mardi 23 février 2010

Les ratés du Politotron


Agence France Paresse / 22 février 2012


Politique et nouvelles technologies – La mise en service du Politotron est repoussée à une date ultérieure pour raisons techniques (source Elysée).

C'était à titre expérimental qu’était testé aujourd'hui le Politotron.

Le lancement d'un scanner intégral pour candidat politique était initialement prévu pour les élections présidentielles de mai prochain.

Selon les initiateurs de la loi Loppsi II : "Le Politotron s'inscrit dans un esprit de transparence, dans le cadre du renforcement des mesures de sécurité démocratique après les attentats réussis de mai 2002 et mai 2007, sans parler des suites du référendum de 2005."

Rappel – C’est Francis Delattre, maire de Franconville qui, en février 2010 dans le cadre de la procédure d'urgence « UMP : perdre avec dignité », avait initié ce mouvement de salut public lors de l'affaire Ali Soumaré.

Le Politotron provoquait aussitôt le trouble dans la classe politique.

Basé sur le volontariat, il permettait à tout candidat au scrutin, en mettant de côté son programme, d'être vu dans son plus simple appareil judiciaire afin que soient identifiés ses erreurs de jeunesse, ses cumuls de mandats, ses rémunérations, les condamnations cachées et les peines purgées, ses avantages en nature, ses doubles-vies, récidives, les amants et maitresses dans le placard et mêmes les calomnies. (L'amendement concernant les promesses non tenues n'a en revanche pas été voté.)

Tout ressort en un simple coup d’œil auprès d'un opérateur journalistique du même sexe isolé dans une autre cabine.

Malheureusement, le prototype aurait explosé ce matin dans la cour de l'Élysée.

Et une nouvelle polémique d'enfler aussitôt, l’opposition accusant la majorité d’avoir volontairement saboté l’appareil en le soumettant au scan intensif de Patrick Balkany.

"- Ce n'est pas grave !" Assure Pascal Nègre, en charge du pôle délinquo-technologique au Ministère de l'intérieur : " - La version 2.0 à l'étude avec détecteur de mensonge incorporé, sera testée dès juin 2012, en borne automatisée, dans tous les Pôle Emploi du territoire. Personne ne peut arrêter le progrès et la soif de vérité !"

4 commentaires:

Nicolas a dit…

Vive le progrès !

François-Xavier-Henri a dit…

j'aime beaucoup (le texte)
pour ce qui est du reste, no coment

seb musset a dit…

Ah bah tiens... je pensais pas que ca irait aussi vite :

http://www.lepost.fr/article/2010/02/24/1958250_affaire-soumare-une-proposition-de-frederic-lefebvre.html

Guyb a dit…

Je sais pas pourquoi mais j'ai pensé à un vieu sketch des Inconnus:

http://www.dailymotion.com/video/x4x903_les-inconnus-la-politique-francaise_fun

Plus vrai que vrai...