mercredi 1 septembre 2010

Y'a-t-il un pilou dans l'avion ?


Quand le ridicule ne tue pas, il fait des directives.


Ainsi, pour se prémunir d'actes de pédophilie rapportés sur des vols long-courrier vers les États-Unis (qui, quoi, comment, combien ? : nul ne le sait), Air France fait voyager les mineurs non-accompagnés sans adultes à proximité directe.

C'est pour contrer la pédophilie donc c'est bien, donc rien à redire.

Sauf que...

1 / A moins que l'enfant et le pédophile soient seuls dans l'avion,cela me parait le plus improbable des endroits pour commettre de tels actes. Mais bon...

2 / Cela expose au mineur une image pas du tout anxiogène de l'adulte et de l'étranger en général. Et oui, sachez-le les n'enfants : nous sommes tous des pédophiles, les roumains sont tous des braqueurs et Carla Bruni est une excellente actrice. Dans vingt ans, les écolos pourront toujours essayer de leur faire prendre les transports en commun ! Mais bon...

2 / On te dit que ces plaintes, comme par hasard, proviennent des États-Unis, contrée très à cheval sur la question de la pédophile[1] mais également sur ses parts de marché sur les vols transatlantiques et il y aurait un petit coup de pression du lobby aérien US là-derrière que cela ne m'étonnerait pas. Dommage que le lobby des handicapés ne soit pas aussi puissant. Mais bon...

3 / Les syndicats d'Air France, Alter et UNAC, soulignent à juste titre qu'avec une telle mesure, la sécurité des enfants est bien plus compromise. La directive étant en contradiction avec les consignes d'urgence en cas de dépressurisation. Mais bon...

4 / Lorsque la SNCF expérimentait des wagons "family" pour circonscrire les enfants, certains crièrent à la ségrégation. Erreur marketing : z'avaient qu'à appeler ça des wagons anti-pédophilie. Mais bon...

5 / Air France prendrait le risque d'avoir des sièges vides ? Étonnant pour une compagnie qui fait payer deux sièges aux obèses. Mais bon, ça fait plaisir à Christophe Barbier.

Tant d'étrangetés qui méritaient d'être soulignées...

Enfin... La compagnie Corsair a trouvé ZE solution.

En pointe sur la gestion du personnel et l'optimisation des places en cabine, la compagnie de vols charters autorise les enfants non-accompagnés à s'asseoir à côté d'adultes à condition que ceux-ci soient des femmes. Parce que là aussi, il parait qu'il y a une statistique (que personne ne communique) affirmant qu'elles commettent moins d'actes de pédophilie.

Résumons. Au nom du principe de précaution (enfin pas complétement... Et les chiottes de l'aéroport alors, avec tous ces quinquas qui attendent leur correspondance pour Pattaya ?) :

On cultive la névrose chez l'enfant avec la menace de l'adulte et dans le cas de Corsair, des adultes hommes, génétiquement enclins à 147% (c'est ma statistique que je communique, moi) à tripoter tous les mômes qui passent.

Puis, parce que l'on ne va pas embaucher quelqu'un à ce poste, faut pas déconner, on refile la gestion des mioches aux femmes pour qu'elles contribuent activement au grand combat contre la pédophilie.



[1] Impossible de trouver dans ce pays un chiotard public qui ferme à clé ou qui ne soit pas exposé aux autres.

Merci au site nouvelles news pour m'avoir signalé l'info.

Illustration : Airplane, 1980

11 commentaires:

tassin a dit…

On croit rêver. A part ça cette société n'est pas malade? Ne cultive aucune paranoïa? Ne pousse pas à l'individualisme?

Ce dont on peut être sûr c'est qu'elle a une notion pour le moins particulière du "vivre ensemble".

PS: Merci de nous repasser ce grand moment cinématographique :-D

tassin a dit…

J'ai oublié de partager ce moment d'anthologie. La fin est "paf dans l'actu" :
http://www.youtube.com/watch?v=fhMLwBHwq1o

lygf a dit…

Et si la femme est rrom ? Ca craint non ?

cécile a dit…

quant au féminisme il serait comment dire déjà mort par cette anxiogénisation plus plus. exemple: une gamine de 11 ans qui dit prendre le tramway seule dans une grande ville en milieu de journée se voit répondre par ses petites copines d'une banlieue middle dortoir : t'as pas peur de te faire violer? y'a qu'à la maison (encore que les stats sur la pédophilie démontrent le contraire) qu'on risque rien. La vie entre 4 murs avec internet comme fenêtre, la vraie!

cyberyann a dit…

L'extrait video est bien choisi!

Concernant ton billet Seb, je confirme que j'ai ete confrontee a la situation evoquee lors d'un vol Amsterdam New-York en decembre dernier a bord d'une compagnie americaine. Un mineur non accompagne s'est retrouve assis a cote d'un homme voyageant seul apres que ce dernier eut laisse sa place a une femme dont le mari etait assis a une autre rangee ( n'ayant pas pu trouver de place cote a cote lors de leur attribution au moment de l'enregistrement des bagages). Au final, l'une des hotesses a demande au pauvre monsieur de se remettre a sa place, non sans lui avoir indique la raison a voix haute, avec une tournure laissant supposer une tentative d'acte pedophile.

Emma Indoril a dit…

@Cécile :
Ah bah non, internet c'est aussi un repaire de pirates pédophile néonazi altermondialiste, alors ça marche pas non plus !!

Le Monolecte a dit…

Merci, Sébastien, pour la citation du journal.
Cette histoire est totalement hallucinante et comme toi, je suis des plus dubitative quant à la prévalence de la pédophilie dans une cabine d'avion bondée. Ce qui me reste en travers du gosier, c'est la décision de Corsair de faire des femmes des accompagnatrices par défaut. C'est juste discriminatoire.

Par ailleurs, j'ai été enfant non accompagnée sur un vol Swissair et j'étais dans un secteur de l'avion réservé aux enfants, avec des jeux et du personnel naviguant dédié pour nous occuper, nous surveiller et éventuellement nous évacuer dans de bonnes conditions.

Et oui, à l'époque, on ne confiait pas vos gosses à des inconnus mais à du personnel dédié et qualifié. Maintenant, comme pour les caisses de supermarché, il revient moins cher de faire bosser les clients que de payer du personnel!

mike hammer papatam andropov a dit…

Et quand est-ce qu'ils parleront de l'épineux problème des pédés, des nègres et des commmunistes ?Parce qu'ouvrir une porte pour jeter toute cette lie à la mer en plein vol, c'est pas FRANCHEMENT pratique...

mike hammer papatam andropov a dit…

Hop là, je vois que je suis passé à la trappe, on dirait...

seb musset a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
seb musset a dit…

@tassin > excellente série que je ne peux que recommander à tous.

@cécile > effectivement, les histoires de pédophilie surviennent plus en milieu familial, réunissant tous les éléments. Mais tout cela changera quand, après les détecteurs de fumée dans chaque domicile, nous aurons les radars anti-pédophile pavillonaires.

@lemonolecte > Pareil, je me rappelle ce temps lointain où l'on pouvait monter dans un avion avec un briquet et sans préalablement se faire tâter trois fois les couilles, c'est te dire.

Allez je m'auto-cite : "Faire porter la charge mentale des crimes sur l'ensemble des victimes potentielles au lieu de s'occuper sérieusement des coupables et, encore moins, des raisons de leurs agissements."

@mikehammer > heureusement qu'il s'agit de vous, généralement j'envoie les auteurs de ce type de commentaires jouer au ballon hors de l'appareil.