dimanche 16 novembre 2008

Le meilleur du monde (y a-t-il trop de jours de commémoration pour notre président ?)

Sachez apprécier les boucles télévisuelles des droïdes de l’UMP, les Léfebvre, les Chatel, les Jégo, les Copé qui occupent à tour de rôle les plateaux télévisés pour vous expliquer au milieu des ricanements complices d'animateurs achetés et d'un public maté pour ne pas se réveiller, qui sert de tapisserie à applaudir, qu’il n’est pas politiquement correct de ne pas être d'hyper-droite, que la jeunesse et l'étranger (quand ni l'un ni l'autre ne viennent de familles fortunées) sont des menaces à ficher, qu'internet est un repère de terroristes, pédophiles et syndicalistes à mater à coup de décrets et qu'une éducation inadaptée aux offres du marché est le terreau de futures incivilités.

Et quand ils essuient, débonnaires, l'excès de propagande encore collé aux semelles de leurs Weston sur vos têtes passives d'esclaves décervelés, sachez lire entre les grosses lignes HD que, tôt ou tard, tout ce qui n’est pas Sarkozy-Ready finira au Stade de France et pas pour voir des matchs.

Savourez une propagande journalistique inégalée depuis les plus beaux régimes bananiers ! Dégustez une censure qui n'a plus à venir d'en haut, tant chaque maillon du contrôle de l'information, les roboches, affidés et mouilles-pantalons, sont génétiquement programmés pour la faire remonter d'eux-mêmes en kiosque ou à l'antenne.

Appréciez ce travail d'orfèvre, certes plus grossier le week-end (car avec moins de salariés et plus de stagiaires), des chaînes télévisées d'information continue puisant leurs accroches directement dans les gros titres du Figaro de Dassault pour célébrer les avancées historiques de notre Sauveur de Président, Mr Smith à Washington, qui fait quelques courses de popularité au G20 de son quartier avec les grands de ce monde, vous savez ceux qui l'ont pillé.

Voyez comment le titre d'après, les attachés de presse évoquant la mise en examen
de "terroristes gauchistes" dont le seul crime avéré est d’avoir des idées et des bibliothèques qui ne sont pas celles du gouvernement, reprennent via les bouches ouateuses de meufs canon à la diction douce, les mots tamisés d'une plaquette marketing UMP pour l'instauration sans douleur, voire dans le soulagement populaire, de lois totalitaires.

Si vous n'appréciez pas tout cela, de deux choses l'une :

- Soit vous êtes déjà cliniquement mort.

- Soit, vous aussi, vous avez encore un peu d'esprit critique et de grandes chances de devenir tôt ou tard un "ultra-gauchiste" et, à l'étroit dans ce rêve bleu, de vivre des années de terreur.

Pour ma part, comprenez pourquoi, puisqu'en France les mots ont la valeur pénale de bombes, de plus en plus souvent j'utiliserai la fiction pour affirmer que, non vraiment non, ce n'est pas retarder des trains qui fera avancer la cause.


Fiez-vous à votre instinct ! Dans ces temps de régression à peine voilée où tout contre-discours est voué à être marginalisé au milieu des rires de petits comités de plateaux puis étouffé dans l'indifférence générale par le législateur, c'est l'arme d'autodéfense la plus adaptée et la plus efficace.

Et désobéissez ! Enfin, si vous m'avez lu jusque là au lieu de vous taper le journal télé, c'est que vous avez déjà commencé.

Update 17.11.08 : extrait de l'interview d'Eric hazan, editeur de "la cellule invisible" par Mediapart

16 commentaires:

Constantin a dit…

Un ton plus inquiet que d'habitude...ou je me trompe ?
C'est vraiment grave à ce point-là ? (Je n'ai pas la télé).

Romuel a dit…

Sebastien, tu regardes la TV... encore?!

mais tu te tortures pour rien alors

a moins que ce ne soit juste pour percevoir l'actualite de l' "opinion publique"

romuel - qui a arrete de "se zombifier" a la TV depuis si longtemps qu'il en a oublie depuis quand

Anonyme a dit…

Les 2 premiers commentaires me laisseraient-ils penser que, finalement, tout va bien en France?

Télé ou pas télé, la vérité est ailleurs.

Et la désobéissance, individualiste et anarchique, ne pourra que renforcer la situation présente.
Restons groupés. Même au sein, de ce qui, ma foi, il faut bien désormais appeler "La Résistance".
Et pour une fois, je pèse mes mots. Je ne le dis pas avec plaisir, car la réalité est toujours difficile à voir.

Allez, bonjour chez vous.

un autre Séb.

Raspoutine a dit…

Rappelons qu'il y a différents partis politiques et des élections libres. Le droit de vote reste le moyen le plus efficace de resister.

Anonyme a dit…

pour moi le plus efficace c'est de ne pas consommer, sinon avoir le choix de voter pour la poire ou la pomme...


D'ailleurs il y a des lois qui empêchent de prêcher pour la non consommation, allez savoir pourquoi...


Véro

Anonyme a dit…

Intéressant.
C'est quoi ces lois qui empêchent de prêcher pour la non consommation ?
Fab.

pilulerouge a dit…

"Rappelons qu'il y a différents partis politiques et des élections libres."
Quelle alternative? Quel espoir? Un Parti Socialiste en crise profonde, plus tourné vers 2012 que vers les gents qui souffrent. Le parti Communiste, peut-être? Il vient d'être classé espèce en voix d'extinction. A je sais, Bayrou, le loup déguisé en mouton blanc. Il reste le NPR, parti en pleine construction, et donc momentanément indisponible. Ouff, on est sauvé, j'avais oublié les Verts (HIHI). QUI? Les syndicats, affaiblis, humiliés et pour le moment impuissant. Heureusement, il y a les médias pour relayer objectivement une information vérifier, sans aucun parti pris ni connivence avec le pouvoir politique et économique.
Et après tout, du haut de son trône , de sa salle de règne insonorisée au bruit du peuple,notre bon roi de France Sarkosy le Ier, se croit en sécurité.

A l'heure où nous vivons un génocide social, un hold-up de l'argent public, qui pour donner une lueur d'espoir si ce n'est nous même?
Sans représentant crédible, et avec une colère sociale grandissante, la tentation de céder à la violence est réelle.

Vincent a dit…

Je suis curieux aussi de savoir quelle loi empêche de prêcher la non-consommation..

Anonyme a dit…

Pas une loi mais ambiance générale à la surconsommation.
Acheter non par besoin mais par mode : nouveau portable, nouvelles fringues, etc. Des exemples : au boulot c'est "mal vu" de venir en habit passés de mode.
Les (pseudo)nouvelles technos : obliger les gens à racheter de nouvelles tv, télephone, lecteur DVD ,mp3 etc sous pretexte de "nouvelles normes".
Le mythe du propriétaire : matraquer les gens de spots publicitaires sur l'immobilier.

Nous ne sommes pas en dictature violente car ce sont les gens qui s'imposent leurs propres contraintes...

Raspoutine a dit…

>pillulerouge
Vous êtes trop gâté. allez faire un tour, ne serait-ce qu'au Maghreb, pour comprendre la chance que vous avez de pouvoir vous exprimer.

Laure a dit…

Raspoutine : C'est parce qu'ailleurs c'est pire que l'on n'a pas à espérer mieux ?
On doit vraiment se contenter de ce que l'on a parce que d'autres on encore moins ? On devrait peut être dire merci d'avoir encore pour quelques maigres libertés ?

Romuel a dit…

J'abonde dans le sens de Laura, et surtout parce que j'ai envie de rajouter une couche.
...

Et un enieme argument de mimetisme!! :
Ou comment legitimer une misere en pointant du doigt là ou les choses sont pire.

Raspoutine a dit…

Vous savez apprécier ce que vous avez déjà? A la façon dont je lis les termes ici employés (dictateur, génocide..), je n'en ai pas l'impression.
Et que dire des appels à ne pas aller voter, des envies de violence et du mépris envers les hommes politiques. Vous ne vous êtes jamais battus pour ces libertés et ça se lit!
L'Inde et la Chine vous donneront bientôt les leçons dont vous avez besoin.

pilulerouge a dit…

"Vous êtes trop gâté. allez faire un tour, ne serait-ce qu'au Maghreb, pour comprendre la chance que vous avez de pouvoir vous exprimer."

J'adore cet argument! Imparable! C'est vrai, il y a toujours pire ailleurs. Donc, si je comprend bien il faut attendre d'être muselé pour avoir le droit moral(selon votre idée) de gueuler. Subtile. Est-ce devenu un luxe, voir un privilège "le droit d'expression"?
Ce n'est pas de la chance, mais la Démocratie (j'ai envi de l'écrire en majuscule aujourd'hui). Ni moi, ni aucun membre ici, ne peut avoir la prétention de détenir "La Vérité absolue". Mais, je revendique le droit à la parole, à ma liberté d'opinion et à pouvoir échanger sans restriction des points de vu avec vous Raspoutine.

turandot a dit…

Seb,
J'ai mis un lien (ce n'est pas la 1ère fois) chez moi .
Quand j'exprime ces choses ,on me prend pour une parano .
Je retrouve dans ce billet exactement ce que je ressent (vidéo comprise).

Laure a dit…

Raspoutine : On ne fait en effet pas partie de la génération qui s'est battue pour acquérir ces libertés, mais je ne pense pas trop m'avancer en disant qu'ici chacun sait apprécier et reconnaitre les droits et libertés dont il dispose ... d'où les réactions épidermiques, voire violentes, à toute tentative politique pour nous les rogner ! Encore une fois, pourquoi ne pourrait-on pas espérer mieux ?