mercredi 21 novembre 2012

Les 10 prochaines propositions audacieuses de François Hollande pour améliorer le #mariagepourtous


J'avais écrit le bien que je pensais de ces prolongations débiles du débat sur l'inévitable "mariage pour tous" propices à la radicalisation des opposants (dont on a encore vu quelques navrants épisodes ce week-end).

Hier soir, devant l'Association des maires de France, voulant éviter d'être un peu trop chahuté par la droite, François Hollande a lâché un nouvel "aménagement" à la carte à destination des élus qui refuseraient de marier deux personnes de même sexe: 

«Les maires sont des représentants de l’Etat et ils auront, si la loi est votée, à la faire appliquer. Mais des possibilités de délégation existent, elles peuvent être élargies. [...] La loi s’applique pour tous dans le respect néanmoins de la liberté de conscience.» 

Ou comment, en deux phrases: Ne pas comprendre qu'il s'agit dans cette loi autant d'égalité que de mariageRuiner un symbole en instaurant une célébration de l'union au rabais. Envoyer un message d'encouragement aux homophobes et un autre, désastreux, aux homosexuels. Et ouvrir une boite de pandore autorisant les maires à refuser tout et n'importe quoi.


Voici donc, en exclu pour le blog, les 10 prochaines pistes de François Hollande pour améliorer encore un peu plus sa loi sur le "mariage pour tous" et en faire un franc succès:

1 / La construction d'Algecos devant les mairies où seront célébrés en toute discrétion des "mariages pour tous" par des contrats d'avenir habilités à le faire à l'issue d'une formation de deux heures.

2 / Dans un souci de modernité, comme pour le règlement des impôts et la constitution d'un dossier d'auto-entrepreneur, nous mettrons en place un service informatique où chacun pourra faire en ligne, de façon totalement indolore pour la collectivité, son "mariage pour tous". (-10% avec le code "BeurkDesPédés")

3 / La création d'une grande foire au "mariage pour tous". En accord avec la loi sur la réquisition des bâtiments inoccupés qu'un jour je ferais peut-être voter, elle sera organisée dans les quartiers désaffectés de la prison de Fleury-Merogis. Un service de bus de nuit camouflés sera mis en place pour amener les suspects prétendants au mariage où les attendront des adjoints réquisitionnés selon leur orientation sexuelle. 

4 / En cas de persistance de mariage à la mairie, l'application de la clause de respect de "la liberté de silence des municipalités", imposera aux "mariés pour tous" sortants du bâtiment de laisser exploser leur joie uniquement par mime afin de ne pas heurter "la liberté d'homophobie" du voisinage.

5 / En république, on ne saurait tolérer la violence physique des opposants au "mariage pour tous". Ainsi, soucieux que les "mariés pour tous" ne se laissent tabasser sans se défendre, chaque suspect prétendant au mariage devra se livrer à un parcours de survie de trois jours et trois nuits dans les Ardennes, fin janvier, avec paquetage, bottes à la gadoue et treillis. Aucune pause pipi ne sera tolérée. Pour être "mariés pour tous" heureux, marions-nous pour tous musclés !

6 / Le pouvoir d'achat de tous les Français est une de mes priorités. Ainsi, afin que les "mariés pour tous" préservent leurs chaussures plus longtemps, je proposerai aux maires qu'ils obligent les suspects prétendants au "mariage pour tous" à rester à cloche-pied lors de la cérémonie. 

7 / J'étendrai d'ailleurs "l’amendement gay-pied", à tous les lieux publics. La république ne saurait tolérer que la liberté de conscience des uns soit une agression pour la liberté de conscience des autres.

8 / Vous le savez, l'amélioration et la performance des services publics est une autre de mes priorités. Ainsi, le port d'un signe distinctif sur le vêtement (à hauteur de poitrine, côté droit) permettra aux autorités de faciliter les contrôles de bonne marche à cloche-pied des "mariés pour tous" sans avoir à les importuner. La multiplication des contrôles serait une intolérable marque de stigmatisation et les "mariés pour tous" le vivraient mal. Et je ne saurais me résoudre à cette détresse en république.

9 / Afin d'éviter tout débordement et abus de "mariage pour tous", je mettrai en place un Conseil d'orientation de la crédibilité des unions, qui devra statuer au préalable, après consultation des dossiers des suspects prétendants au "mariage pour tous". Le COCU procédera à l'examen des pièces (présentation des fiches de salaires, des justificatifs des diverses appartenances religieuse et politique) avant de statuer, et d'autoriser la célébration du mariage. Le COCU sera composé de gens de la vie civile, comme par exemple Robert Ménard ou Ivan Rioufol, et de politiques comme par exemple Christine Boutin ou Jacques Myard, mais aussi de philosophes comme Frigide Barjot et, euh... enfin bref.

10 / La république c'est avant tout l'égalité et le vivre ensemble. Nous ne saurions abandonner les nouveaux "mariés pour tous" dans le dur parcours fait de stigmatisation qui les attend dans une société décomplexée ou le démon de l'homophobie ne se cache plus pour déverser sa bile. Je me prononcerai pour une réflexion sur la mise en place de logements collectifs pour "mariés pour tous" dans des zones réservées et vidéoprotégées. 

Allez François, encore deux ou trois sorties comme ça sur le sujet et, tranquille pépère, tu pourras faire de cette avancée promise, un ratage complet.

[update 21.11.2012 18h: François Hollande revient sur l'expression "liberté de conscience"]

17 commentaires:

Stef a dit…

C'est malheureusement drôle...

Politeeks a dit…

Tu as commis 10 blasphèmes contre FH, tu sera dépecé 10 fois et brulé 10 fois

Amen.

Cedric Citharel a dit…

On parle de liberté de conscience pour les maires qui refusent de marier des homosexuels, mais je n'ai encore jamais entendu parler de la liberté de conscience des soldats qui refusent d'aller se battre pour du pétrole ou des policiers qui refusent de verbaliser pour faire du chiffre.
Pourtant, si les politiciens étaient les seuls à avoir une conscience, cela se saurait...

http://politiqueduchaos.blogspot.gr/

Anonyme a dit…

je parie que des couples hétéros vont demander à ne pas être mariés le même jour que les homos. J'imagine si on remplaçait le mot "gay" par juif, ou arabe, l'histoire que ça ferait. Ou si Sarko avait proposé ça.

Yobs a dit…

Euh, perso le mariage, ça m'en touche sans faire bouger l'autre...
Mais je ne comprend pas ce qui choque dans cette phrase, jusqu'à évoquer lézeurléplusombredelistoir (port d'un signe distinctif).

Les mariages peuvent être prononcés par un adjoint (c'est ce qui se passe d'ailleurs très souvent), et si aucun adjoint ne veut le le faire, la commune (ie le maire) sera condamné...
Devant les torrents de merde qui volent en ce moment, qu'il n'ait pas voulu passer 10 plombes sur le sujet, je ne vois rien de choquant, il a juste rappelé une évidence...

seb musset a dit…

@yobs > C'est dingue. C'est incroyable comme, en deux phrases, soudainement François Hollande est populaire.

seb musset a dit…

@yobs > Quant "à ne pas faire durer ds plombes", c'est de l'ironie bien sur. Le truc aurait dû être voteé y a 3 mois.

Yobs a dit…

Mouarf, là je suis d'accord avec toi, ça ne devrait plus être un débat depuis longtemps, ça devrait déjà être bouclé!
C'est juste que je ne comprends pas les km de lignes de blog que cette phrase génère...
Si on veut étendre le mariage tel qu'il se pratique aujourd'hui à tous, ben c'est un officier d'état civil: le maire ou un de ses adjoints... C'est ce qui se pratique tous les jours!

seb musset a dit…

@Yobs > Ce n'est pas tant le fait que des adjoints se tapent les mariages (ce qui est objectivement souvent le cas), mais le fait de le préciser et d'en faire une argumentation et d'évoquer "la liberté de conscience".

Oublions même le mariage homo, tu vois un peu la porte que ça ouvre (refus divers et variés).

Et surtout, sortir cela après les manifs de ce week end, c'est tres tres moyen.

En même temps, FH n'a pas l'air d'être un fan, en général, du mariage. Grand bien lui en fasse.

Yobs a dit…

Si je peux te rejoindre sur l'expression "liberté de conscience" qui n'est pas judicieuse, ça a le mérite de tailler dans le costume des résistants en peau de lapin comme Copé (résister voudrait dire prendre un risque, mais là il n'en prend aucun) quand ils disent qu'ils ne les célèbreront pas...

Quand aux portes que ça ouvre comme tu le dis, j'ai bien peur qu'elles soient ouvertes depuis bien longtemps, puisqu'il n'y a aucun moyen de le savoir, le maire n'a pas a justifier pourquoi il délègue à son adjoint...
Et le projet de loi actuel ne changera rien sauf à revoir la "procédure" de mariage d'aujourd'hui en demandant de le motiver, ce qui n'est pas prévu...

seb musset a dit…

@yobs > Y a aussi le message envoyé aux homos comme aux homophobes. Au mieux un gros faux pas, qui va faire tache dans l'opinion même si la loi passe. Pathétique. C'est hallucinant ce besoin de se calibrer systématiquement sur la pensée de droite, même sur des sujets sans conséquences économiques où la gauche est en position de force. Face à la droite décomplexée : la gauche complexée.

Yobs a dit…

Ou alors c'est un gros coup de billard à deux bandes pour mettre en rogne les pro vu que la mobilisation est plus forte chez les anti... :p

Blague à part, je persiste: cette phrase n'a aucun intérêt dans un sens ou dans un autre.
On aura l'occasion de cogner ensemble une autre fois, je pense que ça ne va pas manquer!


David.A a dit…

Y serait pas un peu protestant Hollande des fois ? Comme ce vieux bigot de Jospin ? Ah, on me dit que non. Sans doute l'influence de ce bon vieux Gustave alors. Non ?

Ah ben pas mieux. C'est incompréhensible du coup.

Anonyme a dit…

Je ne suis pas Chrétien, mais je vois mal un maire catholique pratiquant officier un mariage homo...

seb musset a dit…

@anonyme > "Je ne suis pas chrétien" non plus, mais je ne vois pas en quoi la confession d'un élu devrait primer sur les lois de la république laïque depuis plus d'un siècle.

madmad a dit…

On peut pas le faire autrement mais je like ce dernier commentaire.
La séparation Eglise / Etat c'est pas encore ca...même après plus d'un siècle.

omer a dit…

Pfff... Je n'y comprends plus rien, entre l'élection pour tous et le mariage de Copé et Fillon...