mercredi 4 mai 2011

DSK : le contenant, le contenu et la boîte à gens

Certes il y a d'autres sujets d'indignation, mais ce "buzz" suite à la publication d'une photo du probable candidat à la primaire socialiste à proximité d'un bolide à 100.000 $ (qui n'est pas le sien) nous promet un niveau d'analyse de haute tenue pour les présidentielles. 

Quoi ! DSK ne roule pas en Datsun d'occasion (pléonasme) ?

Cet ostracisme automobile est paradoxal. Il faudrait voir dans la voiture une volonté d'afficher un standing individuel qui est pour moi, très éloignée, des priorités à avoir à gauche. Tu peux me filer du pognon (si, si j'insiste), la dernière chose que je ferai c'est d'acheter une Porsche (tout ce que je veux c'est des trains à l'heure, pour tous et à bon prix). Donc, je ne jalouserai pas cette auto, ni aucune autre auto d'ailleurs ayant plutôt tendance à plaindre leurs conducteurs (et à m'en plaindre parfois aussi). 
Si la droite est gênée par le candidat DSK au point de l'attaquer, via Brice Hortefeux fidèle cerbère du Monarque, sur des signes extérieurs de richesse (euh... dois-je rappeler qui est président et s'est fait construire un Airbus perso ?), c'est qu'elle craint de se faire damer la popularité sur ce terrain aussi. Je m'explique : un candidat roulant en bicyclette, et automatiquement raillé par les médias, peut-il générer une seule voix (à droite et au centre j'entends[1]) ?  Allons plus loin. Dans une société qui a fait du pognon la référence de toute chose, où changer tous les deux ans de voiture "pour pas qu'elle fasse vieille, parce que c'est trop la honte" est un sport national, où chacun aime exhiber son GPS portatif en se vantant d'avoir "la clim", où le retrait des points de permis pour excès de vitesse est la plus atroce des injustices, où l'on craint le "déclassement" en famille sur le chemin de la séance de "Fast and Furious 5",  l'image de l’opulence à jantes chromées et du tableau de bord en ronce de noyer, bref d'une "belle bagnole qui en en jette", est-elle vraiment si dévastatrice ? C'est triste, à écouter les conversations et subir les publicités, j'ai bien peur que ce soit l'inverse. 
Il y a bien d'autres angles pour contrer DSK. Celui-ci, en plus de niveler le débat, est contre-productif. Le problème n'est pas que certains roulent en Porsche, mais que d'autres vivent dans la misère (on a raison de s'énerver si l'un est corrélé à l'autre). Autre problème de l'époque : entre les deux, on persévère (en se cassant les dents) à épouser, dans le respect des marques, les valeurs des plus riches[2].

Concluons avec la morale de cette récente réclame télévisée pour une voiture du peuple. On y voit un travailleur (de nuit) collant une affiche publicitaire. Il appelle son patron (qu'il tutoie je crois bien) pour lui demander s'il n'y a pas une erreur sur l'annonce. 12970 euros pour une Golf : pas assez cher !

* * *

[1] oui parce qu'à gauche, c'est entendu. Logique oblige, si DSK est choisi, on ira voter à droite.

[2] cf les serviettes de bain estampillées Porsche ou Ferrari qui ornent les plages de France chaque été!

7 commentaires:

nap a dit…

c'est pas une erreur de com quand même ?
m'enfin,
@+

PS vu la tournure que prend la campagne, Marine peut avoir bon espoir !

Pullo a dit…

Je me disais que le niveau de la campagne allait être bas, mais à ce point... A côté des sarkozystes, la campagne de Marine Le Pen est riche en contenus alléchants pour électorat en quête de rupture. Elle bien partie pour arriver en tête du premier tour si on continue à rabaisser le niveau...

Lionel a dit…

Pas vraiment une erreur de com'… Au contraire, ils satisfont leur public majoritaire; ils se sont rendus compte qu'ils ne vivaient ni dans le même monde que ceux qui n'iront pas voter, ni dans le même monde que ceux qui n'iront pas spontanément voter pour eux.

Anonyme a dit…

C'est grotesque.
Le style de DSK c'est plutot la limousine, genre Rolls-Royce, avec chauffeur.

Stéphane Laborde a dit…

"Le problème n'est pas que certains roulent en Porsche, mais que d'autres vivent dans la misère"

Voilà qui rejoint @stanjourdan dans son magnifique post "le match de 2012 : Revenu Maximum contre Revenu Universel" !

http://www.tetedequenelle.fr/2011/03/de-villepin-revenu-citoyen/

Brrr a dit…

Un banquier ,qui aime les grosses bagnoles et les femmes ...
(c'est invendable !)
PS :je ne suis pas antisémite .

Anonyme a dit…

Quand on est candidat socialiste , quand on exige via le FMI que les peuples grecs et portugais se serrent la ceinture, on ne monte pas dans des voitures à 100000 euros . Image terrible qui dévoile un côté bling-bling dévastateur. Le militant de base se sent trahi : on lui demande d'aimer tout ce qu'il déteste , l'ostentation , l'étalage . Cruel !