jeudi 22 mars 2012

Le pouvoir de l'info spectacle


Seconde fois que je cite cette phrase d'un conseiller du Monarque en un an, mais elle éclaire parfaitement la séquence médiatique que nous venons de vivre:

La vraie révolution ce n'est pas internet, mais la TNT."

On pensait mercredi matin que le président-plus-candidat s’extirperait de sa campagne suspendue pour parader après un assaut, selon toute logique policière, imminent. Mais étrangement quelqu’un quelque part a préféré laisser se diluer l’infusion toulousaine

Sur les écrans, le siège de la rue du Sergent Vigné nous aura offert la démonstration des limites de ce mode d’information uniquement basé sur “ la priorité au directavec une absence croissante de recul de la part de ceux censés trier l’information. Un sommet est atteint vers 15 heures mercredi lorsque l'envoyé spécial de BFM annonce l’arrestation de Mohamed Merah. La nouvelle infirmée par d’autres journalistes puis par Guéant lui-même, la chaîne met de longues minutes à se dégager de sa boulette (sans la démentir formellement) laissant son journaliste se dépatouiller seul à l’antenne (vu que c’est le concept, tu piges?). Au bout du rouleau, il lâche un mémorable: “je vous confirme mes informations contradictoires”

Un détail au regard du point plus important: ce temps d’antenne figé sur un bout de mur à Toulouse avec en commentaire le chloroforme de la logorrhée des experts en ameublement ne pouvait pas faire de mal dans une période où il faut à tout prix éviter de parler du reste. 

Et l’on comprend dans ce type de circonstances extrêmes, l’utilité de ces chaînes pour le pouvoir en place:

1 / Cultiver la sidération (un peu l’effet loft story saison 1, version “choc et effroi”. Déjà vu avec l'affaire DSK).

2 / Ressasser les thématiques connexes par des "experts" (experts parce que vus à la télé) : islamisme, terrorisme, pro-sécuritaire, les jeux vidéos c'est le mal... 

3 / Recréer du sacré. L’information (dans ce cas de figure où les journalistes sont mis à l’écart sur le terrain) se résumant à une broderie autour du vide: l’écriture est proche de celles de leurs confrères "mode" ou "cinéma" attendant au pied du tapis rouge des oscars, le passage des stars. Ici, Nicolas Sarkozy et Claude Guéant.

4 / Écraser toute autre information, thématique ou prises de parole hors de cette actualité. Durant deux jours, l’opposition (à part peut être Marine Le Pen qui s’est réveillée de sa torpeur programmatique lundi matin pour multiplier les directs) a littéralement eu la voix coupée. Une bombe a explosé à Paris, on en a à peine parlé.

A 30 jours du premier tour, le président-pas-encore-re-candidat n’allait pas se priver d'une OPA sur les cerveaux de 32 heures. La situation le replaçant de fait en position de leader incontestable, autant la faire durer. De plus, une fois le suspect circonscrit, une version longue offre le temps au président-bientôt-re-candidat d'optimiser sa stratégie de campagne composant (ou non) avec cette nouvelle donne.

Fin du siège jeudi matin avec la mort prévisible de Merah. Sortis d'un plan de Michael Bay (mais tourné au camescope), Claude Gueant et les policiers remontent lentement la rue pour annoncer aux journalistes que l’affaire est bouclée. Suit une intervention solennelle du président-presque-à-nouveau-candidat à l’Elysée pour le 13 heures. Soignant son entrée, il conclut comme à son habitude sur des décisions de lois qui ne seront jamais appliquées notamment celle criminalisant la consultation de “sites extrêmes[2]. 

Qu’est-ce qu’un site extrême ? Qui décide de l’extrémité ? Une consultation c’est quoi exactement ? Condamné à quoi et comment ? Autant de questions qui importent peu en Sarkozie. On ne fait pas, on dit qu'on a fait ou qu'on va faire, ça coûte moins cher. Il s’agit ici de briser la séquence de suspension en parlant raide, de choisir les termes du débat à suivre, de caler les autres à sa parole, d’exciter les outrés pour les pousser à la faute[3].

Sarkozy profiterait d’un effet combo Human Bomb meets Papy voise ? L'équation est autre et les faits-divers ou actes terroristes survenus lors des précédentes campagnes n'ont pas tous bénéficié aux pouvoirs en place. Les crimes sont atroces, atypiques même dans le cadre d’un terrorisme radical. Le suivi et l'opération policière gardent aussi une odeur de fiasco et soulignent les limites du tout sécuritaire (lenteur de la remontée de l'info, comment un mec surveillé par la DCRI a-t-il pu se concocter un stock d’armes? Pourquoi avoir choisi un assaut de nuit et sur son terrain alors qu'on aurait pu le cueillir tranquille devant chez lui?). Cette tragédie devrait surtout rebooster un FN affaibli depuis quelques semaines en le réorientant plus franchement vers les thématiques que l’UMP s’acharne à lui piquer. 

C’est de cela dont Sarkozy et ses équipes ont dû réfléchir durant ces longues heures de siège. Après l’émotion et la stupeur, fort de ce rebondissement ouvrant la porte à une campagne encore plus cradinguecontinuera-t-il à jouer le clivage ou visera-t-il le rassemblement ?


illustration: photo-montage d'après une image de Fox News.

[1] Et dés qu’elle levait un peu le ton, enlevé c’était pesé: on l’accusait de récupération, tandis qu’au même moment dans diverses tribunes quelques éditorialistes rances, et des figures politiques de la droite ne se gênèrent pas pour accuser la gauche, les verts, Martine Aubry et même Stéphane Hessel des massacres de Toulouse.

[2] Sur le fond, ne soyons pas étonnés que cette séquence de portenawak télévisuel s'achève sur une condamnation d'internet.

[3] J'ai écrit à plusieurs reprises que ce président était une bavure démocratique à la solde des pouvoirs de l'argent doublé d'un incompétent fort en gueule dont le seul talent est de n'avoir honte de rien. Ce qui est un peu excessif. Suis-je un site extrémiste ? 

40 commentaires:

lactualiteselonblochladurie a dit…

Votre illustration montre bien le manque de professionnalisme scandaleux de la presse US ! Et dire que ça nous donne des leçons de démocratie...

seb musset a dit…

euh... Je précise en fin de texte qu'il s'agit d'un fake. Même si la chaîne en question a fait des bourdes du même type (tout en accusant régulièrement internet d'être dans l'approximation)

Marc a dit…

LA campagne bush 2004 a usé et abusé de l'effet ben laden sors de sa boite au bon moment!

http://leschroniquesderorschach.blogspot.fr/2012/03/toulouse-la-tuerie-qui-sauvera-sarkozy.html

« La seule chance pour Sarkozy de remporter cette élection réside dans un événement exogène à la campagne, un événement international, exceptionnel ou traumatisant ». La messe est dite.


Ce n’est pas de moi, c’est de Christophe Barbier, le patron de l’Express, ami de Carla et de Nicolas. Selon cet observateur avisé de la faune politique, « seul un cataclysme capable de fédérer les Français autour de son président peut offrir une chance de réélection à Sarkozy ». Barbier disait ça, avec justesse, la semaine dernière dans l’émission « C Dans l’Air », sur France 5.


http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-grande-manip-112985

"La campagne américaine 2004 fut d’une dureté incroyable, reposant sur des bases extrêmement populistes et qui s’appuya sur les attaques de 2001 pour faire oublier un très mauvais bilan économique et social. De plus, Georges W Bush et son équipe travaillèrent à totalement déconstruire l’adversaire démocrate John Kerry, en le présentant comme un homme lâche, un menteur et un faible. La campagne Sarkozy version 2012 est identique en tous ces points. Même le conseiller Karl Rove peut être vu comme un Patrick Buisson à l’américaine"

Toutatis a dit…

Vous semblez découvrir quelque chose qui existe depuis longtemps : la première fois que j'ai vu ça c'était pendant la première guerre du Golfe en 1991.

omer a dit…

"...seul un cataclysme capable de fédérer les Français autour de son président peut offrir une chance de réélection à Sarkozy..."

En effet, et on attendait un peu un évènement de ce genre.
Toutefois les sondages ne bougent pas vraiment. On verra dans quelques jours.

http://www.sondages-en-france.fr/sondages/Elections/Pr%C3%A9sidentielles%202012

seb musset a dit…

@Marc > Je l'ai également écrit il y a 3 semaines. Son bilan est trop catastrophique, seul un évènement extérieur type attentat peur le sauver. En même temps, je ne peux affirmer que cette histoire "le sauve".

Elle pourrait à la rigueur le replacer comme "homme de la situation" à droite, mais je vois plutôt cette histoire profiter au FN.

Sans compter que le bilan sécuritaire de Sarkozy est exécrable. Dixit les policier eux mêmes. Cette histoire le prouve encore.

omer a dit…

Il semblerait que le tueur n'ait pris que peu de précautions : utilisation de l'ordinateur de son frère, utilisation de son propre scooter, visite remarquée chez le concessionnaire Yamaha, et attente de la police à son propre domicile. Soit il n'était pas très malin, soit et cela me paraît le plus probable, il estimait qu'un homme seul ne peut pas défier longtemps un pays pouvant envoyer des centaines de policiers à ses trousses, il devait espérer pouvoir agir pendant quelques jours, mais qu'il serait forcément capturé ou tué...

Anonyme a dit…

Ca m'a choqué aussi que Sarkozy parle de pénaliser certains sites, et ce qui est plus choquant c'est qu'il n'a pas dit "nous allons proposer une Loi pour..." non il n'a pas besoin de l'assemblée nationale lui, il a dit "désormais la loi c'est ça". En clair, la loi martiale...

Mais est on étonnés ? Pas trop, tout ça n'est pas nouveau, de même au delà des coïncidences étranges (l'affaire dsk au bon moment l'an passé) on ne peut pas du tout faire confiance aux français pour essayer de cerner le rationnel, dés lors je pense hélas que sarkozy, sondages ou pas sera élu

Galuel a dit…

La question à laquelle je n'ai toujours pas de réponse c'est celle du degré de conscience des acteurs de ce manège infernal.

Le font-ils sciemment, en toute conscience, ou sont-ils sous l'emprise d'une sorte d'enchaînement insconscient ou bien de substances psychotropes ?

Comment peut-on arriver à vivre dans la contradiction sur la base d'une totale absence de cohérence éthique ?

Si c'est possible, est-ce souhaitable ? Dans quel but ? Pour arriver où exactement ? Quel genre d'objectif la contradiction permet-elle de remplir à la part l'atteinte d'un maelström cahotique ?

Tout ceci m'échappe.

Anonyme a dit…

Plus que la nausée, le dégout, heureusement la suite de cette magnifique journée de la (re)prise de la Bastille : Le Front de Gauche mene avec superbe par Jean-Luc Mélenchon à 14% , et ce n'est qu'un début , il reste encore un mois (très dur) pour encore monter....monter Bien à vous et amicales pensées mélenchonistes Nanougk33

pupuce a dit…

@Galuel, en ayant fréquenté un de près, trop près, pendant trop longtemps, je peux te confirmer qu'ils sont totalement conscients de ce qu'ils font. Ce n'est pas la conscience qui leur manque mais l'empathie. Cette fonction, ils ne l'ont pas. Le casse toi pauvre con en était clairement le révélateur. Autrui n'est rien pour eux, rien du tout. Un pion.

@Seb,
si tu es un site extrémiste, voyons le bon côté, je dois te remercier. Au lieu de crever de faim sous les assauts économiques de mon pays qui a tant besoin d'élimination, je serai nourrie et logée aux frais de la princesse en cellule. c'est donc super sympa, merci de ce que tu fais pour moi, je t'aime moi aussi tu sais.^^
(et comme ils disent j'aurai une télé, une salle de gym et des promenades)
(ce qui va me manquer c'est le tricot. mais forcément si on est des méchants on ne me laissera pas avec des aiguilles dans les mains, hein. chaque médaille a son revers...)

sivergues a dit…

C'est bien @pupuce qui est dans le vrai N Sarkozy a usé et abusé de sa position, volontairement, cyniquement, en parlant d'unité nationale, comme si la République était susceptible de faiblir ! Cette importance démesurée qu'il a donné à cette horrible tragédie n'est pas convenable ? Je reste un citoyen réveillé devant ces vieilles ficelles, une victime de plus même si c'est un bourreau n'est pas une manifestation de la Justice et ne fait pas à mes yeux la promotion des gouvernants, qui doivent respecter avant tout les droits des plus petits des plus faibles. C'est la promotion de la Justice face aux injustices qui est la partie la plus édifiante de la Déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen.

Xor a dit…

Nous sommes en médiocratie, c'est comme ça : le peuple dans sa majorité est de plus en plus con-sommateur et endormi politiquement (tout ça grâce aux médias aussi mais pas que) et les politiques (au pouvoir ou même au ailleurs, même si moins) sont médiocres intellectuellement et dans leur action intellectuelle et pratique. Les médias dans leur majorité suivent le pouvoir et le pouvoir est à l'image du peuple. Mélenchon, même avec sa volonté louable d'éducation populaire, ne changera pas ça au travers d'une campagne, mais sur une longue durée (10 ans mini) qu'il faudra tenir. Pas sûr qu'il y arrive et d'ici là on sera encore plus au fond, avec Big Brother en place et en plus il faudra apporter des oranges à Pupuce en taule. Ah un dernier truc, Mélenchon (qu'on voit souvent écrit Melanchon sur la toile, misère!) fera à mon avis 8/9 %. Y a que les sondages qui le placent haut. La bastille et le rassemblement évident autour de sa personne tient compte de ce score. Mais ça ne veut pas dire que le peuple s'est réveillé pour prendre le pouvoir, ça veut juste dire que les militants se donnent à fond et qu'une partie du peuple s'est réveillé. On a déjà eu de tels réveils depuis 1995, puis le endormissement. On verra cette fois, mais en tout cas même si son score dépassait 10, ça ne changera pas grand chose à la société (et vous verrez dans l'isoloir à qui profite la peur)

korama a dit…

Point de détail grammatical. Dans le point 4 tu écris "on n’en a à peine parlé". Ce serait pas plutôt "on en a à peine parlé" ?

seb musset a dit…

@korama > Merci. Corrigé

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
seb musset a dit…

Commentaire précédent viré pour cause de publicité sans rapport avec le billet.

pupuce a dit…

la clé est sous leurs yeux
et ils ne la voient pas.
bon. allons-y.
tout est politique, n'est ce pas.
il a tué des enfants.
demandez vous deux minutes ce que cet homme, car c'en était un, comme vous et moi (enfin moi un peu moins mais y'en a qui disent que j'ai des couilles) a essayé de dire au monde (même si il a été totalement contre productif mais toute société a les produits qu'elle mérite voilà ce que j'en dis).
il nous a rendu coup pour coup ce qu'il estimait avoir reçu. le meurtre, dès l'enfance. la condamnation à mort dès le berceau, cynique, froide, sans état d'âme, qu'il avait reçue lui-même, que nous sommes des millions à recevoir.
et si y'en a comme moi qui prennent ça de haut en tricotant de la dentelle et d'autres plus sympas pour le pouvoir qui se suicident comme ça ils ne coûtent plus rien, il y en aura de plus en plus des comme lui qui le prendront super mal et qui rendront les coups au hasard, ou pas.
cette condamnation qui dit "tu ne seras rien, tu n'existes pas, ta gueule, crève en silence", qu'on ne peut pas accepter, qu'on essaie de nier par tous les moyens parce qu'elle est inacceptable, impossible, monstrueuse...il l'a mise en actes, telle qu'il la ressentait.
tout est politique, pourquoi voudriez vous que le crime ne le soit pas?
la clé c'est l'enfance. cette enfance qu'on prétend protéger en lui mentant, en la prenant pour une conne, en lui manquant du respect le plus élémentaire, en étouffant la moindre de ses révoltes pourtant légitimes sous les coups ou les punitions, parfois même collectives, comble de l'injustice, ça. personne ne dit rien. tout le monde y va à soutenir le système, travaille bien à l'école, halala quoi t'as pris une heure de colle, mais comment tu comptes t'en sortir dans la vie bordel, kévin?
militez si vous voulez.
ça ne donnera jamais rien. vous parlez à de vieux enfants dressés qui ne peuvent presque plus revenir en arrière sur leur conditionnement (sauf gros accident de la vie et encore y'en a que ça empire plus que ça ne les sauve) et dont certains deviendront des tueurs irrécupérables.
ce n'est pas à ce moment là qu'il faut intervenir, c'est trop tard. demandez vous un peu pourquoi les enfants n'ont pas le droit de parler, pas le droit de décider, pas le droit de voter, pas le droit de savoir, pas le droit de penser tous seuls.
militez.
moi je parle avec des enfants. si quelques uns, rares, sont déjà contaminés et prêts à devenir des monstres, la majorité d'entre eux est totalement lucide et saine et ce dès l'âge de 5 ans en moyenne, c'est dire si on a tort (ou raison si on veut contrôler les foules) de diaboliser et mépriser l'adolescence. et la seule chose dont ils ont besoin pour le rester, sains, c'est d'un enfant plus vieux quelque part autour d'eux, un seul, qui écoute ce qu'ils en pensent de tout ça et qui leur confirme qu'en effet ça ne vient pas d'eux, le monde déconne vraiment à plein tubes.
notre monarque a été un enfant...
l'assassin d'enfants aussi...
cessez de croire que ces gens sont nés ce qu'ils sont devenus, ce sont nos enfants, les enfants de cette société à laquelle nous participons.
l'un d'entre eux a tué d'autres de nos enfants froidement.
l'autre les prive d'instituteurs d'abri de ressources et de soins, il les condamne tout autant.
d'autres encore sont allés en force cribler de balles le corps de l'enfant qu'ils jugeaient indigne et monstrueux.
ils sont tous nos enfants et nous savons qu'ils ne sont et ne se sentent autorisés ou pas à être que par nous.

(owi je suis extrémiste. je crois que l'avenir du monde est en couches culottes. mettez moi donc en prison. j'en ferai une école.)

Anonyme a dit…

S'emparer de tf1 et lobotomiser les cerveaux dans l'autre sens. C'est le seul moyen. Quand des abrutis qui ne payent pas d'impôts en viennent a dégobiller en boucle que décidément, on paye trop d'impôts. Il n'est plus temps de débattre.

C'est un peu comme des gens qui la bande à mermet interviewait il y a peu, dans l'nord d'ch'France(mon enfer natal), ces "pauvres" ouvriers licenciés qui glosait très peu sur les responsables et plus sur leurs pairs, "et pourquoi qu'elle a retrouvé du travail ELLE ?? et pas nous ? elle a son mari qui a un emploi et pas nous ! ". Et le journaliste qui leur fait remarquer que c'est pas cette demandeuse d'emploi qui est responsable de leurs difficultés mais rien n'y fait.

" oui mais vous comprenez..."

Je comprends surtout qu'après plus de trente ans de tf1. On est mûr pour mettre nos gosses au tapin dans les dix ans qui viennent en les baffant et en les traitant de parasites assistés s'ils "protestent".

blobette a dit…

Je crois que tout est là : "C’est de cela dont Sarkozy et ses équipes ont dû réfléchir durant ces longues heures de siège." Ils ont peut-être un peu trop réfléchi justement au sujet des conséquences médiatiques de leurs choix.

Nous n'avons quasiment pas allumé la télé pendant 3 jours (entre autres parce qu'on a un môme de 4 ans) à part pour avoir une idée de ce que pouvait être cette folie médiatique. J'ai juste jeté un oeil de temps aux unes et live en ligne.

Et je me dis qu'il ne faut pas seulement se demander l'intérêt d'un tel bazar mais également les conséquences qu'elles ont pu avoir sur le déroulement des opérations.

Peut-être que si beaucoup de choses se sont mal passées c'est que ce n'était pas les personnes compétentes qui étaient aux manettes. Même si le machin d'origine hongroise (*) avait revêtu ses habits de président, il me semble que c'était le candidat qui menait la barque.

Pourquoi pas de souricière ? Parce plus c'était vite, mieux c'était en terme d'images
Pourquoi d'un coup l'assaut au lieu de continuer à jouer la montre ? Parce qu'au bout de 32h de suspense en direct, ça s'impatientait sec et l'impression d'échec pouvait commencer à s'installer . Et ce sans même parler de l'accumulation de détails (passé/antécédents du tueur).

Le président aurait du se reposer sur les personnes compétentes pour les décisions (c'est ce que sous-entend Joly). Le candidat (ou son équipe) ont peut-être fait leur choix en fonction du meilleur scenario médiatique et pas le temps de faire de sondages là :p)...

Et au lieu de se demander à qui désormais profite le crime ou rejouer la partie à coup d'experts contradictoires, lémédia devraient peut-être se demander dans quelle mesure ils n'ont pas aggravé le phénomène :
- aurait-on trouvé le siège si long que cela s'il n'avait pas été suivi non-stop en direct ?
- dans quelle mesure les faux témoignages en quête de médiatisation n'ont pas ralenti l'enquête ?

etc, etc....

(*)oui depuis hier on se doit de préciser l'origine des Français quand on parle d'eux :
http://www.lemonde.fr/afrique/article/2012/03/23/la-mention-de-l-origine-algerienne-de-mohamed-merah-agace-alger_1674617_3212.html

Xor a dit…

@ anonyme ci-desssu : prendre d'assaut tf1 est inutile le problème est mondial, donc il faudra d'abord réveiller les esprits (le moyen dépendra de la situation au moment où ça se fera) sinon c'est la prison et pour rien

@ pupuce : tu n'es pas extrémiste tu es juste déphasée. Ce type a sans doute pas eu un passé difficile mais il y a pire (rappel : il n'habitait pas dans les cités); la déviance est humaine et peut s'expliquer, mais pardonner ces crimes atroces, non. Il y a d'autres exemples où l'acte militant peut être décelé, ça n'est pas le cas ici, si tu as envie d'excuser un tueur d'enfants c'est que tu n'es pas bien humaine et j'espère que tu ne feras jamais d'école ni en prison (où tu iras peut être) ni ailleurs

L'époque que nous vivons est compliquée, mais s'attaquer (et de cette façon horrible) à des enfants ou des militaires c'est à la fois idiot, inutile, trop facile, inadmissible. Nous nous battons contre le système et donc d'abord contre ceux qui détiennent le pouvoir

Je déplore qu'on ait finalement tué cet homme, ça n'est pas acceptable en démocratie, mais ce qu'il a fait n'est pas pardonnable, point barre et on passe à autre chose

pupuce a dit…

il ne s'agit pas de pardonner. il s'agit de chercher à comprendre comment un être humain peut en arriver là et en quoi nous en sommes tous responsables à différents niveaux.
je ne crois pas au pardon, je crois à la réparation. et si en termes de meurtre la réparation est impossible il n'en reste pas moins une piste à explorer qui est celle de réparer la société qui a engendré le meurtrier.

(et puis savoir si il vient des cités ou pas, pardon mais bon le monarque ne vient pas de la galère non plus ça ne l'empêche pas de laisser mourir des centaines de gens sans rien faire et aux dernières nouvelles personne ne lui a envoyé le raid, à lui)

Xor a dit…

Mais y a des tas d'êtres humains qui débloquent dans le monde, c'est humain (si je puis dire), car l'humain est un animal social, et ces déviations des êtes humains ne sont même pas forcément lié aux problèmes du monde.

Si Sarko est riche c'est justement pour ça qu'il se cogne des pauvres : il est bien dans sa logique, et un type qui ne vit pas dans les cités n'a pas l'alibi de la galère pour expliquer sa déviance (même si c'est encore plus inexplicable chez un riche), tu fais des amalgames ridicules, sarko respecte la loi puisque c'est lui qui la fait après si tu es pas contente de la loi il faut la changer mais à priori tuer des enfants n'est pas admissible même humainement déjà et si tu dis que sarko le fait donc on peut le faire eh bien on va tuer tout le monde hein !

Mais surtout il y a d'autres exemples où il est important de comprendre, là pour ce débilos horrible, désolé mais j'ai même pas envie d'étudier son cas, mais libre à toi de passer ton temps à cette psychologie de comptoir qui n'apporte rien pour les drames sociaux de la société

pupuce a dit…

je ne fais pas d'amalgames, je mets en perspective. nous avons des enfants retenus dans les CRAs, vivants mais le coeur mort, nous avons vu en novembre un bébé né et mort de froid sur un trottoir à Paris, il y a légions de crimes contre l'enfance dans ce pays, arme au poing ou pas, si tuer un enfant est impardonnable alors qu'on applique ce raisonnement à tous les cas et qu'on s'indigne davantage.
l'amalgame c'est vous qui le faites.
vous faites aussi dans l'injonction paradoxale :
"il suit la loi puisque c'est lui qui la fait si tu n'es pas contente il faut la changer."
allons allons. on ne peut pas la changer, la loi, si c'est lui qui la fait, hein, et il lui est d'autant plus facile de la suivre.
il est paradoxal aussi de se dire de gauche et de déclarer un humain "débilos horrible" ne méritant pas qu'on s'attarde à comprendre comment il a pu le devenir.
et quand c'est un mioche de sdf qui meurt c'est pareil, je suppose? ce sont des cassos? des sous humains? des "débilos"? ça va aller vite, votre traitement du phénomène social...
il faudrait limite se réjouir de l'élimination du monstre ennemi de l'humanité et ne pas chercher à comprendre?
et ce serait différent de ceux qui se réjouissent de leur côté de l'élimination des pauvres, chômeurs, immigrés, "cancers sociaux" sans chercher à comprendre davantage?
un peu de logique.
c'est la même chose.
et c'est exactement cet écueil là dans la réflexion bien pensante qui va faire perdurer cette brave bonne société si saine...à part quelques "débilos" et cas sociaux bien entendu. bin voyons.

korama a dit…

Frederic Herbert, le journaliste, a réussi a avoir une discussion avec une personne qui était dans l'équipe d'intervention. Clairement, ils avaient la pression politique sur le dos. Il fallait le chopper vivant ET avant les enterrements des soldats et des enfants en Israel. D'ou l'assaut, sans grande préparation, à 10h30.

Pour avoir les détails je vous conseille de consulter sa timeline twitter, il donne plein d'infos là dessus.

xor a dit…

Ben si tu fais des amalgames idiotys pupuce tu relativises la mort des enfants assassinés car il y a d'autres enfants tués par le froid etc

N'importe quoi...et encore une fois oui cet assassin est un débilos dont je me cogne notre temps n'est pas extensible alors je limite ma réflexion à ce qui me parait intelligent en priorité (mais je te laisse le reste puisque tu as que ça à faire!!)

Allez fin du débat encore une fois tu n'es pas une extremiste tu es juste à coté de la plaque et dans une reflexion barge (heureusement que le monde militant a plus de discernement!)

pupuce a dit…

tututu. raccourci bien pratique. non non y'a pas eu des enfants tués par un homme d'un côté et des enfants morts de froid de l'autre. des deux côtés il y a des enfants tués par une société (et donc des hommes) qui fabrique des tueurs comme elle fabrique des conditions de vie suffisamment pourries pour tuer.

je ne vais pas épiloguer ça fait deux fois que je me fais insulter je me lasse vite, ceci étant je soulignerai tout de même que tu qualifies l'un de "débilos" et l'autre, moi, de "barge" pour conclure que:
"heureusement que le monde militant a plus de discernement!"

et bin si tu le dis. hein.

Xor a dit…

Ah oui c'est la société qui a fabriqué ce type maintenant ben voyons la société responsable de tout bien sûr ! Tiens on va aller tuer ta famille et après tu diras "non laissez ce gentil tueur, il souffre, attaquez vous plutôt à la société"

Quelle tranche de rire

Anonyme a dit…

S'attaquer à tous les tf1 de chaque pays cela va sans dire. Mais déjà, s'emparer de tf1, rtl etc et ne pas hésiter à lobotomiser autant que nécessaire pour que ca soit des besancenot qui soient au pouvoir. Et pas des charles pasqua, bush, berlusconi etc.

Sinon je comprends un peu ce que dit pupuce. A mon sens il y a effectivement plusieurs façons de tuer un enfant. Pas seulement en lui mettant une balle dans la tête. En le lobotomisant aux idées de droite par exemple. Elles ne sont pas des idées qui conduisent à une vraie pensée autonome. Au contraire des idées de gauche, qui sur le long terme permettent une certaine émancipation(aussi limitée soit-elle).

des deux côtés il y a des enfants tués par une société (et donc des hommes) qui fabrique des tueurs comme elle fabrique des conditions de vie suffisamment pourries pour tuer.

Exactement. Ca serait trop simple et peu pertinent de juste qualifier momo de débilos ou de symptôme isolé, quand son cas est probablement emblématique d'une société qui contribue a fabriquer du breivik à la chaîne.

Sont marrant les militants, les rares que je lis sur le net, ils arrêtent pas de se contredire(et pourquoi pas, vive la contradiction)et ne sont pas si ouverts d'esprits qu'ils le disent(bon ok c'est aussi par réflexe défensif), alors pour "réveiller les esprits" du peuple, bon courage à eux.

xor a dit…

Anonyme on ne réveillera pas par la force libre à toi de penser que tu peux investir tf1 ici et ailleurs et puis qu'attends tu pour le faire ? Ca fait 15 ans que "ces tf1" existent t'attends quoi pour te bouger et prendre tf1 ? Alors au lieu de critiquer et gémir contre les militants tu devrais agir; mais c'est bien plus facile de dire que le "pauvre" momo est la victime de la société. Punaise je suis contre la peine de mort mais avec vous s'il était encore en vie c'est tout juste s'il aurait pas eu une légion d'honneur cet assassin. Bref je comprends pourquoi tf1 est d'aussi bas niveau, finalement elle n'est que l'image de ce que vous sortez comme âneries ! J'aime pas les personnes endormies derrière tf1, mais j'aime pas non plus les personnes comme vous...heureusement y a toutes les autres qui font, et puis si ce qu'elles font ne vous convient pas, bougez vous et faites mieux ;)

Anonyme a dit…

Et toi ducon, pourquoi tu te bouges pas plus ? Et crois tu convaincre en étant aussi méprisant ducon ? T'est juste un pauvre looser de militant qui comprend rien à rien. Un pauvre con qui croit avoir la science infuse. T'attends quoi pour t'acheter un cerveau ducon ? Au lieu de gémir sur les gens comme nous, pourquoi tu bosses pas plus sur ton sens de l'écoute et de la compréhension ducon ?

En fait t'aimes pas les gens qui sont beaucoup plus intelligent que toi ducon. Alors tu leur fais dire ce qu'ils n'ont pas dit ducon. C'est à toi qu'on devrait décerner la légion d'honneur des blaireaux militants ducon.

En fait t'est comme momo ducon. T'est en partie victime de la société ducon. Même si t'est contre la peine de mort pour le moment, ducon.

Pauvre petite tâche ^^

xor a dit…

Il est rigolo ton message mais pas la peine de signer "pauvre petite tache" puisque tu es anonyme ! A moins que ton nom ça ne soit "ducon" puisque tu le répètes tout le temps ? Oui ça doit être ça. Alors peut être de la famille à sarko puisqu'il parle comme ça :)

Allez je te laisse tu es bien trop intelligent pour moi je ne comprends pas tout à tes âneries !

PS : avant de parler de mépris faudrait déjà regarder ce qui a été dit sur les militants. Mais les personnes qui brament (et insultent dés qu'on leur dit la vérité qui fâche) y en a plein la société, et c'est bien dommage, on est pas près de progresser hélas

Anonyme a dit…

Non non gros con mais t'est un abruti cherche pas plus loin. T'est juste un gros con anonyme lui aussi qui a besoin d'urgence se remettre en question, comme tant d'autres, gros con. Tu n'est pas le seul a pouvoir insulter et mépriser gros con. N'oublie pas ca gros con. Essaye malgré tout de progresser gros con. ^^

annneaunimousse a dit…

Hé nous prend pas pour plus bête que toi c'est impossible alors la puce arrête de faire la savante ça te va pas et on a compris que c'était toi le doublon t'as vraiment que ça à foutre c'est pas tes tiques la puce :)

pupuce a dit…

c'est gentil mais c'était pas moi.
le taulier a les IP z'avez qu'à y demander.
je commente sous pseudo, ça vaut tout à fait un "anonyme" que je sache, soyez un peu logique (no offense mais bon, quand même, un peu d'intelligence dans la tentative de raisonnement ne nuit pas), et je ne joue pas à ce genre de jeux.
may your paranoia keep you safe.

seb musset a dit…

Je vous demande de vous arrêter.

gus44 a dit…

Elle est un peu RAID celle là :)

Anonyme a dit…

Je pense que pupuce n'a pas tort. Son point de vue se tient. Ce qui est cocasse, c'est qu'on est toujours le c... de quelqu'un.

Anonyme a dit…

http://www.politis.fr/Caroline-F-S-En-Va-T-En-Plainte,17666.html

pupuce a dit…

http://www.laurent-mucchielli.org/index.php?post/2012/03/25/Affaire-Merah-les-journalistes-ont-ils-cede-a-une-theatralisation-morbide


voilà.
LUI, il est PROF, il est LEGITIME, peut-être qu'on ne le traitera pas de BARGE ou de CON.
pfff