vendredi 28 août 2015

Not Safe For Work

Veuillez éloigner les chômeurs et les salariés du poste ce qui va suivre, capturé sur les réseaux sociaux hier en fin de journée, peut choquer (enfin ceux qui ne sont pas illettrés).

Jeudi 27 aout 2015. Tandis qu'à l'Université du PS à La Rochelle on embauchait du travailleur roumain à prix cassé pour monter le stand "Double discours et foutage de gueule", Emmanuel Macron, Ministre de l’Économie, jouait habillement une rentrée hors-série directement au club VIP du syndicat des patrons devant un insatiable parterre :

("- Le lapin ! Le lapin ! Le lapin !")


(Emmanuel arrivé, la fête pouvait continuer.)

 (Alors là il faut imaginer la scène avec le son d'un suave Careless Whisper de George Michael s'échappant de la cabine sono.)
(Tu l'as dit Pierrot, les opportunités fiscales ont été saisies. 50 Milliards de cadeaux et un chômage au top. A propos t'as pas ton pin's "1 million d'emplois" cette année  ?)

(Oui parce que là plus ce serait le travail gratuit.)

  
(Tout ça pour 0.1% de croissance, à Clignancourt j'ai vu des marabouts plus efficaces et pour moins cher. Attention : "C'est ça ou le FN" est une réponse de moins en moins audible.) 


(On y vient finalement. Le travail gratuit + Des enfants. Comme dirait Sophie De Menthon : c'est pas con.)

("- Non vraiment j'insiste Emmanuel. Laisse-moi t'offrir un Perrier à la buvette.")

("- Bon. Ça c'est fait. Maintenant on s'occupe des 35 heures.")


Articles connexes : 
Le patron et la pitié
Gang-bang à l'Université d'été du MEDEF
Les fantasmes économiques d'Emmanuel et Manuel

7 commentaires:

Mathieu Bouju a dit…

J'ai lu ce post en mangeant mon jambon-beurre (dont 50% est pris en charge, gracieusement, par mon employeur adoré, me faisant ainsi crouler sous les privilèges). C'était fort peu inspiré, j'ai tout vomi.

StefGr a dit…

Hahaha !!!

Annie a dit…

ouh ouh … soeur Anne vois-tu quelque gauche en France ?

- je cherche, je ne vois rien, et plus j'attends plus c'est le désert.

Anonyme a dit…

Il y a quelques mois Hollande était interviewé un matin sur RMC (mais qu'allait-il faire dans cette galère...). Les auditeurs pouvaient intervenir. Un auditeur donc, ou supposé tel, se disait boulanger et expliquait la montée du chômage à sa manière. Il disait qu'il aurait bien embauché un jeune apprenti, non payé probablement, mais que malheureusement il était interdit de faire travailler les enfants de nuit, ce qui lui paraissait scandaleux.
Travail des enfants, de nuit, gratuitement, quasiment forcé, Emile Zola reviens ! Ils sont devenus fous...

beru a dit…

Je viens de voir un article sur ouest france : 71% des français se disent prêt à abandonner les 35h. "plus de sept Français sur dix seraient disposés à faire confiance aux entreprises pour « fixer librement le temps de travail, par accord avec leurs salariés »"

J'hésite entre l'envie de gerber ou la grosse crise de rire...

Anonyme a dit…

Attention grande promotion de main d'oeuvre pas cher:un migrant embauché=1000€de remboursé!!meme le patron de total est interessé :cest vous dire la bonne conscience que lon peut se donner pour pas cher !!!

Anonyme a dit…

Un autre sondage affirme aussi que 100% des francais accepterai de gagner le double pour le meme travail:ce sondage là on en parle pas et pourtant tous les beneficiaires seraient d'accord pour une fois!!