lundi 13 octobre 2008

Tout ne va pas si mal

Le livre est sorti, il va vivre sa vie.

Perverse Road est disponible en exclusivité ici et plus généralement dans quelques jours sur Amazon et autres libraires en ligne. Selon les impératifs de production et de distribution, je n’ai pas pu descendre le prix en dessous de la barre des 13.75 euros. Sur Lulu.com est également disponible la version téléchargeable à 5 euros. Pour ceux qui veulent des exemplaires avec une petite dédicace qu'ils me contactent par courriel.

Quatre mois de prise de tête et j’ai, comme à chaque fois, le sentiment de ne plus rien avoir à dire, qu’il me faut enfin concéder que je ne suis fait que pour le macramé, la glande et la consommation de substances psychotropes.

Oui mes amis : Tout Seb Musset est dans le bouquin. Il n'en reste plus rien (au moins pour la semaine).

Fallait vite se dépêcher de le publier tant le livre anticipe des actualités internationale et personnelle qui s’emballent :

(technique marketing n1 - Que ce soit pour vendre un 4X4 bien polluant, un plan d'épargne logement garantit sans risque ou le dernier livre de Seb Musset, mettre une photo de bébé : Ça stimule l'affect du prospect !)

Que raconte Perverse Road ? Je vous laisse le soin de me l'écrire. Ayant envie de m'exprimer sur tout sauf sur ce livre – ce qui est embêtant pour la promo -, je vous incite à m’envoyer vos critiques et vos résumés. (Technique marketing n°2 : En appeler à "l'interactivité des supports" qui provoque un sens unique des recettes.) Bonnes ou mauvaises : Je publie.

Parce que c'est jour de fête, lâchons en vrac quelques pistes :
Monarque - Bière brune - Désillusions - Dustin Hoffman - Jeune génération - Letoi-Malin - Open space parisiens - Rêve anglais - Bougies à la cannelle - Démontage du salariat - Connasses du tertiaire et hommes sans couilles - Pépitos - Tyrannie de l’écologie - Désarroi rural - Grande Distribution - vétété et Kat-Kat - Conflit larvé des générations - Le petit bonhomme en mousse - décapitation - Amour, amitié, espoir : Rayez les mentions inutiles.

Ce qui ont aimé Avatar ne seront pas déçus, les autres peuvent commencer par celui-là. Perverse Road n'est pas une suite directe d'Avatar mais commence là où ce dernier s'arrête et complète plusieurs thématiques précédement abordées.

Pour le reste, tout ne va pas si mal. Ce week-end j'ai même vu une abeille. Elle buzzait, pas trop réveillée, contre 2 pauvres bleuets cadavériques sur cette fine bande de verdure séparant, dans une odeur d’urine sur tapis de cannettes de binouses vides, les barges du Quai de Tolbiac de l’entrée grillagée de l’autoroute de l’Est.
Avec un passage en continu de 200 véhicules par minute, c'était le dernier endroit sur terre où j'imaginais rencontrer une espèce en voie d'extinction.

Quelque chose me dit que, n'en déplaise à l'humain, la nature est plus forte que lui.

13 commentaires:

Vincent a dit…

Je vous suis depuis un peu moins d'une année sur votre blog et votre dailymotion et j'aimerais bien voir ce que donnent vos pensées organisées en un livre. N'ayant lu aucun de vos livres, je voudrais vous demander s'il vous reste des exemplaires d'Avatar que vous pourriez dédicacer.

Vincent a dit…

(J'ai fini Avatar il y a à peu prés une semaine. Pas eu le temps de me préparer à ça. Prendre mes propos avec de la distance. Lire le livre pour ceux qui ne comprennent pas de quoi je veux parler)

Je sais pas quoi dire, ce coup ci...
Mélange de joie et d'étonnement.

En tout cas, je souhaite une belle vie au livre, à l'abeille, et à la technique Marketing n°1. Sans le 4x4, la connasse du tertiaire et toute ces inutilités : je vais être con, deux secondes, mais ça me ferait de la peine.

Bravo.. Encore une fois.

Vincent a dit…

2è niveau de lecture de ton post acquis (la nature plus forte que l'humain ;la bière d'hier soir est plus fort que Vincent, le lendemain matin).

Mon exemplaire de Perverse Road est en court de réalisation chez Lulu. Je deviens curieux de connaitre le cheminement, vu que tout Seb Musset est dedans.

Lui qui caricaturait dans Avatar (si justement à mes yeux) le trentenaire aux yeux délavés par la télé, esclave dans le civil, qui fait la queue aux caisses du Garrefous pour s'acquitter du droit de nettoyer la merde de son rejeton(etc etc..), comment en est il arrivé là ?


La réponse est peut etre à la page 33, "L'aimée, c'est l'apaisement".

C'est peut être tout simplement ça.

Fab. a dit…

Je ne comprends pas l'arrivée de ce bébé, je pensais que pour Seb Musset la société était "no future" (et je pense qu'elle ne changera pas, nous ne seront jamais assez évolués spirituellement).
Et encore un être humain de plus sur cette terre qui n'en peut déjà plus de toute cette humanité grouillante. Mais non je plaisante, le tien bien sûr ce sera la 7ème merveille du monde !
Un bébé... que c'est meugnon ! Une vraie mentalité de midinette tout compte fait ce Seb !

Le Monolecte a dit…

Il est récent, ton nain?

seb musset a dit…

à Vincent > contactez moi par courriel, tout est possible tout est réalisable ;)

à Vincent 2 > tu n'es pas le seul sur le cul. Après tout, c'est une expérience et je suis fan des expériences. Restons vigilants tout de même à ce que la gagaterie ne nous assaille pas !

à Fab > Je suis en accord avec tout ce que tu dis. No past, no future, the present (ce qui en anglais signifie aussi "le cadeau"). Contentons-nous de soigner notre présent, leur futur ira (peut-être) mieux.

à Agnès > Disons que la pluie n'est pas tombée sur Paris depuis.

seb musset a dit…

Une précision de taille : Si les abeilles refluent sur les villes, c'est que les villes sont épargnées des pesticides proliférant dans les campagnes.

rêves2bazarette a dit…

Bonsoir,
je lis depuis peu votre blog.
Félicitations pour ce joli bébé rose, la vie commence...c'est l'enfant qui fait le parent.
@ bientôt
bibi

Vincent a dit…

@seb : Je préfère ceux qui écrive leurs mémoires au fur et à mesures de leur vie que ceux qui résume le tout à 80 ans. Il est ainsi plus aisé de saisir la progression de sa vie, ses erreurs et victoire.

Denis a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Denis a dit…

Cadeau :

Surprise

Et oui, nous y sommes tous passés, pas de raison que la génération suivante fasse mieux. Le mien a tenu 3,5 mois avant d'avoir la sienne il y a deux semaines!

P.s. : pq n'est-il pas possible d'éditer les commentaires pour corriger les fotes ?

Romuel a dit…

sebastien musset? un gosse?

un mythe s'effondre...

Le Monolecte a dit…

Bravo papa, et bienvenue dans le club de ceux qui doivent aussi se battre pour un monde qu'ils ne connaîtront pas!