samedi 31 mai 2008

LILLE DE L'ANNULATION (coup de gueule matinal)

N'étant croyant en rien si ce n'est en l'implacable loi des mathématiques, cette histoire de mariage annulé à Lille pour cause de non-respect de la clause tacite de virginité ne me faisait ni chaud ni froid jusqu'à ce qu'elle devienne le porte-drapeau de je ne sais quelle défense des "droits de l'homme qui es une femme comme les autres" unilatéralement décrétée par l'intelligentsia parisienne. La juge de Lille s’est appuyée sur l’article 180 du Code civil et a considéré que ce mariage fut conclu «sous l’emprise d’une erreur objective». La femme a menti à son mari, elle n'était pas vierge. La loi a statué sur le mensonge non la virginité. Pas la première fois ni la dernière que la loi permet tout et son contraire.

Ce matin, en revenant de ma partouze habituelle entre gens bien nés et laïcs comme il faut, je découvre ça : Tous unis contre l'annulation
suivi d'un édito enflammé criant à la "régression". Oui. Et alors ? De la régression, j'en vois à tous les coins de rue. Elle n'a pas de toit et elle est loin de faire la une des quotidiens bourgeois. J'ai beau être athée, d'origine et de culture catholique donc largement "au-dessus" des contingences dogmatiques, je n'arrive pas à donner des leçons de bienséance religieuse à des gens qui ont, dans le domaine, encore des convictions fussent-elles incompréhensibles pour moi.

Pathétiques moralistes du dimanche, qu'ils le veuillent ou non imbibés eux aussi de tradition, perturbés par convenance occidentale que dans ce monde cul-par dessus-bite d'autres croyants "du sud" s'en tiennent encore à quelques principes que, je le répète, je ne partage pas considérant qu'en la matière l'expérience et la multitude feront toujours la différence.

A bientôt pour un prochain article sur la mise en place d'une brigade volante des lits de noces et l'instauration du permis de niquer à point.

7 commentaires:

dominique a dit…

;-)

PrivateJoker a dit…

Article intéressant sur le blog "Le Journal d'un Avocat" :

http://www.maitre-eolas.fr/2008/05/30/969-n-y-a-t-il-que-les-vierges-qui-puissent-se-marier

Aka75 a dit…

Et maintenant, ça devient le défilé. Même Hirsh se sent obligé de parler.
Qu'il nous explique pourquoi les pauvres payent pour les pauvres et qu'on fait des cadeaux aux riches.

A quand le commentaire du coiffeur de Carla Bruni, de la maquilleuse de Dati.......

-= Oz =- a dit…

Merci pour cette réaction.

Cette histoire je suis tenté de dire : "mais moi perso, je m'en fous..."

Qu'IL la divorce parce qu'elle n'a plus le minou serré, ou que ELLE le divorce parce qu'il a le Gégé trop fin, trop court... deja d'une, je m'en contre fiche, ca arrive toutes les 23 minutes dans toute société de droit qui se respecte, et en plus, je ne vois aucune différence : Elle lui a menti, lui disant, ne t'inquiète pas, tu seras mon premier homme, et lui, lui a menti lui disant, ne t'inquiète pas, je suis le meilleur coup que la terre ait portée...

Bref...
Beaucoup de bruit pour rien...
On s'ennuie tant que ca sur terre ?

frenchpad a dit…

c'est marrant je découvre votre blog et je retrouve le mien...comme quoi on est à peu prés du même âge et on se retrouve avec une communauté d'idée...pas si facile d'être original dans ce monde....masquons le message original comme dirait le commentaire de réponses au blog...;)

Anonyme a dit…

Bonjour,Je ne suis ni bourgeoise ni cul béni ;-),cependant je dois avoué que cette annulation pour cause de non virginité,m'a fait froid dans le dos....En fait j'ai eu exactement la même réaction que lorsque j'ai appris qu'un homosexuel français n'était plus français parce que marié avec un néerlandais...
De plus il ne me semble pas que cela soit qu'une question de religion dans cette réaction épidermique.Le sexisme rampant et la "beaufitude" n'est pas l'apanage des musulmans...
Ceci dit l'appel à l'annulation de l'annulation est un gloubiboulga servi par un nabot qui se sert du pathos pour diriger le pays,alors...

Anonyme a dit…

ouaip....bah franchement la misogynie a de beaux jour devant elle en france. C'est quoi ce jugement de merde ? on en est où làààà???

Seule la laïcité pourrait empêcher ce retour en arrière contre les femmes. Avec un tel jugement c'est mal barré.

Le mensonge ? on s'en fout de cette histoire de mensonge. Ce qui craint c'est ce jugement incroyablement régressif. On est en république ! la république n'a pas à prononcer un tel jugement !