mardi 16 juin 2009

La retraite bat son plein

Mon père ce cynique, m'a toujours dit : " -Fils, la retraite était l'acquis social le plus juste. Il a été crée au plus juste pour que les ouvriers puissent au mieux en profiter un à deux ans avant de crever."

Rien ne bougeait ou presque depuis 30 ans. Il fallait un réajustement... pour la prochaine fournée de retraités.

Le subtil Brice Hortefeux prépare donc psychologiquement les masses au rehaussement à 67 ans de
l’âge du départ à la retraite (+12%, on aimerait une hausse des salaires du même tonneau.)

La fenêtre de tir à polémiques est parfaite :

- Débaudruchage de la mobilisation syndicale.
- Vague porteuse avec un résultat de 12% aux élections européennes (oui mis à plat par rapport aux nombres d'inscrits, c’est tout de suite moins glorieux).
- Proximité des vacances (même si rappelons-le la moitié des Français feront semblant d'en prendre soit qu'ils n'ont pas de travail, pas d'argent ou alors un travail mais quand même pas d'argent.)

Ce qui est bien à L’UMP, c’est le côté univoque des aménagements législatifs qui profitent systématiquement aux mêmes.

Le monarque est bien conscient que :

- Les jeunots (55-65) de son électorat chouchou de 2012 (les 55-120) réalisent incrédules que leurs retraites ne vont pas être si épaisses qu'imaginées,

- leurs placements immobiliers seront moins juteux que durant ses dix dernières années où ils se sont gavés (en louant des taudis au prix du caviar à la génération d'en dessous, contribuant à sa précarisation),

- les actions c’est juré on ne les y reprendra plus (enfin que tant que ça ne reprend pas au moins +30% à l'année),

- leurs frais de santé, de yoga et de Beau-tox vont exploser,

- et, suprême guigne, que leurs propres parents sont encore vivants, que plus c'est vieux plus c'est cher, que long est parfois le chemin qui va d'Alzheimer au cimetière, que toutes ces ardoises d'assistances à la fin de vie à régler seront ça en moins à hériter,

- sans parler de ceux travaillant encore et qui veulent continuer à empocher leurs rémunérations molletonnées,

notre monarque leur prépare donc une réforme à la carte dont le carburant numéro un sera une fois de plus ceux d'en dessous, à savoir les 20-50 ans (pas réputés pour voter UMP).


Qui d'autre pour payer qu'un jeune con bien soumis à qui l'on va balancer de ce devoir de solidarité dont lui ne profite que par doses sporadiques et bien culpabilisé par ses aînés ?

Car ne comptons pas non plus sur l'autre partie de l'électorat UMP pour remplir le déficit des caisses de retraites : Elle est déjà à la retraite !

Donc, ami jeune...

Toi qui n’a pas pu rentrer dans l’entreprise de ton père parce que celui-ci refusait d’en partir ou de baisser son salaire,

toi qui doit aligner tes prétentions vers le bas et te montrer toujours plus flexible,

toi qui a du mal à te loger,

toi qui, encouragé par ces seniors qui hier te disaient que c'était de la merde, ne te contente que de sous-bouffe discount et ne lit plus que les gratuits de Bolloré en subissant les remontrances de tes parents déplorant que tes penchants gauchistes déteignent sur la qualité de ta culture et de ton alimentation,

toi qui te lève tôt et à qui l'on crache un salaire qu'eux considéreraient comme une injure,

toi qui va devoir bientôt subir un touché rectal pour récolter ton RSA de 40 euros,

toi qui, que ce soit pour se porter garant ou partir en vacances, est toujours dépendant à un moment ou un autre de la bonne volonté de cette obole jetée avec force morale par des géniteurs gênés par ta chute de standing par rapport au leur,

à toi de payer jusqu’à ton dernier souffle pour que tes aînés puissent jouir sans heurts de la trentaine d’années qui leur reste et que, dans ce laps de temps paisible et video-surveillé, ils puissent continuer à voter UMP.
Parce que ne rêve pas : Vu le déficit de tes propres caisses d'existence active, l'atomisation graduelle des remboursements médicaux à mesure que ton temps de cotisation augmentera et que tes conditions de travail se dégraderont, à la différence de tes parents ton espérance de vie va baisser. No more doctor (in the) house pour toi.

Le pire dans cette farce est une fois de plus ton fatalisme.

Depuis des années, c
ombien n’ai-je entendu chez toi et dans ton entourage de d’jeunz salariés pas spécialement épanouis de l’être, tétanisés à l'évocation qu'ils puissent faire entendre leurs droits pour ceux conscients d'en avoir, retournant leur rage contre eux via la dépression ou grattant un arrêt maladie par ci par là pour éviter de l'être et, contaminés par l'idéologique de leurs parents, allant jusqu'à cracher sur ces feignants de grévistes :

« Oh bah de toutes les façons, nous on la touchera pas la retraite alors à quoi ça sert de gueuler... »

Jeune salarié (ou mode approximatif de sous-rémunération) te voilà servi, ou plutôt serviteur : Ton rêve va devenir réalité.


P.S : Que ceux qui ont entre 50 et 60 ans et galérent aussi ne se trompent pas d'ennemi : Ils font également parti du grand rêve sarkozyste mais en tant que taux de perte toléré.

5 commentaires:

Nicodonald a dit…

Qu'on se rassure, il est peut probable qu'on bosse réellement jusqu'à 67 ans, les recruteurs ne voudront pas d'un manutentionnaire inefficace, et les employés de bureau se seront fait virer quelques années avant.

Du coup, vous pourrez vous asseoir sur votre retraite à 100%, une simple diversion pour faire baisser les retraites, sans pour autant plafonner les plus hautes (blasphème, qui ne fait pas partie des alternative de notre ami Brice qui a soigneusement évité d'en émettre la possibilité).

Slovar a dit…

C'est la réalité que tu nous montres. Malheureusement, aucun leader d'opposition n'est capable d'émerger.

Il y a quelques jours au pôle emploi on m'a dit : "l'année dernière on avait ordre de mettre le paquet sur les seniors, cette année c'est sur les jeunes"

Il va bien falloir que la révolte vienne du peuple et soit intergénérationelle pour qu'on ne puisse pas dire qu'on joue une catégorie plus qu'une autre.

@mitiés

Slovar les Nouvelles

stephane a dit…

En partant du principe que notre generation (25-45) n'aura pas de retraite du tout ave le systéme actuel, ou alors un aumone. Ont sera pas déçu ! Au lieu de gaspiller son energie a vouloir qq chose qui devient un mirage, il vaut mieux, s'en mettre de coté tout seul, facile a dire me dite vous, bon, c'est une serie de choix. déja un toit sur la rête et a manger dans l'aasiette et surtout la santé. Il vaut mieux finir dans un mobil home d'occase, dans un camping en pleine cambrousse, qu'en ville et dans la rue ou au crevoir (hospice).
Il est evident que notre suystéme sociétale tire a sa fin. Préparonsnous au naufrage sereinement, car pour ccertain sa fera plus mal, quand un matin il se reveillerons et que tout sera fini.

Saga a dit…

Bravo. Encore.

Edelihan a dit…

En rapport avec le RSA :

http://www.liberation.fr/societe/0101574292-revenu-de-solidarite-active-taxez-plutot-vos-parents

L'info n'est pas vérifiée de mon côté, je n'ai pas le document sous la main ET, à cette heure (17h27) le site de la CAF est indisponible. Un bug, un rush, peu importe.