dimanche 24 août 2008

DENSE FLORE

Brève du sixième arrondissement, un samedi ensoleillé à la fin de l'été.

Tout juste rentrées de la côte, deux brunes bien tannées et à mi-parcours de vingtaine, la clope en coin et le sac Vanessa Bruno pas loin, jacassent fort à la terrasse d’un café où, à défaut d’être fort, le café terrasse tellement il est cher.

BB BRUNE
enjouée

On a qu’à aller au Jardin du Luxembourg bronzer encore un peu ?

BRUNE I
névrosée

Non, j’ai trop bronzé et je vieillis. J’ai des rides entre les seins.

BB BRUNE
pragmatique

Bon, bah... on restera à l’ombre à manger une glace.

BRUNE I
chieuse

Non, je mange trop. Il faut que je maigrisse.

Cet impromptu à la Ionesco est interrompu par un sans-domicile-fixe, à sac de plastique King Jouets, quémandant un peu de monnaie sur un ton vindicatif qui lui attire les foudres et un coup de pied au cul de la direction du bistrot des bobos.

Comme quoi, les histoires de brunes, aussi, peuvent être drôles, méchantes et mal finir.

1 commentaire:

draagon a dit…

quoi... que lis-je ?
25 ans et des rides entre les seins !
j' ai des doutes...moins sur l' erreur de la personne...
ce devait être plutôt une fille et sa mère...là pour le coup...
attention seb, tu te relâches,
enfin je te comprends, le prix du café peut aujourd'hui troubler
l' esprit.
mais une question...
que faisais-tu là ? tu consommais
un café, sur une terrasse bobo ?
mais alors ? bon sang mais c' est bien sûr !
non seb pas toi ! dis moi que ce n' est pas vrai ?!
ou alors...tu chassais, et là
tout se tient.
ce qui serait sympa, c' est une petite photo, de loin, mais que l' on se fasse une idée...
un instantané en bref.
je crois que je demande trop, mais qui ne demande rien n' a rien.
amitiés...
tu as donné une pièce au sdf ?