lundi 9 octobre 2006

MIRACLE DE LA NATALITE (NOT !)

Procréer au début du vingt et unième siècle, c’est aussi rageant que d’avoir fait son service militaire en 1995 en sachant alors que le système de conscription obligatoire s’arrêterait définitivement deux ans plus tard. A une encablure de l’utérus artificiel et de la sélection génétique sur catalogue, Lou et moi, enfantant, serions bien les derniers imbéciles heureux à perdre notre temps à pondre naturellement un chiard sur lequel nous n’aurons aucune garantie de résultat.

Aucun commentaire: