vote sanction n est pas une fatalité. Merkel va se faire reelire facilement et Obama c est aussi fait reelire. L UMP aurait tout a fait pu gagner contre Flamby s ils avaient presenté quelqu un d autre que le repulsif Sarkozy
Pour 2017 par contre rien n est perdu pour Hollande. S il continue comme ca, a menager la chevre et le choux comme Chirac, il se fait reelire comme Chirac grace a Le Pen (d ou l interet d avoir mis le droit de vote des immigres en attente)

Unknown a dit…

@cdg
Le PS part de très haut ? Il a failli perdre face à Sarkozy après un quinquennat désastreux... Ils auraient dû remercier JLM d'avoir appelé à voter contre Sarkozy au deuxième tour, car j'en connais beaucoup qui comme moi ne seraient pas allés déposer un bulletin pour Flamby sans ça. Après avoir lu "En quête de Gauche", on sait ce qu'il en a coûté moralement à JLM de faire ça, donc c'est que ça devait être important. Et effectivement ça a permis de voir le PS a l'œuvre et de passer à l'étape suivante : l'affirmation aux yeux de tous de l'orientation néolibérale et atlantiste du PS.

Maintenant pour la suite, le PS devrait se prendre quelques branlées électorales, faire des alliances avec la droite comme ses homologues en Amérique latine, en Allemagne, en Grèce, etc. pour conserver certains élus. En 2017, à supposer que le PS arrive au second tour, il n'y aura vraisemblablement pas ou peu de report de voix sur son candidat, même face au FN. Donc il reste à espérer que ce soit un candidat du FDG qui arrive devant lui, et même avec ça on n'est pas certain de ne pas se taper la droite dure (ump ou fn).

seb musset a dit…

@unknown @cdg > A vrai dire, je ne suis pas sûr que le PS fasse un si mauvais score que cela.

Le véritable enjeu, c'est une fois de plus la participation.

Pour 2017, c'est une autre (et lointaine) histoire.

Gildan a dit…

Big teaser !!!
:)

Fred Camino a dit…

Quand je serais grand je voudrais être Brian Ferry :)