jeudi 18 mai 2017

Le "nouveau" gouvernement : 50 nuances de droite


Depuis l’annonce du nouveau gouvernement d’Edouard Philippe, premier de l'ère de Frère Emmanuel, il semblerait que des "gens de gauche", fins stratèges, ayant payé pour voter Juppé à la primaire de droite afin de virer Sarko, avant de voter Macron à la présidentielle pour se retrouver avec des Sarko boys dans son gouvernement (entre douze Bayrouistes et treize Juppéistes), se mettent subitement à pondre des posts et statuts Facebook dithyrambiques sur la clairvoyance unificatrice et transclivage de la nouvelle équipe.

Ne paniquez pas, ne jugez pas. Il s'agit d'une hémiplégie politique temporaire. Laissez faire le temps. D'ici quelques mois, ils devraient avoir récupéré toutes leurs facultés cognitives.

Il convient néanmoins de faire un petit point, la contamination étant également médiatique. En survolant quelques journaux télévisés, l'esprit embrumé pourrait même caresser l'idée que ce gouvernement est pris d’assaut par la jeune garde de l’anticapitalisme à tendance flowerpower.

Reconnaissons-le : ce gouvernement jetable à 100% électoraliste (voir le post précédent sur les législatives) est très ouvert. Très ouvert à tous les genres de droite. Il vise d'abord à rassurer le spectateur de Michel Drucker qui, à l'approche des prochains scrutins, est le vrai client cible de la jeune Macronie (de la start-up nation de la win de ceux qui s’achètent des costumes chic).

Perso, j'ai un truc pour jauger d'entrée l'orientation du gouvernement (et ça marche toujours) : je regarde qui est nommé à l’économie. Par exemple, quand Ayrault a choisi Moscovici pour Bercy (avec son étonnant passif Anti Hollande, et multiples déclaration d'amour à Merkel), j’ai tout de suite su que c’était mort pour les cinq prochaines années. Et bien là, c’est Bruno Lemaire, ministre sous Sarkozy et auteur d'un magnifique 2,4% à la primaire de droite, qui s’y colle, un pur LR totalement Macro-compatible (pêle-mêle : pour la suppression de l'impôt sur la fortune, pour la réduction des indemnités chômage, pour les bullshit jobs sous-payés pour les bénéficiaires de minima sociaux...). Le ministre de la fonction publique disparait pour devenir celui de « l’action et des comptes publics  » (aka : des fonctionnaires rentables) sous la coupe de Gérald Darmanin, ex porte-parole de Nicolas Sarkozy et, au passage, pro-manif pour tous : du vrai hippie altermondialiste (et gay friendly). Jean-Michel Blaquer, idéologue autoritaire du management scolaire chez qui tous les candidats de droite ont pioché leurs idées sur l’école est nommé à l’Éducation nationale. Bayrou l’inutile devient Garde des Sceaux (je ne critique pas, dans ce paysage c’est presque le plus à gauche). Que dire de Nicolas Hulot à la transition écologique ? Il se murmure déjà qu'une ligne de pari est ouverte chez Betclic pour miser sur le jour de sa démission, tant la ligne du gouvernement auquel il appartient est aux antipodes de ce qu'il défend. On trouvera bien une ou deux barons socialistes en fin de course, pour permettre la titraille  sur "l'ouverture". Enfin "de gauche"...  de la droite de la gauche du centre (à tendance modérée).  

Bref, il manquait Fillon à la justice et Hannibal Lekter aux affaires sociales et on était pleinement opérationnel pour une révolution complète. 

Les électeurs de gauche peuvent donc être un peu perdus dans les prochains jours. Ne vous inquiétez pas, même s'ils ont encore quelques réparties mécaniques comme "ah mais c'était ça où les fascistes" et autres sursauts de naïveté à base de "t'es pessimiste" ou "on va bien voir" et autres "oh mais il faut leur laisser leur chance, on sait jamais" : ils devraient bientôt retrouver la raison. 

Le sevrage sera certes douloureux. Comprenons. Ils pensaient avoir élu le plus jeune des présidents français, ils réaliseront qu'ils ont porté au pouvoir le plus jeune Juppé de la Ve République. 

9 commentaires:

Anonyme a dit…

Petite question à l'auteur sans aucun rapport avec l'article, je me demande dans quelle mesure vous, qui êtes si prompte à juger notre élite sur le plan éthique, je me demande dans quelle mesure donc vous êtes vous-même irréprochable? je vous imagine comme un gars au RSA, qui "parasite" sans apporter grand chose à la communauté en retour. Quelqu'un qui se plaint du système mais qui lui est totalement dépendant, quelqu'un qui critique les pourris puissants mais qui finalement, apporte beaucoup moins que à notre société (entendre par là qu'aussi pourri qu'un politique peut être, il payent en un an d'impôt ce que contribuerez en une vie, en net).

Bref, j'aimerais en savoir plus sur vous! car je me trompe sûrement. il serait intéressant pour vos lecteurs de vous présenter, d'expliquer qui de vos sources de revenus, qui de votre obédience politique, qui de votre action locale...

Bref, parlez-nous de vous :-)

Anonyme a dit…

Macron n a jamais caché qu il etait libéral sur le plan economique. Donc il auraot ete surpremant qu il nomme Hamon, Duflot ou MOntebourg ministre. Surtout vu le poids electoral de ceux ci.
L objectif est de faire exploser les LR et de les reduire a la portion congrue comme le PS.
D ou la nommination de Le Maire et co.

Quant a la sagacite de l auteur de ce blog, je lui rapellerai simplement qu aux dernieres presidentielles il avait soutenu a fond un certain F Hollande ...

Gibbon a dit…

Pendant ce temps dans les rédactions de tout le pays : *rien*

seb musset a dit…

@anonyme(s) > Qui suis-je ? Pas un "anonyme" déjà. Je paye des impôts t'inquiète pas. De + en + même, et c'est temps mieux. Mais je n'ai rien, strictement rien, contre ceux qui n'en payent pas. (enfin sauf pour ceux qui gagnent beaucoup et n'en payent pas, là c'est une autre histoire)

Pour Hollande, je ne regrette pas de l'avoir soutenu. C'était ça ou l'autre. Mais il a trahi (c'était prévisible), et échoué en grande partie (c'était prévisible aussi). Je pouvais exscuser l'un ou l'autre, mais pas de trahir pour échouer.

J'ai écrit l'article assez vite, sur la base de quelques noms. Il se trouve que depuis la composition de ce gouv. est au-delà de ce que j'imaginais.



Daniel Tourille a dit…

Bien vu le titre, on nous pronostiquait la droite avec Fillon et on obtient l'extrême-droite du PS alliée avec la droite avec Macron.

Murray Bozinsky a dit…

@anonyme

Sommer quelqu'un de se présenter sans le faire soi-même tout en portant ce blaze "anonyme" est au mieux une blague. Au pire la preuve d'une idiotie crasse et irréversible. Ne t'en fais pas, camarade! Je compatis à ton handicap cérébral.

Il se trouve que je suis moi-même un "parasite" qui survit avec le RSA. Pour couronner le tout, je me plains en permanence du système. Je mérite certainement le peloton d'exécution à tes yeux. Et en te lisant, j'avoue honteusement que j'en tire une certaine fierté.

J'attends donc avec impatience la démonstration et les preuves de ton utilité à cette belle société qui multiplie les parasites tels que moi.

Un conseil, histoire de prouver ton utilité à la société: une simple recherche Google te permet d'en apprendre beaucoup sur l'auteur. Parole de parasite.

@Seb

Bonsoir. Je vous lis depuis longtemps. J'ai beau avoir eu des énervements et des désaccords, je reviens ici régulièrement. Parce que oui, Macron tout ça. Parce que oui, Prince. Parce que oui tout court. L'agressivité ambiante dans ce pays (parfaitement résumée en un commentaire) m'a poussé à réagir pour la première fois. Merci pour votre travail et votre apport au débat.

technetoubiou a dit…

Il n'y a personne, absolument personne, qui ne paye pas d'impôt. Parce que nous payons tous la TVA.

Anonyme a dit…


Pas surpris...

Calvero a dit…

Bonjour, vous avez un don pour l'écriture c'est indéniable j'aime à vous lire, j'aime également le ton que vous employé dans vos articles.
Mon seul regret est justement que vos publications sont trop épisodiques...

Pourriez-vous me dire vers quoi vous orientez votre carrière car je ne connais pas votre parcours, vous êtes écrivain ?

Ne pensez-vous qu'il serait judicieux de se lancer sur Youtube ? Façon Osons Causer, Le Fil d'Actus ou autre ?