mercredi 8 avril 2009

Victime(s) de guerre



Il ne fallait pas attendre les conclusions du G20 pour se prononcer sur la tournure des mois à venir. Le G20 lui-même en était la plus instructive bande-annonce : Sa localisation en pleine plaque tournante pour taxos-trafiquants, son encadrement répressif meurtrier, sa médiatisation people et l'arrogance capitaliste dans toute sa splendeur, flashée dans sa dernière ligne droite.

Avec l'aide d'une rock star en tournée européenne, ce sommet des impuissants, articulé en deux temps (grand espoir et satisfaction d'une avancée transcendantale), fut un effort concerté des services de communication des politiques internes pour fasciner leurs populations. Pas de Coupe du monde cette année : Il s'agit de faire oublier pour quelques semaines aux audiences concernées, classes moyennes désœuvrées, leur aller simple vers la paupérisation, seconde classe fond de cabine.

Coup de bol supplémentaire, un tremblement de terre salvateur aura définitivement effacé de tous ses trémolos, le devoir d'analyse. Au passage quelques bénéfices boursiers ont été engrangés et la popularité de nos chefs d'état remonte. A court terme certes, mais c'est leur monde.

Dans ce monde, leurs échéances sont plus enivrantes que les nôtres. Dans ce monde, nous ne sommes que des Ian Tomlinson.

7 commentaires:

Vincent Arsac a dit…

Oui.. Toujours est il que j'ai Berlusconi très drôle.

Anonyme a dit…

...en images [http://www.boston.com/bigpicture/2009/04/protests_at_the_g20_summit.html]

Véro a dit…

Seb et autres lecteurs; je conseille la lecture de cet article:
"The Financial New World Order: Towards a Global Currency and World Government
by Andrew G. Marshall"

La conclusion majeure traduite librement ici:
De façon ultime, ce que les évènements présents impliquent est que le futur de l’économie globale est un mouvement vers un système global de gouvernance, ou un gouvernement mondial équipé d’une banque unique et d’une monnaie commune. De façon simultanée, cela implique un concurrence avec la démocratie dans le monde, de la manipulation de masse, et une augmentation de l’autoritarisme. Nous sommes les témoins de la création d’un nouvel ordre mondial composée d’un gouvernement global totalitaire.

La réponse est dans l’internalisation de la puissance humaine et de sa destinée, et un rejet de cette puissance externe de contrôle exercée par une autorité élitiste, une autorité décidée par une minorité. Internaliser la puissance humaine est de réaliser le cadeau de l’esprit humain qui a la faculté d’être au delà des intérêts matériels basiques, comme la nourriture et l’abri, et d’aller dans le monde conceptuel pour regarder le monde qui se construit. Chaque individu possède la capacité de discriminer, de penser critique, de répondre a ces question : Pourquoi sommes nous là ? Où allons nous ? Ou devrions nous aller ? Comment y allons nous ? Le partage, l'amour, l'humain, la vie sont des valeurs qui ont leurs places en ce monde.

Threepiglets a dit…

"Le partage, l'amour, l'humain, la vie sont des valeurs qui ont leurs places en ce monde."

Je n'en doute pas.
Cela dit, il va falloir promouvoir d'autres valeurs, momentanément, si vous voulez pas devenir esclave d'un monde Orwellien.
Ce n'est pas avec des pétitions que l'on va arrêter la fuite en avant de l'hyper-classe.

Charly a dit…

Cher Threepiglets,

Que propose tu ? je propose que les gens re-créent de petites communautés
locales, avec des marchés, des produits locaux, de l'artisanat, le système SEL. Que le tissu social se Re-recrée !.Que le jardinage local vivrier se développe, le lien a du concret simple, la terre.
La qualité des services publics chute, il faudra bien compenser par quelque chose. on ne peut pas assister a la décomposition de notre société juste a cause d'une minorité. Je sais il y a du travail ! Avec tous mes amis, on y travaille, a petite échelle, déjà commencer par nous même.Commencer même a faire des légumes dans une jardinière en ville, fleurir des terrains vagues, être sympa avec les cons(on est toujours le con d'un autre, rires...)
a+

Threepiglets a dit…

C'est excellent début Charly.
Pour ma part, je suis déjà dans cette démarche.

Threepiglets a dit…

Mais je crains que même cela ne suffise pas.
Un exemple: aux USA, une proposition de loi veut interdire les potagers, disons, mettre aux mêmes normes sanitaires les grands groupes agro-alimentaires et le petit producteur non-marchand.