jeudi 25 juin 2009

Etoiles et toile


BFM live, 23 juin. Prévu à 20h, le remaniement ministériel aura lieu à 20h20. Durant un quart d'heure, comme l'envoyé spécial de la chaîne n’a rien d'autre à présenter qu'un pupitre vide sur le perron de l'Élysée, il demande à son caméraman de filmer... les autres caméras, qui font de même. Pathétique mise en abyme : D'une chaîne de non-information à l'autre, le vide se regarde et le web, si révolutionnaire, accompagne le non-mouvement*.

Créer l'attente, faire monter la pression : Pipeau-lisation de l'actu plate et syndrome du tapis rouge. Le monarque n'a rien à faire désirer alors avec la naïve complicité des chaines d'actu, il fait de ce tour de farce un remake outdoor des césars.

Quel remaniement ministériel ? Colère-man à l’éducation ? Ghostbuster à la solidarité ? Le logement réduit à un secrétariat ? Tandis qu'Hortefeux (rien trouvé de drôle) à l'intérieur orientera, c'est certain, la police vers des perspectives plus délicates et humanistes. Elle en avait grand besoin.

Seul point positif, la disparition du secrétariat aux droits de l'homme. De la Burqa-phobie aux quotas de reconductions à la frontière, au moins la ligne éditoriale est claire.

Et que dire du kamikaze Frédéric Mitterrand qui, disposant d'un bon capital sympathie, signe pour se faire détester dans les 2 ans ? Il faut s'être tapé depuis une décennie les éditions du trombinoscope pour comprendre que le principal métier de nos people d'état est d'avoir, par tout temps et toute opposition, un mandat quelconque quelque part. Aux salaires et à la rente, s'ajoute parfois comme dans le cas du neveu néo-nervi, la gloire d'un moment où l'on se sent vraiment important.

Dommage pour Frédéric, atteint de la fièvre Dati provoquant chez le sujet excès de strass et hallucinations de paillettes, il oublie que dans cette monarchie, les ministres n’ont que deux fonctions : Flatter le roi et être décapités à sa place.

Un Guéant, un Gaisno, même un Lefebvre, ont bien plus de pouvoir que les paltoquets du 23 juin. Ils façonnent l’opinion sur le fond, en privilégiant la forme. Ceux-là sont toujours bien en place et y vont à fond dans la réforme. Pour toi, chair à pâté de quinquennat, bon client de torche-culs à potins de stars, rien ne change. Et tant que l'on parle d'eux, on ne parle pas de toi.

* live-blogging et autres échanges compulsifs de commentaires virtuels de moins de 140 caractères entre gens du même avis.

3 commentaires:

patrick a dit…

Horte(croixde)feux

cedh007 a dit…

tout ceci n'est que le reflet d'une france malade,vieillissante et refusant de toutes ces forces de regarder la vérité en face. toute substance doit etre aneanti pour ne laisser qu'un grand vide qui se doit d'etre apaisant,alors qu'engoissant ,dans la vie sociale de notre pays. a vrai dire,qu'est qu'on en a a cirer de ce pseudo remaniement?? rien. mais cela sert d'exutoire pathetique a des medias dont l'independance et l'inventivité ont completement disparu.

Daniel a dit…

Pour Hortefeux, il y a bien Halte-au-feu, mais est-ce drôle ?