vendredi 10 juillet 2009

L'exception dominicale selon Darcos

(Hey connard : Là où y a de la couleur, c'est une "exception au repos".)

Ce matin, notre bien aimé ministre (de la destruction) du travail, des Relations sociales, de la famille et de la Solidarité était l'invité du 7/10 de France Inter.

Il a briffé le bon peuple de France pourtant pas d'accord sur les bienfaits supposés de la proposition de loi rétrograde signée Richard Maillé sur le travail le dimanche qui "facilite la vie des consommateurs, libère la productivité et surtout protège les salariés !" (non, non je n'invente rien c'est à 2.00 dans la vidéo en fin de billet.)

Fort de l'expérience de ce gouvernement en média-training de l'extrême, notre ministre présente le barnum législatif ainsi :
" La loi rappelle le principe du repos dominical. [...] Elle veut encadrer un certain nombre de disposition permettant de déroger à ce principe et d’une manière relativement limitée. Il s’agit d’identifier 500 communes touristiques, il s'agit de repérer 30 périmètres particuliers touristiques et enfin de repérer 3 grandes agglomérations de plus d’1 millions d’habitants où l’on pourra trouver des périmètres d’usages de consommation particulière, exceptionnelle."

Avant d'ajouter à 1.32 : "C’est un petit peu complexe sans aucun doute."

Tu l'as dit bouffi ! (voir ma simulation de carte des zones d'exception au repos dominical ci-dessus).

Pour ce qui est du salaire par contre, tout tendra à se simplifier rapidement : Paye pourrie prévisible pour tous.

Darcos, tout tranquille, nous explique ensuite comment, il peut défendre une loi qui contredit son action au ministère de l'éducation : La suppression de l'école le Samedi matin.

Le travail le dimanche ? Puisque l'on vous dit que tout le monde y gagne :

Le riche va en week-end. Donc il lui faut pas d’école le samedi pour son môme et des esclaves le dimanche pour le servir. Et oui, réfléchissez un peu quoi...

Le pauvre, lui, travaille déjà le samedi. Il lui fallait trouver du pognon pour faire garder ses mômes (le fameux "travailler plus pour gagner plus" qui a motivé son vote de 2007). Désormais pour payer la nounou du Samedi, grâce aux progressistes, il pourra travailler le dimanche. CQFDUMP.

C'est pas la gauche qui penserait à ça, hein ?

Comme le dit si bien Darcos à 4.40, tout cela n'est qu'une question de présentation des choses. Si on leur explique aux cons, ils finissent par comprendre.

15 commentaires:

CC a dit…

Merci pour le lien...
Et bonne analyse !

CC

stephane a dit…

Heureux les simples d'esprit, le royaume des cieux lui appartient !

Prochaine étape ca sera les magasins 24/24 et 7/7 comme aux USA, Vous verrez sa marche ! Car les mêmes beaufs qui gueulent pour le travail le dimanche et qui sont : ou avachi devant la TV ou vont a Carrouf le dimanche parce que c'est plus pratique (y a jamais autant de monde qui vont faire leurs courses que le dimanche)iront faire leurs courses a 3 heures du mat. parce que c'est tout de même pratique aussi ...

Set a dit…

Chacun pourra librement choisir s'il veut ou non travailler le dimanche .. tiens donc ! Que tous les naïfs se prennent cet article dans la figure :

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/social/20090710.OBS3784/trois_salaries_licencies_pour_avoir_refuse_de_travaille.html?idfx=RSS_notr&xtor=RSS-17

"Trois employés de caisse d'un magasin d'un magasin Dia (ex-ED) situé à Oyonnax, dans l’Ain, ont été licenciés après avoir refusé de travailler le dimanche, apprend-on par France 2, alors que l'examen du texte sur le travail dominical se poursuit vendredi 10 juillet. Motif avancé : insubordination et non respect des horaires planifiés.
Ces salariés avaient refusé de travailler le dimanche à deux reprises, invoquant des raisons familiales. Le magasin avance, lui, la convention collective, qui autorise les magasins d'alimentation à ouvrir un dimanche sur trois. Et rappelle que les salariés travaillant le dimanche sont payés 20% de plus."

Argumentaire patronal :
1- on a l'autorisation d'ouvrir le dimanche donc vous venez travailler quand nous les boss , on l'a décidé .
2 - On fait votre emploi du temps sans vous demander votre avis donc si vous refusez pour avoir du temps avec votre famille , c'est de l'insubordination , motif de licenciement .

3 - de quoi vous plaignez-vous tas de fainéants car on voue paie 20 % de plus ; rien à battre de vos familles !

je vais poster ça aussi sur le blog ump pour voir si ça passe ... On va rire ....

Ncall a dit…

Le mieux pour faire passer cette mesure serait de supprimer ce système de semaines obsolète et de numéroter les jours de 1 à 365, pour commencer... On y verrait un peu plus clair. Ensuite on pourrait numéroter les journées de travail, et par déduction on obtiendrait les dimanches. Ok les robots?

BEWARE a dit…

ce pays est à l'image des gens qui la compose...une nostalgie inconsciente d'une histoire ignorée...en définitif des gens ont payé de leur personne pour strictement aucun résultat puisque nous ne savons plus rien de nos combats passés.

goeland60 a dit…

Toujours aussi percutant !
Même si sur LE FOND je trouve qu'en protestant contre le travail LE DIMANCHE on légitime le principe du travail pour tous les autres jours de la semaine.
Ainsi nous nous confortons dans l'idée que le travail ne saurait être remis en cause.
Alors qu'il faut commencer par là, remplacer le travail par l'activité (ou quel que soit le nom qu'on lui donne). Quelque chose qui ne soit pas programmable et échangeable.
Tout travail mérite salaire, dit-on par exemple... On voit bien le lien.
Attaquer Darcos sur le travail le dimanche, c'est précisément lui servir la soupe (même froide :-)
En cela, je trouve qu'un texte comme celui-ci, même servi par une langue incisive, revient à une forme de servilité, indirecte, aux idées - et aux actes - de l'adversaire.
Cordialement.

seb musset a dit…

@goeland60 > J'ai discuté cet après-midi avec des salariées de "zones touristiques" qui ont déjà des horaires de merde, décalés, avec des pauses mal foutues.

... Elles n'étaient même pas au courant qu'elles allaient bientôt devoir travailler le dimanche et pour la même paye.

Donc, la soupe à Darcos : Oui il faut la distribuer. Il défend cette aménagement de loi tellement mal... (pas vu aussi nul depuis Raffarin)

Set a dit…

Comme j'en ai eu assez depuis une semaine que le blog UMP pour la dérogation au repos dominical refuse de publier mes commentaires ( courtois mais argumentés béton et en opposition avec leur publicité ) ... je me suis baladé sur le net et j'ai enfin trouvé la version française du Crash Course de Martenson . Si vous connaissez la vidéo " l'Argent -Dette " ( Money as debt en V.O ) , c'est le même type de cours pédagogique , accessible aux novices de l'économie et qui explique le fonctionnement général de notre économie mondialisée .

Cette vidéo a connu et continue de connaître beaucoup de succès auprès du public anglophone et cette version -ci , où il n'y a que le sous-titrage , en dessous de la vidéo , qui soit en français ; cette vidéo va faire l'effet d'une bombe pour ceux qui accepteront d'y consacrer du temps .

Grosso modo , elle valide bien des intuitions et réflexions que Seb et Grand François n'ont cessé de nous livrer ...

On y apprend :
- que la majeure partie de l'argent qui circule dans le monde est du vent ( reprise de l'argent -dette )

- que les gouvernements sont parfaitement capables de briser leurs propres lois économiques et financières( car elles les ont élaborées , on voit comment dans la vidéo .. l'économie ne relève donc certainement pas de lois de la nature ) ,

- que le système économique actuel basé sur l'argent conçu comme une dette et créé à parti d'un dette est DANS L'OBLIGATION de pousser tout le monde , le monde entier à s'endetter toujours plus .

- que cela se fait selon une courbe exponentielle , c'est à dire à une vitesse d'accélération constante , qui va de plus en plus vite

- que pour combler les dettes créées hier et aujourd'hui , il n'y a qu'un seul moyen prévu par le système pour les honorer : créer de nouvelles dettes demain , d'où la courbe exponentielle du creusement des déficits ( et les campagnes pour pousser tout le monde à s'endetter , à acheter de l'immobilier , etc .)

- que c'est donc une chimère de croire qu'en travaillant plus on gagnera plus puisqu'avec le système économique actuel , la productivité humaine , matérielle ne rattrapera JAMAIS l'explosion NECESSAIRE de la dette , car cette dernière repose sur une simple manipulation de chiffres ( voir le chapitre sur la création de l'argent ) , c'est-à-dire , sur RIEN DE CONCRET .

Je mets ici l'adresse , il y a 20 chapitres , vidéos + texte traduits ... et en dépit de cette avalanche de bonnes nouvelles sur la sagesse des marchés et notre économie qui a fait ses preuves puisque Christine Lagarde ... des pistes aussi pour aborder au mieux la course vers le crash dans laquelle nos politiciens nous ont embarqués sans nous le dire . Et je conseille aussi de penser aux différentes façons de rendre le système obsolète comme Sebmusset l'a évoqué et que je remercie pour cela ( en plus des protagonistes du documentaire "Attention travail danger " et " Volem rien foutre al païs " aussi )

http://jcbonsai.free.fr/cc/

Enoch_one a dit…

salut à tous,
perso je me fout royalement du travail du dimanche, car chacun d'un peu instruit sait pertinemment que ce jour est un jour profane et non sacré contrairement à ce que les démons ont soufflé dans les oreilles de certains qui se prétendent officiellement comme les descendants des apôtres du prophète juif Jésus, dis moi voir à un juif si le dimanche est sacré pour lui et de même que pour les musulmans, le dimanche, contrairement à ce qu'on vous a fait croire est bel et bien le 1 er jour de la semaine!!!
Maintenant sachez aussi, pour ceux que ça intéresse, les autres ont qu'à continuer à boire leur pastaga^^, qu'a chaque fois que vous pensez honorer Dieu en respectant le jour du repos-shabat, en réalité vous rendez hommage au prince des ténèbres sans le savoir....

Au fait, Seb, j'aime bien tes coups de gueule, mais je déteste ta mécréance et sa suffisance, propre aux ignorants...

Paix sur vous !

vlg a dit…

« en protestant contre le travail LE DIMANCHE on légitime le principe du travail pour tous les autres jours de la semaine. »

Euh qu'est-ce que tu racontes ? Ça n'a rien à voir du tout !

«Ainsi nous nous confortons dans l'idée que le travail ne saurait être remis en cause.»

C'est totalement absurde !


«Tout travail mérite salaire, dit-on par exemple... On voit bien le lien.»

ben ouais, je veux pas bosser gratuitement. Si le concept te gênes c'est que tu n'a pas beaucoup du travailler dans ta vie.

goeland60 a dit…

@ Seb Musset : c'est vrai qu'informer de ce qui se prépare permet aux personnes concernées (= nous tous en fait) de mieux lutter.
Dont acte.
On réfléchit mieux à plusieurs et la théorie ne sert à rien en tant que telle.
En parlant avec les autres de ce qu'est le travail (en commençant à parler de celui du dimanche, par exemple) on est de toute façon dans le vif du sujet.
Cordialement.

goeland60 a dit…

@ VLG : Pourquoi tu me réponds en t'énervant ?
On nous paye qu'une partie de ce qu'on nous doit. On bosse à perte. Cela revient à dire qu'on travaille GRATUITEMENT pour le boss pendant une partie de notre temps.
Si le travail me gêne, c'est justement parce que je travaille depuis longtemps, beaucoup trop, pour beaucoup rien au bout du compte. Payé des nêfles, pour des boulots tous plus chiants les uns que les autres.
Je dois pas être très malin sans doute...
J'essaye aujourd'hui de me trouver une autre façon de subsister qu'avec un travail salarié classique. Quelque chose de plus intermittent, pas facile à assumer, mais qui apporte autre chose.
C'est pour ça que je parle d'activité plutôt que de travail.
Le salaire est facilement récupérable, détournable, mesurable, par le boss, qu'il soit le patron, l'état ou le parti.
Quand tu dis que tu ne veux pas bosser gratuitement, as-tu fait le compte de ce que ton travail te rapporte et de ce qu'il rapporte à ton patron (sauf si tu es ton propre patron, dans ce cas, ce n'est pas ce que j'appelle un travail, mais une activité).
Au bout du compte, on nous paye qu'une partie de ce qu'on nous doit. On bosse à perte. Cela revient à dire qu'on travaille GRATUITEMENT pour le boss pendant une partie de notre temps.
Cordialement.

Keyser a dit…

Un truc que j'ai pas saisie là... Je prend un peu en route cette histoire.
Mais à 3:27, il dit que si aucun accord salariaux n'est trouvé, ils doubleront le salaire.
Ca vaut bien dire qu'ils vont faire bosser les gens le Dimanche, sans les payer double ??

seb musset a dit…

Bien sur Kayser. Et ca vient d'être voté dans l'indifférence générale.

A chacun de refuser
1 / de travailler le dimanche.
2 / de consommer le dimanche.

goeland60 a dit…

Sans compter que les ceusses qui vont travailler le dimanche sont ceux/celles qui travaillent déjà le samedi... et le lundi.
J'en sais quelque chose pour avoir passé quelques années de ma vie au Virgin Champs Elysees. Des gens très progressistes : travail le samedi, le dimanche et en horaires décalés le restant de la semaine.
Idem pour la Fnac et autres.
Si vous voulez me faire plaisir, n'allez plus jamais faire vos courses chez ces enfoirés.
J'y ai laissé mon dos et quelques articulations (réassort plié en quatre (façon de parler :-) déchargement de caisses empilées jusqu'au plafond, etc).
Mais le mieux chez Virgin le dimanche, ce sont les clients. Qui prennent les rayons pour une poubelle (détritus en tout genre, sandwichs, canette entamées, etc).
Les actions syndicales auxquelles j'ai participé ont juste permis de reculer un peu moins vite, avant de sauter dans le vide...
Tous ensemble tous ensemble ouais !! :-)