dimanche 12 avril 2015

3X rien au sujet de la jeunesse


78 fermetures de classes maternelles et primaires à Paris ...dont une dans l'école maternelle de ma fille (et ce contre toute logique démographique). Ma gamine aura ainsi le bonheur de passer de 25 à 32 enfants dans sa classe. Elle qui voulait faire "maîtresse" quand elle serait grande, elle se réorientera probablement vers "chef de camp de garde". J'imagine que tout ceci rentre dans l’effort pour l’accès à l'éducation dans les meilleures conditions cher à notre glorieux Président durant sa campagne, et l'égalité des chances pour les filles qui tenait tant à cœur à la ministre Najat Vallaud-Belkacem il y a encore deux ans

A moins que tout ceci ne soit juste qu'une formidable publicité pour l'école privée.

S'attaquer aux enfants pour compenser les milliards déversés aux entreprises qui n'embauchent pas. En plus de son incompétence, ce gouvernement est minable. 

Mais mon petit doigt me dit que parents et enseignants n'ont pas dit leur dernier mot.  Le printemps sera chaud.

Source de l'illustration : Sébastien Fontenelle

5 commentaires:

Politeeks a dit…

- des écoles ferment.
- des moyens en moins pour éduquer
- des policiers en moins y compris dans Paris

=> FAR WEST IS COMING.

Anonyme a dit…

Le nombre de professeur du prive est fonction du nombre de professeur dans le public et pas du nombre d eleves donc dans les faits les classes du prive sont deja bien surpeuplees par rapport au public. Dans les regions où il y a presque moitie de prive pour un cout tres symbolique typebretagne pzys de la loire alsace où il y a les memes profils socioculturels que l ecole publique d a cote les profs sont moins payes que dans le publique les classes sont plus chargees et pourtant ca fonctionne...

Anonyme a dit…

Arg, je me gaussais de ce blog jusque maintenant, t'imaginant toi, le parasite accro aux assedics, l'inutile qui ne produit rien hormis de la propagande gauchiste risible...le fait de savoir que tu t'es reproduit me fait beaucoup de peine.

J'espère que ton enfant sera plus productive que son raté de père.

Un partageux a dit…

J'avoue être fatigué de l'opposition école publique / école privée. Je suis athée et ne cherche pas particulièrement à défendre les écoles cathos. Je me contente de regarder. Par exemple il y a dans ma ville une école catho en théorie. En pratique c'est une école spécialisée qui accueille les enfants débiles mentaux sous l'euphémisme "classes spécialisées". Il n'y a pas UNE SEULE école publique faisant cela dans tout le département. Le privé supplée bien souvent... les carences du public.

Je songe aussi à deux écoles associatives laïques fermées depuis dix ans qui n'ont jamais été remplacées par des écoles publiques. Pourtant elles accueillaient des jeunes adultes qui souhaitaient repartir après une scolarité ratée. On y préparait le Bac et des BTS. Y'a des connards de l'éducation nationales qui me répondent que ce n'est pas la vocation de l'EN d'avoir de telles écoles.

Anonyme a dit…

On me signale que Manuel Valls aurait proposé de renommer le PS. Le nouveau nom serait : Les Démocrates.