samedi 16 septembre 2006

DERNIER SOIR A LONDRES

Air chaud sur Kensal Rise. Je reste assis sur le banc public au bras de mon aimée, ma rose à la main à fumer sa clope roulée. Les bus rouges filent devant nous, mon regard se perd sur la Kensal Post Office et sur le pub de droite.

Plus tôt dans la journée, la vieille voisine jamaïcaine s’inquiète de mon absence de plusieurs semaines. Elle me demande mon nom et m’invite à la rejoindre à la messe de dimanche matin. En fin de soirée, je vais chercher une dernière bouteille de Coke Light au Londis de quartier, le pakistanais me reconnaît, je reprends ma monnaie. Je ne reverrais jamais Hi Bro pas plus que les gens de mon ancien quartier. Notre chambre est vide, nous y attendent une facture de gaz et d’électricité, une autre fictive pour un compte énergétique que nous n’avons jamais ouvert, une relance de paiement pour mon permis de stationner et deux avertissements d’huissiers pour des factures qui ne nous concernent pas. Je suis assez satisfait de quitter Londres.

Aucun commentaire: