"S'opposer de manière utile et constructive"


Certains ont encore du mal à voir des évidences qui s'imposent depuis déjà dix ans : Si le Parti socialiste peine à faire rêver c'est par son manque de hargne, dans sa représentation la plus visible, à défendre les valeurs de gauche.

C'est sur ce constat, et parce que de la hargne il en a, que dans la foulée du vote des motions du congrès de Reims, Jean-Luc Melenchon claquait enfin la porte du PS où il vivait "tranquillement comme spécimen de gauche, dernier marxiste" pour se "jeter dans le vide avec des communistes" et créer le parti de gauche visant rien de moins que la refonte du socialisme.

A l'initiative du journal Vendredi et accompagné des blogueurs vogelsong, Ronald d'Intox2007, Laure Leforestier, Guillaume d'Owni.fr Richardtrois, mancioday, dedalus, j'ai rencontré la semaine dernière un Jean-Luc Mélenchon balançant de la révolte au scepticisme mais dont rien n'ébranle les convictions.

La première partie de l'entretien est une charge philosophique sur les médias et la façon biaisée d'introduire le débat, l'autocensure de certains journalistes, le jeu continu entre le faux et le vrai dont vous trouverez le compte-rendu chez Piratages.

Concentrons-nous sur l'analyse du socialisme, passé présent et futur, qui sera le fil rouge du reste de l'entretien.
(Je vous encourage à écouter les extraits audio jusqu'au bout, ça vaut le détour !)

Ça commence mal : Dedalus fâche Jean-Luc Mélenchon avec cette question que beaucoup se posent (tout de même) : "Est-ce qu'en sortant du PS il n’y a pas cette tentation de taper systématiquement dessus et finalement d’empêcher l’union ?".

Colère.

JLM : "- Qui divise la gauche ? Si ce n'est ceux qui ont décidé d'y mener une politique qui n'a rien a voir avec la gauche !" [...] Je suis contre les alliances avec le Modem, parce que le modem c'est la droite. Que dois-je faire ? Me taire ou le dire ? Madame Aubry se déclare à la télé pour la retraite à 62 ans et vous me dites : comment Monsieur Mélenchon vous osez la critiquer ? Et c'est moi qui aggraverait la division de la gauche ?"

JLM poursuit son explication musclée sur la seule finalité de son parti : Forcer le PS à revenir à gauche. Il étaye sa démonstration sur son observation des mutations européennes (politiques libérales de Blair et Schroeder) ainsi que sud-américaines causées par un socialisme dévoyé.

JLM : "- La catastrophe italienne pour moi est la plus glaçante : Il n’y a plus de parti de gauche ! Ça répond à votre question ? Moi je suis obligé de me dire mais qu’est-ce que je suis entrain de faire ? Je suis entrain [à l'époque] de raconter aux gens que le débat continu à l’intérieur du PS, que faire autrement c’est diviser. Sauf que petit a petit la pente est prise, y a plus de résistance, y a pas de réaction !

Son devoir, continue-t-il, est de critiquer le PS français qui en arrive progressivement au point italien.

"- La responsabilité individuelle d’un homme libre c’est de s’opposer au moment où on peut le faire, de manière utile et constructive.
[...] Il faut changer la gauche, changer son centre de gravite, rectifier son programme sur son orientation."

Suite de la réponse en audio (A propos de la gauche en Amérique du Sud et de Chavez) :






A l'idée qu'on puisse le soupçonner d'amalgamer socialistes français et sud-américains, Melenchon repart au quart de tour :







Ré insuffler de "la révolution" à gauche tout en restant dans un cadre républicain et générer l'implication populaire.

La question de l'alliance avec le NPA, pas réputé pour sa volonté d'accéder au pouvoir, est replacée dans une perspective historique : JLM rappelle qu'il y a 30 ou 40 ans nombre de socialistes étaient bien plus extrêmes que les extrémistes de gauche d'aujourd'hui :

JLM : "- Vous avez vu ce qu’était le PS dans les années 70 ? […] On était un parti révolutionnaire. C’était marqué dedans. Il y avait du double vitrage à ma fédération et quand je demandais pourquoi on me disait : « camarade, l’ennemi de classe ne se laissera pas faire. » […] On peut toujours dire c’est pas ça qui s’est passé mais je rappelle que l’on a nationalisé toutes les banques, le tiers de l’industrie etc, etc.. et que « le vieux » [François Mitterrand] que l’on présente comme un machiavel cynique a toujours refusé de signer les ordonnances de privatisation jusqu’à son dernier souffle. »

A ce sujet, le chef du parti de gauche réhabilite la stratégie politique de François Mitterrand. Il donne sa version de l'élection de 1981 et du "tournant de la rigueur de 83" :

1ere partie :







2eme partie :








En fin d'entretien, je lui demande si les élections régionales, avec un PS annoncé triomphant et donc peu enclin à l'autocritique, ne risquent pas de reporter son message d'encore un scrutin ? Réponse pragmatique et ouverte sur un deuxième scénario... :







Leçon de gauche terminée.

Pendant ce temps...


Dominique Strauss-Kahn est, parait-il, le candidat socialiste préféré des français...


45 commentaires:

tassin a dit…

Il a bien raison Mélenchon, il y a bien longtemps que le Parti Socialiste n'a de socialiste que le nom!
Pour égayer tout ça en musique :

http://www.dailymotion.com/video/xb12uf_socialisme-les-rois-de-la-suede_music

cedh007 a dit…

j'adore melenchon,voila un homme avec des tripes.

HERMES a dit…

Très bon billet dans la mesure où il dit ce que souvent je veux écrire: le PS se dévore de l'intérieur au lieu de combattre dehors, là ou l'atendrait. C'est d'autant plus grave que je ne vois nulle part ailleurs d'alternative "démocratique" à ce parti.

CC a dit…

Intéressant, ce Mélenchon. Même s'il est toujours sur le mode agressif. C'est un style. Mais c'est agaçant.

Merci pour le beau travail d'interview.

Monsieur Poireau a dit…

Total respect pour la démarche de Mélenchon. Il a raison sur un point essentiel, d'après mois, c'est à gauche que le PS gagne les élections, pas avec de l'eau tiède à la mode sociale-démocrate !
:-))

aurélien a dit…

Salut Seb,
Je suis ton blog depuis un certain temps maintenant et en silence.

Je poste ce commentaire afin que tu fasses suivre l'information suivante, qui n'a qu'un lointain rapport avec le billet courant:

La BCE essaie de faire passer une modification des textes sur la transparence financiere en ce moment. Dans le document redige a cet effet, on trouve ceci:
"(...)il y a lieu de maintenir la confidentialité des
informations portant sur les prêts ou les autres facilités de liquidité accordés par une banque centrale à
un établissement de crédit particulier, y compris l’aide d'urgence en cas de crise de liquidité, afin de
contribuer à la stabilité du système financier dans son ensemble et de préserver la confiance du public
en période de crise.".

Ce document est accessible a l'adresse suivante:
http://www.ecb.int/ecb/legal/pdf/c_01920100126fr00010004.pdf
Le texte que je cite se trouve dans le paragraphe 2.2.

Cette information est a mon sens tres grave. On savait que les pouvoirs en place essaient de nous mentir, on savait que le "libre" est une vaste foutaise.
La, c'est ecrit noir sur blanc, par la BCE, dans un langage accessible a tous. A ce titre, je crois que ce texte porte un reel interet.

Bonne continuation et merci pour ce blog.
Aurelien.

aurélien a dit…

Lire -"libre" marche- a la place de -"libre"- dans le commentaire precedent.

Stef_Paris a dit…

Merci à toi Seb, pour ce billet et les enregistrements.

je lis moi aussi ton blog depuis longtemps, en silence.

çà fait toujours du bien d'entendre JL Mélenchon : une parole libre, un verbe haut et de qualité, des convictions.

seb musset a dit…

@Aurélien > Les vœux de "discrétion de la BCE", j'ai lu ça hier. C'est l'énième signe d'un nouveau craquage de slip financier imminent.

BigBrother a dit…

Mélenchon est une imposture ! Un antifa primaire décérébré qui sauvera sa Raiepublique sur l'autel de l'intérêt populaire !

Et une quenelle pour l'ex-gauche du travail
et Mélenchon.

Tout d'abord : est-ce une trahison de ma part ? Je l'avoue...Enculagailler ma famille politique originelle ce n'est peut-être pas féal. Mais après tout, est-ce moi qui ai trahi la ''Patrie Républicaine'' pour reprendre le paradigme franc-maçon cher à Mélenchon ? Il peut se féliciter, comme tous les européistes, que l'article 27 de la Constitution de la Ière République (sic) française ne s'applique pas ; celui-ci disposait ''Que tout individu qui usurperait la souveraineté soit à l'instant mis à mort par les hommes libres.'' Ah la souveraineté ! A ce mot ils déguerpissent tous, alors surtout n'osez pas leur parler de nationalisme à tous ces décérébrés de Gauche -y compris le POI cf plus bas. Ils vous voueront aux gémonies en déblatérant ''fascistes'' ou encore ''antisémites'' tout en vous empêchant de vous réclamer de Robespierre, de Jaurès, de Guevara ou encore de Chavez, tous socialistes et patriotes. ''Patria o muerte'' Monsieur Mélenchon l'hispanophone ?

BigBrother a dit…

Le choix est fait apparemment. Voici ce qu'on peut lire au sein de ses travaux sur l'Union Européenne : ''L'Union Européenne devrait être la solution, elle est le problème''. Pour penser que l'Union Européenne devrait être la solution, il faut être convaincu que l'Union Européenne est issu d'un Traité au service des travailleurs et des peuples. Cependant, c'est le Traité de Maastricht, pour lequel Mélenchon a voté, qui institue l'Union Européenne et sert de courroie de transmission au ''spectre capitaliste''. On comprend alors les propositions ambiguës du Parti de Gauche quant à l'Union Européenne comme par exemple celles-ci : une charte des droits fondamentaux doit s'appliquer à tous les Etats, la citoyenneté doit être européenne, une Constitution doit être élaborée (etc), mais l'Union ne doit pas substituer aux Etats (sic!). Ainsi, la Patrie Républicaine, alias la France, est condamné à rester dans l'UE, au risque de tomber dans un ''repli national dangereux''.
Voilà, le mot est lancé : ''dangereux nationalisme'' ! De là découle les positions de la Gauche sur l'Immigrationnisme frénétique, l'homophilie, le féminisme, l'athéisme et toutes les gamineries bourgeoises et profondément capitalistes -au sens des marxistes comme Michéa ou Clouscard.

BigBrother a dit…

En effet, en vérité voilà le combat de la Gauche et notamment du Parti de Gauche/Vert (je rajoute vert car vous pourrez bientôt apercevoir le nouveau logo du PG colorié de vert : du rouge-brun au rouge-vert, décidément le rouge s'allie à toutes les couleurs) : La laïcité et le matérialisme -Les deux axes de la formation au PG. On peut y lire, entre autres vociférations puériles et absurdes : ''Le matérialisme s'inscrit dans les pensées de l'émancipation, par la critique de l'illusion religieuse '' et ''La religion opium du peuple : elle substitue une illusion rassurante à l'espoir de la lutte '', avec à l'appui des citations de Spinoza et à la fin des petites devinettes pour voir si le partisan a bien compris qu'il faut éradiquer la religion de tout esprit. Ah ! Si pourtant on peut respecter la dialectique historique, que l'on peut dénommer matérialisme historique, il s'avère définitivement impossible de respecter les matérialistes putrides gauchistes -qui croient encore que le Pape et la droite sont anti-matérialistes, post-matérialistes. Décidément, Céline -Louis-Ferdinand Destouches- avait raison lorsque en 1936 dans Mea Culpa il écrivit : ''Le communisme matérialiste, c'est la Matière avant tout et quand il s'agit de matière c'est jamais le meilleur qui triomphe, c'est toujours le plus cynique, le plus rusé, le plus brutal''. Lui au moins il n'a pas attendu Tonton le collabo pour dénoncer le régime communiste.
Et puis au fait : Pourquoi Parti de Gauche, sinon pour affirmer : ''Prolovitch''(ibid) gare à toi si jamais tu défends tes intérêts ou si tu ne te précipite pas ''vers la mort à grands coups de matière'' (ibid). Et pour les partisans authentiques ''républicains'' qui souhaitent réifier la devise ''République une et indivisible'' – et donc anti-féministe ? La Main de fer. C'est pas moi qui le dit -ce sont des fervents militants : ''je commence à en avoir marre de ces manoeuvres politiciennes, de ces falsifications, de cet enfumage permanent, de cette communication biaisée et à sens unique, de cette désinformation massive '', ''Mais bordel, on est dans un parti démocratique ou pas ? '', ''le département du 92 est mis sous tutelle'', ''tous les adhérents du département devront réadhérer individuellement auprès du Bureau national pour l'année 2010'' ... et caetera.
Voilà, j'en termine ici avec cet article que je voulais consacrer à la gauche du travail, mais Chevènement ne représente plus rien -et certains de ses adhérents sont avec le PG- et par conséquent la Gauche du travail actuellement est dissoute. Et puis, plus besoin de faire le travail sur le NPA et le PS qui soit inoculent les idées du système (immigrationnisme, sans-papiérisme, féminisme, sionisme...), soit le construisent objectivement (Oui au référendum sur le Traité Constitutionnel de l'Union Européenne, participation au gouvernement atlanto-sioniste...). Certes, on pourra m'objecter la même remarque sur Mélenchon. Quant au POI : c'est la même boutique en plus soft que les autres officines comme le PG. Il suffit d'aller sur leur site ou de parler à leurs représentants ; un membre de leur bureau national m'a confié qu'il ne fallait parler de protectionnisme en feignant de ne pas connaître ce concept essentiel.

seb musset a dit…

@BigBro > Et bien... soulagé ?

BigBrother a dit…

Je suis plus soulagé que toi car je n'ai pas fait que de la paraphrase moi. Etonné que des gens soient si prompt pour se coucher devant un traître ! C'est sûr qu'avec Mélenchon vous aurez meilleure réputation qu'avec Soral les gars ! Allez continuez les gars...Vous êtes sur la bonne voie...
PS il vous a reçu dans sa loge Mélenchon ?

tassin a dit…

@ Big brother :

Tu comprends Soral comme un âne...

BigBrother a dit…

...Ne pas comprendre que Mélenchon c'est le degré 0 de la politique sérieuse c'est soit être décérébré ou intéressé (ou connaître l'Architecte Suprême)

tassin a dit…

@ Big brother :

Je suis curieux de connaitre ta vision de la "politique sérieuse"...

BigBrother a dit…

ben écoute je vais pas t'apprendre la vie et si tu avais lu mon texte tu aurais du comprendre ... Si tu veux des exemples : Guevara, Sankara, Chavez, de Gaulle, Marchais ... ET Compare les aux guignols actuels : Melenchon, Besancenot...

BigBrother a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
BigBrother a dit…

Je suis trop gentil, je vais te poser une question : A quoi s'oppose Mélenchon, sinon au peuple de France et à sa souveraineté (cf mon texte) ?

tassin a dit…

Au libéralisme. Malheureusement pas en plus au couple productivisme/consumérisme malgré qu'il ait envisager d'intégrer les objecteurs de croissance à un moment.

BigBrother a dit…

Ah bon l'Union Européenne (pour laquelle il a voté) est anti-libérale ? Je ne savais pas. L'immigration est anti-libérale ? les ouvriers vont être contents. Ah bon la parité est anti-libérale et républicaine ? ... etc
Je pourrais faire une litanie.

tassin a dit…

Ne ressors pas un dossier poussiéreux de presque 20 ans. Mélenchon a toujours été contre le traité de Lisbonne.

Qu'est-ce que tu vas chercher des détails (immigration, parité...) alors que le projet anti-libéral est là?
Je suis anti-productiviste convaincu et je ne soutiens pas Mélenchon sur toute la ligne, mais le socialisme (au sens originel) du terme est le seul système (à ma connaissance mais je ne demande qu'à apprendre...) permettant d'éviter les erreurs que sont le capitalisme libéral et le communisme.
Mais peut-être as-tu un autre projet? Ordre moral, nationalisme, que-sais-je encore?

BigBrother a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
BigBrother a dit…

de 20 ans ? Mais sans cette ignominie il n'y aura pas 'Lunion Esclavagiste' Des ''points de détail'' l'immigration (200 000 légaux par an Un détail ?), la parité (Foncièrement antirépublicain) ? Un projet antilibéral qui est là ? Ah bon... Un projet antilibéral qui ne veut pas sortir de l'Union Européenne (Traité de Maastricht).
Si tu avais un peu de culture tu saurais que de Gaulle était socialiste et anti-impérialiste et que Jaurès était patriote comme Thorez Et que Marchais prônait l'immigration 0 au nom de la défense des travailleurs et du peuple français...

Le coucou a dit…

J'ai beaucoup apprécié ton billet. En même temps, je me demande quel politique d'envergure, et quand, va mettre sur le tapis de façon incontournable le besoin de changer de république. Je suis de plus en plus décidé à voter sur cette base.

Kaos a dit…

Dis, BigBro, à part donner un sens nouveau au 'national-socialisme', tu cherches quoi exactement?

BigBrother a dit…

Ah ! je l'attendais : le point godwin ! L'argument hitlérien pour clore un débat quand on a pas d'arguments...
Je ne savais pas que de défendre de Gaulle, Chavez, Guevara, Jaurès, Thorez, Marchais... C'était nazi. Je te conseille alors de lire les textes européistes des Nazis et de Pétain et Mitterrand le collabo' : ils parlaient de la Grande europe -financé par...

Kaos a dit…

ho non, je ne t'assimile pas à hitler, loin de là, mais j'aimerais que tu comprennes qu'associer bout-à-bout des références nationalistes en les disant socialistes et réciproquement, pour en faire un gros gloubi, ça donne ça. Hein.

Après, moi l'Europe, je veux bien la foutre au feu...

BigBrother a dit…

Simple question alors : Peut-on défendre la ligne du PCF avant Buffet : Une ligne Nationaliste et socialiste (il suffit de lire et de regarder les affiches : Maurice Thorez : le pc n'est ni de gauche ni de droite'', ''continuer la france'', Marchais ''immigration 0'', ''souverianeté nationale'', anti-impérialiste ...

Kaos a dit…

Simple réponse alors : Non.

Ceci dit, on ne peut pas non plus défendre la ligne après Buffet : il n'y en a pas.

BigBrother a dit…

Ah ok donc ça s'appelle du négationnisme historique et de l'incohérence ; comment s'appuyer sur l'héritage du PC tout en proclament comme un censeur qu'in ne faut pas se réclamer de Jaurès, Thorez, Marchais ... Plus de l'antidémocratie mais ça on a compris : les droits de l'homme ce sont des bourgeois.

seb musset a dit…

Woaouw. Je pars deux secondes et vous me faites péter les scores.

@Bigbro > je sais plus quoi te répondre à part que ça donne envie de te mettre dans la même pièce que JLM juste pour le spectacle.

@lecoucou > On se rejoint tous de + en + la-dessus. Par contre, je reste persuadé que le changement ne vient pas que d'en haut. Elles doivent être accompagnées, précédées, de petites révolutions - indispensables - à faire dans les têtes.

Kaos a dit…

Réclame-toi bien de qui tu veux, ça ne coûte tellement rien que même Sarko peut citer Blum et Jaurès...

Et faut que t'arrête de confondre contradicteur et censeur, ça te ferais du bien aux neurones.

Ah oui, et si tu veux te réclamer à la fois du nationalisme et du socialisme, rends-toi un service : arrête de crier au point godwin, tu le crées toi-même.

tassin a dit…

@ Seb :

Exactement! "Il faut décoloniser nos imaginaires" (Paul Ariès).

Sauf que pour l'instant la grande majorité des cerveaux est sous perfusion de TV et journeaux gratuits.

Tu es peut-être déjà abonné, mais au cas où ce serait pas le cas, je te conseille très vivement de lire le dernier numéro de "La Décroissance", il y a des articles passionnants sur le socialisme, l'éco-totalitarisme, le libéralisme etc...

http://www.ladecroissance.net/?chemin=journal

BA a dit…

Sondage : Sarkozy au plus bas depuis 2007.

Nicolas Sarkozy voit sa cote de confiance baisser d'un point à 31 %, son plus bas niveau depuis son élection à la présidence de la République en mai 2007, selon un sondage TNS Sofres Logica pour Le Figaro Magazine.

Le sondage a été réalisé du 29 janvier au 1er février auprès d'un échantillon national de 1.000 personnes représentatif de l'ensemble de la population âgée de 18 ans et plus.

http://www.europe1.fr/Politique/Sondage-Sarkozy-au-plus-bas-depuis-2007-132384/

Chose étonnante :

Sarkozy bat tous ses records d'impopularité alors qu'il n'a pas encore annoncé aux Français le plan de rigueur draconien préparé par Lagarde et Woerth.

Sarkozy nous a prévenus : il attend que les élections régionales soient passées, et ensuite, au mois d'avril, il nous détaillera son plan de rigueur.

Je vous laisse imaginer les records d'impopularité de Sarkozy en avril 2010.

Peut-être que les Français se laisseront faire.

Peut-être pas.

tassin a dit…

@ BA :

Aucun espoir tant que les médias appartiendront au pouvoir ou sympathisants. L'alternative la plus crédible à Sarkozy est : Villepin! Ça c'est de la rupture!

BiBi a dit…

Plutôt d'accord avec JML sauf... sauf pour dire que le PS dans les années 70-80 était révolutionnaire. Bouhhh. Vaste blague. Peut-etre s'appelaient-ils entre eux "Camarades" ou encore parlaient-ils de "Collaboration de classe et d'ennemis de classe" mais le PS d'alors n'était pas révolutionnaire ( même les courants internes sur la gauche laminés par Mitterrand)Ni même le PSU du pauvre Rocard.
Quant au dernier souffle de Mitterrand contre la... Privatisation. Re-bouh.
BiBi ne parlera pas de son élève Jospin qui récita bien ses leçons pour glorifier le Privé. Pour l'amour de Mitterrand pour le Privé, BiBi n'oublie pas que - juste un exemple Médias - ce cher Maquilleur de François introduisit Berlusconi dans le paysage télévisuel avec la Cinq.
Autrement, BiBi aime bien la hargne et le rentre-dedans de l'Homme politique. BiBi lui pardonnera ses "errements" historiques... :-)

BigBrother a dit…

A kaos : de la contradiction ? Ah quels arguments a tu déroulé ? Aucun c'est le vide dans ta tête... Mais bon ça doit être normal quand on a pas de culture ...
A seb musset : Je viens être dans la pièce avec JLM. Mais avec un scénariste bidon comme toi qui préfère l'immondice Franc-maçon à un mec courageux comme Soral chez qui tu as passé un temps. Et oui le petit Musset a flirté chez le méchant national-socialiste.
POUR FINIR AVEC KAOS : Je t'emmerde petit bourgeois et je suis fier d'être un Communiste Français (Nationaliste et socialiste) qui sauvé la France pendant que les petits Nazis de ton genre comme monnet, Schumann ou mitterrand collaboré, comme les Dreyfusards.
Salut Vive la France !

Monsieur Poireau a dit…

Personnellement, je trouve que chanter autant la France sous un pseudo en angliche, c'est fortiche !
:-))

Kaos a dit…

@Poireau : Tais-toi donc malheureux! C'est son nom de code dans la résistance, parce qu'il travaille avec le MI-6 pour nous libérer du complot taliban-féministe-juif-maçonnique (écolo-gay aussi?, j'ai pas pris de note). Un peu de respect pour les héros quoi...

mia a dit…

J'ai découvert, serendipité aidant, ton site, ce sur tu dis, ce que tu donnes à voir. J'ai tout fouillé presque intégralement (mon côté CRS) et je suis conquise, tu parviendrais presque à réveiller mes velléités d'intérêt pour la politique et l'engagement. Mon engagement est plus modeste, il consiste à passer pour une révoltée en tentant d'élucider les dysfonctionnements de la vie qui finissent par ne plus laisser aux gens le temps de penser. Mais en ont ils envie ? C'est si puissamment intégrer dans leurs modes de fonctionnement. En te lisant, malgré mon aversion pour les éloges aux orateurs charismatiques, je m'avoue séduite. Je n'ai pas d'autre mot.
Continue.
Organises tu des conférences, des débats, où d'autres comme toi te rejoignent ?

PS : Je t'ai pas demandé mais je dis "tu" rarement, je l'ai fait comme je le sentais

Baillergeau a dit…

Melenchon nous dit des choses passionnantes, mais qui datent d'un autre siècle.
Nous sommes aujourd'hui dans le village mondial où les communistes chinois achètent pour des milliards de $ des bons du Trésor Américain en contre partie de quoi les chinois fabriquent pour les américains des produits manufacturés.
Jusqu'à quand ? Personne ne sait.
Les seuls qui peuvent se glisser dans le face à face des deux monstres, c'est l'UE avec ses droits de l'homme,sa protection relative des hommes et ses 11 Md$ de PIB.
Si on ne fait pas, Melenchon parle dans le vide.

Franw a dit…

A propos de Mélenchon. Un post de Christian Lehman.
http://enattendanth5n1.20minutes-blogs.fr/archive/2009/12/03/on-se-voudrait-jaures-lettre-ouverte-au-senateur-melenchon.html

cedh007 a dit…

question: croyez vous que l'éjaculation de haine de bigbrother prendra fin. on sent le soralien un peu balance chez lui. j'ai moi même pendant quelques mois été voir chez son gourou et ma note est de 0/20 pour égalité et reconcil je sais pas quoi d'ailleurs. car comme ils le disent,il y a un complot judéo-maçonnico-illuminatico-bolchevico-blablabla,en relation avec l'église de satan. c'est pour vous dire la hauteur de la réflexion!MDR