vendredi 19 janvier 2007

INTERNET, PEUPLE, ELECTION ET BANANIA

"Le néo-fascisme sera l’ultime expression du libéralisme social libertaire, de l’ensemble qui commence en mai 68. Sa spécificité tient dans cette formule : tout est permis, mais rien n’est possible. A la permissivité de l’abondance, de la croissance, des nouveaux modèles de consommation, succède l’interdit de la crise, de la pénurie, de la paupérisation absolue. Ces deux composantes historiques fusionnent dans les têtes, dans les esprits, créant ainsi les conditions subjectives du néo-fascisme. De Cohn-Bendit à Le Pen, la boucle est bouclée : voici venu le temps des frustrés revanchards. »

Michel Clouscard, philosophe marxiste français vivant à Gaillac.

"Croire que le peuple à son mot à dire, c'est faux"

Seb Musset, philosophe glandeur vivant en charente.



Aucun commentaire: