lundi 9 février 2015

Fait divers sur la planète riche


Après deux semaines d'une ritournelle éditoriale leparmentiero-quatremeriste sur l’égoïsme congénital des grecs et la nécessité que ces irresponsables criminels (ils votent à gauche) remboursent jusqu’au dernier centime 'dussent-ils en crever sur trois générations au nom du respect entre les peuples d'Europe) une dette dont les restructurations par l'austérité ont précipité l'agonie (certaines de nos zélites éditocratiques de l'orthodoxie économique allant jusqu'à prétendre que la victoire de Syriza coûterait 600 euros à chaque Français, histoire de nous monter un peu plus les uns contre les autres), voilà que Le Monde nous apprend que la banque HSBC (la même qui me facture 100 euros pour un découvert de 10) a organisé l'évasion fiscale de 180 milliards d'euros pour 100.000 particuliers dont 3000 français.  Il y a de tout dans la liste des 100.000 fraudeurs et notamment la présence, pour une fois comique, d'un standuper arrondissant ses fins de mois en tapinant sur nos écrans à la gloire d'une autre banque.

Notons tout de même que ce petit détournement entre millionnaires représente plus de la moitié de ce que les moralistes du capital réclament à la Grèce (320 Milliards) .

Le plus ironique ? Cette escroquerie institutionnalisée a été mise en place pour contourner une taxe européenne sur l'épargne (comment sauver l'argent dont vous n'avez pas besoin, mais que vous ne voulez surtout pas partager).

Le plus triste ? Il s'agit d'une goutte d'eau dans l'océan de l'évasion fiscale. 2000 milliards (minimum) chaque année d'évasion fiscale rien qu'en Europe

De quoi éponger quelques dettes publiques sans blesser personne.


Articles connexes : 
Banksters à la petite semaine
Crimes et délits du banquier
Braquage à l'européenne


5 commentaires:

Valdo a dit…

Change de banque!

Anonyme a dit…

Quelques noms donnés en pâture à la presse française pour cacher les politiques français qui ont participé

Un partageux a dit…

Le rigolo dans ces affaires est le nombre de pigeons qui se font escroquer tout ou partie de l'argent ainsi soustrait au fisc. Pour ne pas payer d'impôts, un pourcentage de l'argent gagné, ils en perdent la totalité ou une part bien plus lourde que l'impôt.

Je songe à une personne de mon entourage qui a cotisé à un fond de retraite privé. C'était moins cher que le système public de son pays. Il souhaite ne pas vivre trop vieux car sa retraite diminue chaque année...

Anonyme a dit…

Et alors quoi? parce que certains font pire, il faut tout "comprendre"?

Belle mentalité, on n'est pas sortis du sable...

Abdel Housni a dit…

Le plus drôle c'est qu'au contraire des faits-divers liés aux pauvres ou musulmans, cette fois-ci pas de loi sur-mesure pondue dans l'urgence... qui a dit collusion ?