lundi 4 mars 2013

Un 8 mars toute l'année ?


Même s’il y a une dynamique positive par chez nous, le combat pour l’égalité homme / femme est loin, très loin d’être atteint.  Toute action visant à éveiller les consciences sur le sexisme et visant les progrès de l’égalité homme / femme est donc à encourager.

C’est en gros ce que je réponds vendredi soir dernier à Gaëlle-Marie aka La Peste, un poil énervée à l'issue du Power Point de présentation du calendrier de l’égalité par Najat Vallaud-Belkacem, Ministre des droits des femmes.

Étaient réunis une trentaine de blogueurs(-ses), twittos et militants(-tes) pour l'annonce du lancement du site internet 8marstoutelannee.fr (le 7 mars prochain). En résumé: Entreprises, associations, personnes physiques pourront inscrire initiatives et évènements pour qu’il n’y ait "pas un seul jour dans l’année sans faire progresser l’égalité homme / femme". Cette plateforme (où l'on s'étonne de retrouver associée une grande marque de la distribution abusant, avec aides publiques, des temps partiels imposés en priorité aux femmes) s’inscrit dans l'ambition gouvernementale d’étendre l'édition 2013 de la "journée des droits des femmes" à l’ensemble de l’année, un 8 mars toute l’année.

Le site, dont la ministre nous confiera plus tard qu’il a été réalisé en interne pour cause d' enveloppe budgétaire limitée, suscite quelques réactions épidermiques dont celle de Gaëlle-Marie aka La Peste qui rompt avec le velouté de l'exposé sous boiseries.

En substance, Gaëlle-Marie demande en quoi, ce "blabla ministériel"TM et nos amis les twittos vont changer le quotidien de l'épouse qui se fait tabasser par son mari ou de l'adolescente en province se retrouvant seule face à sa grossesse non désirée avec et une forte présence de sites d'aides cachant en fait de la propagande anti-IVG? Pas décontenancée, NVB rétorque que le calendrier n’est qu’un élément et défend ce qui a été accompli depuis qu’elle est et son équipe sont en poste [voir sur ce lien] avant d’esquisser les grandes lignes de sa loi-cadre sur les droits des femmes présentée en mai prochain[1].

La discussion se poursuit après la présentation. J'y vais de ma synthèse Peste / Ministre : nous allons tous dans le même sens, pas forcément à la vitesse pas par les mêmes chemins, ni avec la même implication. Il y a l'urgence du quotidien et l'indispensable action de terrain, mais aussi des clichés et des modèles de représentation à renverser. Et là aussi, gros boulot tant la domination masculine est encore bien inscrite à tous les étages de la société, le machisme relayé médiatiquement avec plus ou moins de conscience, autant dans les contenus que dans la sous-représentation, ou une certaine représentation, des femmes. 

Ce canevas influe inévitablement, et dès l'enfance, sur les mentalités, masculines comme féminines et joue dans la perpétuation des schémas les plus cons, les inégalités de salaire ou la répartition des taches ménagères dans les couples.

Ce qui me rappelle qu'elle va bientôt rentrer du boulot et que j'ai encore une tonne de vaisselle à faire avant d'aller chercher les gosses.

[1]  4 axes (Egalité professionnelle et articulation temps de vie perso / pro, les violences, la parité dans le milieu politique et les instances consultatives, le statut des femmes étrangères sur le sol français)

Article connexes
- Le problème avec les FEMEN
- L'Express et les femmes
- Une journée de l'infâme

Illustration: Politeeks

3 commentaires:

Gildan a dit…

T'aurais pu me demander : j'avais mieux que cette photo !
:)

seb musset a dit…

Non monsieur Paulin, nous ne diffuserons pas vos clichés de maniaque.
Elle est très bien cette photo.

Fred Camino a dit…

Quoi? Tu fais la vaisselle? Tss tss.