vendredi 17 octobre 2008

L'oeil du si con

Bertrand Delanoé veut installer "1000 caméras pour Paris", comprendre 1000 caméras de surveillance dans Paris.

On a trop vite fait de prendre cela pour une atteinte aux libertés. Les grands mots ! Non, notre homme politique, qui vise les plus hautes responsabilités, pense simplement aux perspectives salariales de ses compatriotes.

Oui, toute polémique au sujet du flicage des parisiens partirait d’un contre-sens : Une caméra de surveillance ne surveille rien : Elle filme.

La preuve ? Ce tag londonien de l'artiste Bansky, déjà posté ici, réalisé au nez à la barbe d’une caméra municipale de la ville la plus filmée du monde :

La caméra de surveillance ne prévient pas le crime. Au mieux, elle en témoigne.

Elle ne sauve personne.

Elle n’empécherait pas par exemple que Madame Bruno-Suzuki (Paris, 16e) se fasse égorger au tesson de Kanterbourg* alors qu’elle sortirait 8000 euros à sa tirette à biffetons sur le chemin de ses emplettes matinales au Passy Plaza.

Non, absolument pas.

A moins que…

Il y ait systématiquement une personne physique surveillant en temps réel ce que la caméra filme automatiquement.

C’est là que nous saisissons les visées sociales du plan Delanoé.

La capacité de concentration humaine sur un écran se limitant à peu prés à deux heures, il faudrait que 12 personnes se relayent par jour derrière chaque caméra pour une surveillance digne de ce nom. Ce chiffre à multiplier par 1000, 7 jour 7, 365 jours par an. Ce qui nous ferait un total de :

4.638.000 emplois crées (rien que sur Paris).

Et Big Béber de résoudre d'un coup les chômages Français, belges et Suisse.

Sans compter que ce grand progressiste nous ferait entrer de plein pied dans la société idéale à la George Orwell, teintée de Philip K.Dick, où chacun serait le flic d’un autre.

Non, on le voit (saisissez le jeu de mots ?) : la réalité est autre…

Les caméras de Monsieur Delanoé filmeront pour remplacer les rondes de policiers en diminution, les contribuables payeront et les victimes continueront de subir. Au mieux, on tirera aux fléchettes sur les captures d'images floues de leurs agresseurs dans les commissariats du quartier trois semaines plus tard.

On le voit donc l’effet d’annonce de Bertrand Delanoé ne profitera vraiment qu’à une seule personne dans l’histoire :

Le fabricant de caméra.

A suivre de près dans les prochaines semaines le nom de la personne ou de l’entreprise qui décrochera le juteux marché.

Lui sera en sécurité pour un moment et ne connaîtra pas la crise.

* Précision : "tesson de Kanterbourg" n'est pas le nom d'un hôtel particulier où sont organisés des Rallyes pour la jet-set.

7 commentaires:

Vincent a dit…

Entre la pyramide et ce truc là... Je ne comprend pas comment il peut encore se considérer comme un socialiste, celui là.. (mais il est vrai que les autres sont pas mieux..)

ZapPow a dit…

Trop optimiste dans tes calculs, qui d'ailleurs considèrent comme un emploi un travail de deux heures par an (ce serait le pied, avec un SMIC de 15000 €/h). Si un homme ne peut décemment fixer son attention que deux heures d'affilée sur un écran, il ne faut pas oublier qu'il peut le faire plusieurs fois par jour, et qu'il peut surveiller efficacement plusieurs écrans en même temps.

Si un type surveille 4 écrans et fait trois rondes par jour, ça fait 4 bonhommes par poste de surveillance, et 250 postes, soit 1000 bonhommes/jour, soit 1200 emplois créés (les 200 supplémentaires assurent le service pendant les maigres congés des autres).

Faut pas oublier que Big Béber est un Socialiste et un Libéral, et qu'il faut optimiser le boulot.

seb musset a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
seb musset a dit…

Je sais bien... quelle tristesse.

Fort à parier qu'il n'y aura pas plus de 4 millions, que 1000, que 15 emplois crées dans cette histoire puisqu'au contraire les caméras viennent pallier, face à la hausse des braquages et des agression à Paris, un manque de présence humaine pour assurer la sécurité.

C'est la conclusion du billet qui compte : A qui profite "le crime" ? (Question que l'on doit systématiquement se poser dans toute polémique )

ZapPow a dit…

Tu as bien raison. En fait, on va en profiter pour supprimer quelques postes de fonctionnaires de police.

Vincent a dit…

@seb : C'est juste.

Aka 75 a dit…

Ayant été braqué sous caméra à la sortie du periph, j'ai pu gouter l'inutilité de ces merdes.

Il n'y a aucune loi qui interdit de se balader en cagoule. C'est ce que je vais faire.

Une belle cagoule EZLN