mardi 3 octobre 2006

GENERATION PRECAIRE vs GENERATION CHOLESTEROL

Le cadre cholestérolé et terrorisé sans l’avouer par une pré-retraire qui s’impose, reproche à sa fille de ne pas s’insérer dans l’organigramme d’une quelconque société d’assureurs.

Quand comprendront-ils que leur absence totale de sens critique, d’intelligence, d’initiative, en gros leur carence de vie, ne nous intéresse pas et nous intéressera jamais ?

Marié en sortant du service militaire, père à vingt deux ans, salarié dans la même société depuis prés de trente cinq, que pourrait-il écrire de la vie à part une étude sur trois décennies des comportements de soumission de ses subalternes en secteur tertiaire ?

Aucun commentaire: