samedi 12 août 2006

L'ANGLETERRE CLASSE A PART

Djamila nous annonce son départ prochain en Palestine. Djamila en a assez d’assister sans rien faire au génocide consensuel. Dans le même temps, elle est éjectée pour la dixième fois d’un entretien pour un poste de secrétaire dans une banque à Canary Wharf, foyer des neo-yuppies et flamboyant symbole immobilier de la réussite anglaise - en total décalage donc avec le reste du pays fait de briques et d’esclaves -. Cette fois, la société lui a fait passer un test de personnalité pour la faire patienter.

Je saisis enfin pleinement le véritable racisme anglais, plus fin, bien plus hypocrite, profondément encré dans cette société blanche, un racisme de caste vissé sur une puante supériorité coloniale. De par sa nature, ses racines, son autisme, son bouillon de communautés et son fonctionnement laborieux, ce pays est la cible idéale pour les terroristes de tout poil.

Aucun commentaire: