mardi 24 octobre 2006

DECEPTIONS DE CAMPAGNE

Quelle déception ! Cette campagne à l’élection présidentielle fond dans la mièvrerie d’un caricatural championnat de démagogie. La Royale propose l’instauration de jurys populaires qui statueraient sur les actes des élus. Pourquoi pas ? Et pourquoi ne pas tirer au sort, directement au sein du peuple de 18 à 81 ans, le prochain président de la république ? Pourquoi pas ?

A l’issue du visionnage du documentaire polémique de Patrick Rotman consacré à Chirac et qui se veut un enterrement en première classe d’une éventuelle troisième candidature présidentielle du président impotent, je sors avec une sympathie renforcée pour ce géant grotesque, socialiste contrarié et petit intellectuel honteux à moins que ce ne soit le contraire, Forrest Gump de la cinquième qui cache comme il peut un mental de killer maladroit ne vivant que pour atteindre le pouvoir. Ne l’enterrez pas encore, tant qu’elle est en vie, la bête peut mordre.

Aucun commentaire: