lundi 12 juin 2006

BAZAR D'IDEES EN TERRAIN VISQUEUX

Chaude fin de journée sur Londres et l’Europe. Discussion en terrasse avec Djamila sur ma pleine prise de conscience, depuis que je me terre en Angleterre, du racisme profond dans lequel macère le peuple français. Un racisme pur en ce fait qu’il exclut tout ce qui n’est pas Français et, plus largement, tout ce qui ne pas tient pas dans les fins critères de la réussite à la française telle que nos parents la définissait dans les années 70, c’est à dire un salarié à emploi fixe, cadre si possible, grassement rémunéré jusqu’à une confortable retraite où il pourra pleinement jouir de sa résidence secondaire et des fruits du progrès technologique. Par intoxication institutionnelle et médiatique, ce syndrome de la parfaite intégration à un modèle social, qui n’est plus que cendres, a également contaminé ma génération au point de la rendre impuissante, contre-productive et globalement angoissée. La peur n’engendre jamais du bon.

Aucun commentaire: