lundi 18 décembre 2006

LA TREPANATION TRANQUILLE

Nicolas Sarkozy prône la rupture tranquille, je ne vois dans son programme qu’une continuation violente.

Aucun commentaire: