vendredi 29 février 2008

FELINISME

Lors de mes insomnies je profite des dernières radiations culturelles de notre service public télévisé. C'est ainsi qu'entre un "Point Route" sous-titré (pour les retraités qui s'acharnent toujours à partir au moment des congés scolaires), un best-of de Pascal Sevran et "Les enfants du Sonotone" présentés par Michel Drucker, je me délecte d'un de ces programmes novateurs avec lesquels France 2 tente de rajeunir son image : "Ça se Discute" (émission jeune à l'échelle de France 2 puisqu'elle n'a que quinze ans). C'est un Jean-Luc Delarue visiblement sous l'effet d'une ou plusieurs molécules chimiques qui anime le débat au thème pas racoleur pour un sou : Comment annoncer son homosexualité à ses parents.

Quel monde ! Comment peut-on rejeter son enfant par qu’il est homosexuel ? Comment peut-on accepter tout court qu’il ait une sexualité ? D’ailleurs comment peut-on accepter que son enfant grandisse et nous renvoie en permanence la caricature raillée de notre décrépitude de parent
has-been cantonné au rôle d’austère pompe à fric ?
Pour toutes ces raisons et d’autres encore*, je limite ma descendance à un chat que, dans ma grandiose bonté, j’ai stérilisé au plus vite.

Néanmoins, si le pire arrivait, j’ai tout prévu.
2025, Seb Junior m’interrompt en pleine grille de
Télé 7 Jeux :

JUNIOR
Dis Papa, je crois que je suis pédé.

SM
C’est bien mon fils, je suis fier de toi. Au moins tu ne te reproduiras pas. Tu réussiras là où j’ai échoué.

* réunies avec la nonchalance et la grâce du pachyderme bouddhiste dans Avatar, cet humaniste recueil prônant tolérance et respect de son prochain et dont, par chance, il me reste quelques exemplaires à dédicacer.

Aucun commentaire: