lundi 18 août 2008

FOLIE FURIEUSE AU POINT-PRESSE DE FRANCOIS FILLON

16h30. Je vous retire une sacrée épine du pied : J'ai suivi pour vous le point-presse de François Fillon, Premier ministre (si, si), sur les petits ratés à l'allumage de la croissance française.

Scoop, Laspalès a rasé sa moustache et nous a fait son grand sketch de rentrée : Ce n’est pas de la récession, c’est du ralentissement et c’est pas pareil ! Le ralentissement on peut le ralentir, la récession on peut pas la récéssionner.

Une bonne nouvelle tout de même qui réjouira les Français qui auront du mal à se chauffer cet hiver : François Fillon annonce que pour son gouvernement « la crise que traverse La France n’est pas une surprise » ! Je vous renvoie donc aux déclarations de Christine Lagarde sur le sujet qui dit le contraire depuis deux ans et que l'on pourra retrouver sur ce blog au tag "christine lagarde" (N.D.L.R gros tri de tags en ce moment, d'ici un ou deux mois ce sera au top)

Longuement travaillé avec quelques ministres toute la matinée, une fois ce préambule passé, j’ai senti le Premier ministre soulagé. Reprenant le cri du Baverez le dimanche au fond des éditos, François Fillon s’est ensuite engagé à "dire la vérité aux Français".

Ses propositions ? Continuer la politique du gouvernement. Après tout, ça cartonne tellement que, comme on dit dans les couloirs de La Poste : « Faut pas se priver !».

Volonté de poursuivre le soutien aux PME "en garantissant leur racket, heu… leur accès au crédit". (lapsus révélateur qui n’échappera pas à FullHDReady). Le Premier ministre veut aussi poursuivre la mise en œuvre de la prime au transport (qui compensera pour un dixième la tonne et demi de PV que se prend annuellement chaque automobiliste français).

En bouquet final (je dis ça pour le piment tant on cherchera vainement une trace de couleur et d’émerveillement dans ce point-presse made in Famille Adams), le Premier ministre confirme la poursuite de la réduction de la dépense publique. Titanic UMP en mode de croisière, François Fillon se félicite des 12% de progression du crédit des entreprises* en France tout en s’affolant de l’endettement de l’état.

Enfin, place aux journalistes avec de grosses questions de fond :

« Monsieur le ministre, comment ce sont passées vos vacances ? Et ce dos, ça va mieux ? ».


* enfin... Croyez-en mon neveu qui est en CE2 : "Avec des taux d'intérêt pareil, ça va pas durer..."

4 commentaires:

Aka75 a dit…

Ils vivent dans leur monde. Ce type n'a plus aucun contact avec la réalité.

pilulerouge a dit…

C'est parce que Mr Fillon est convaincu que le citoyen français lambda est trop idiot pour comprendre la situation économique du pays, qu'il se permet de dire en substance : il est urgent de ne rien faire quand tout va mal. Il faut s'attendre à la rentrée, à des commentaires du style : "c'est les chômeurs, le r.m.i et ces fainéants de fonctionnaire qui coutent chères". La logique voudrait que l'on redistribue les richesses pour relancer la consommation. Mais, non, c'est exactement le contraire qui nous attends avec un sérage de ceinture pour les classes moyennes, un code du travail sur mesure et des subventions pour les grosses entreprises. Après tout, on ne change pas une équipe qui perd!
Le gouvernement devrai toutefois se méfier, car malgrès la torpeur des médias, et à force de prendre les gents pour des abrutis, les français commence à comprendre ce jeux de dupe.

draagon a dit…

allons allons...messieurs !
vous n' avez pas la positive attitude
le président franco-européen et son équipe font tout ce qu' ils peuvent pour relancer le pays, et vous ...
vous trainez les pieds !
damned ! voilà pourquoi tout va si mal...c' est de votre fôte !
écoutez plutôt les conseils judicieux
et utiles de nos amis écolos...
vivre aussi bien avec moins, et le tour est joué...cqfd !
si vous acceptiez une réduction de salaire, et de travailler un peu plus ( de toutes façons, vous avez trop de congés ), la france se relèverait du marasme ambiant...
mais non, vous voulez le luxe et le loisir, sachez messieurs que
cela se mérite, et c' est pour cela que c' est réservé à une élite ...
on y croirait hein ?!
la bande de bras cassés qui nous expliquent qu' ils ont la solution,
mais qu' ils ne savent plus où ils l' ont rangé...
le petit qui menace la russie de représailles, ( là c 'est sûr, il est dingue ), son 1 er bouffon
qui nous explique que nous comprenons rien, parce que nous sommes trop idiot, et les journaleux à deux balles, qui leur lèchent les bottes...
et nous comme des cons, on va bosser pour que cette cour des
cauchemars pètent dans la soie.
allez les gars réveillez-vous, il va falloir leur mettre des coups !
en tous les cas, c' est sûr,
nico...t' auras pas mes gosses !
comme disait mon petit dernier:
" dis papa, c' est encore loin 2012 ? "
espérons déjà finir l' année.

Aka 75 a dit…

Draagon, tu as raison. Je vais me repasser en boucle la publicité, j'aime le pouvoir d'achat.

Ca ira mieux après. C'est vrai que j'ai la chance d'avoir encore du pouvoir d'achat, mais pourquoi déjà ?

ah oui, je n'ai pas de crédit immobilier et je n'achete pas de trucs inutiles.