dimanche 31 décembre 2006

BONNE NOUVELLE : JE SUIS MOINS PESSIMISTE QUE LA REALITE !

Le dictateur digne discute avec son bourreau cagoulé tandis que celui-ci lui passe la corde au coup. Petit comité énervé qui tire son coup en catimini matinal et filme sa barbarie justifiée au téléphone portable pour la faire circuler sur les réseaux du monde entier.

Le jour où le trois millième GI mort sur le sol Irakien est fêté, l’Amérique de Bush fait du tyran de toujours le nouveau martyre et, se réveille à sa raison guerrière : Merde les mecs on avait oublié ! Il nous faut un ennemi ! Ou, selon ses mots de messie :

GEORGE BUSH
- C’est une étape importante pour la démocratie !

A l’heure où Saddam Hussein aurait du, au nom de l’histoire et pour que ses victimes ne soient pas mortes en vain, témoigner à vie de ses crimes, son corps froid est déposé à l’arrière d’un pick-up pour un dernier trajet à travers le désert irakien. Au premier matin de l'année, il est balancé dans la fosse commune de l’oubli.

1 commentaire:

Looping a dit…

3 000 soldat US mort en irak, 100 000 civils irakien, l'irak n'avait vraiment pas besoin d'un mort de plus.

Le jugement du massacre des kurdes n'aura pas lieu, et les etats continue de cacher leurs liens avec le dictateur...

Tout cela est vraiment cynique, en ce qui mon concerne, j'ai trouvé mon maitre concernant l'humour noir.
L'actualité...